Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Eternal Nightmare

Chronique de Eternal Nightmare

Vio-Lence  - Eternal Nightmare (Album)

 9 
10

Un Cauchemar Eternel rapide et furieux

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Vio-Lence .... que dire de plus, groupe de la seconde vague de thrash metal de la Bay Area et méchamment sous estimé avec dans ses rangs Rob Flynn quand même (Futur Machine Head) et Phil Demmel , un groupe qui pour moi est plus que culte et qui a une putain de personnalité comparé aux autres groupes lambda et sans charisme de l'époque.

L'album quant a lui est juste une tuerie Thrash, une montagne de riffs tous plus énormes et headbangants les uns que les autres mais il reste malgré tout assez difficile d'accès.

Tout d'abord la voix de Sean Killian doit un peu aux vocaux de Paul Baloff (Comprendre Exodus - Bonded By Blood) c'est a dire une voix écorchée et furieuse (Tom Araya est égalé en débit de paroles) croisée avec des vocaux plus Crossover et plus aigus, elle est donc repoussante dans les premières écoutes puis de plus en plus attachante au fil du temps.
Les guitares sont acérés, travaillés et rivalisent de vitesse avec celles que l'on pouvait trouver dans Pleasure to Kill de Kreator.

La galette commence (doucement) avec Eternal Nightmare qui prend une accélération fulgurante et nous pose des breaks bien placés entre sa multitude de riffs headbanguants , surement un des meilleurs morceaux de l'album (sinon le meilleur)
La suite de l'album est dans la même veine, des hymnes thrash d'une grande rapidité et d'une précision remarquable (Serial Killer, Phobophobia) et le premier et seul mid-tempo arrive : Calling in the Coroner
T.D.S arrive sur une intro et un riff tournoyant le tempo ne baisse pas, puis Bodies on Bodies explose et nous laisse sur le carreau.
L'album se clôture sur Kill on Command et donc sur un bien joli titre malgré tout en deçà des hits de l'album

Et voila Comment en un album, Vio-Lence redéfinit le thrash de la Bay Area et touche presque la perfection.
Presque oui car les riffs restent dans le même ton et sont un poil répétitifs et les vocaux sont difficiles d'accès et tranchent (soit on adore soit on déteste)

Eternal Nightmare reste un album culte de la second wave of Thrash Metal pour les fans de Thrash avec ses Compos géniales signés Robb Flynn et Phil Demmel, ses vocaux astronomiques si on prend le temps de les apprécier et ses riffs virevoltants et rapides

Donc si vous cherchez un thrash rapide, travaillé et assez old school je vous recommande chaudement d'y jeter une oreille

 8 
10

Bay Area Rules

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Ce sont toujours les meilleurs qui passent à la trappe en premier.
Idolâtré, encensé à sa sortie, Eternal Nightmare n'est désormais qu'un bon souvenir.
Pas facile pour les thrasheux fan du groupe de se rendre compte qu'au bout du compte rien ne reste éternel..si ce n'est le cauchemar !
C'est donc avec un grand plaisir que le défenseur du bon goût que je suis va essayer, à travers ma première chronique(commentaire ?), de vous parler de cette tuerie Thrash, Vio-lence - Eternal Nightmare.

C'est sans aucun doute l'album qui résume le mieux toute la scène thrash metal. Prétentieux dites-vous ? Et bien laissez moi vous convaincre.
Les deux gratteux, j'ai nommé Phil Demmel et Robb Flynn (renégat de Forbidden et futur Machine Head) nous tirent littéralement dessus à grand coup de riffs (”Serial Killer”, “Kill on Command”) comme seuls Exodus ou Slayer nous avaient habitué.

Niveau basse, nous avons droit à un son merveilleusement audible grâce à une production impeccable, nous rappelant Dan Lilker pendant son séjour au sein de Nuclear Assault.
Quant au chant de Monsieur Sean Killian, il en est une combinaison bien réussie, une voix rauque à la Paul Baloff (ex et premier chanteur d'Exodus), combiné au charisme d'Osegueda (des Death Angel). Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin, il faut ajouter à tout cela les chœurs qui tantôt nous remémorent ceux de Testament, et d'autre part ceux d'Anthrax. Il serait néanmoins déplacé de considérer la simple et seule somme de ces talents et similitudes. Vio-lence n'est pas un cover band et trace sa voie sans l'aide de quiconque.

En délivrant Eternal Nightmare en 1988, ils s'approprièrent une bonne partie de la production d'alors, tous les regards se braquant sur la nouvelle tuerie venu de la Bay Area. Eternal Nightmare se savoure tel un tic/tac, nous délivrant un sensation de fraîcheur intense et revigorante qui rendrait la pêche d'antan à votre grand-père et transformerait le plus sage des moines Shaolin en un tueur sanglant.
Alors amis thrashers de la première heure, ressortez votre vieux vinyle pousièreux, et amis thrashers du XXIeme siècle, ne passez pas à coté de cette pépite, car Eternal Nightmare restera gravé dans l'histoire du Thrash.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Eternal Nightmare - Infos

Voir la discographie de Vio-Lence
Infos de Eternal Nightmare
acheter sur Amazon
Sortie : 1988
Genre : Thrash Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Eternal Nightmare (06:11)culte !culte !paroles de Eternal Nightmare
2. Serial Killer (02:59)à écouter en premierparoles de Serial Killer
3. Phobophobia (06:31)paroles de Phobophobia
4. Calling In The Coroner (03:55)paroles de Calling In The Coroner
5. T.D.S. (Take It As You Will) (05:04)paroles de T.D.S. (Take It As You Will)
6. Bodies On Bodies (05:47)culte !culte !paroles de Bodies On Bodies
7. Kill On Command (04:56)paroles de Kill On Command
écouter : Ecouter l'album



Vio-Lence

Albums chroniqués :
Chronique de Eternal Nightmare
Eternal Nightmare
1988

Chronique de Eternal Nightmare
Eternal Nightmare
1988

Vio-Lence
Vio-Lence
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Torque
Torque
1996

Torque
Torque
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis


Coroner
Coroner
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Nightmare
Nightmare
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Forbidden
Forbidden
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Bonded by Blood
Bonded by Blood
1985

Exodus
Exodus
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Nuclear Assault
Nuclear Assault
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis


Angel
Angel
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Testament
Testament
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: