Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Desert Call

Chronique de Desert Call

Myrath  - Desert Call (Album)

 7 
10

Au coeur du désert



Venus d’une terre où le Metal n’est pas un forcément le style le plus populaire, Myrath tente tout de même de sortir de ses contrées Tunisiennes. Et avec ce nouvel album en poche, le groupe pourrait bien intéresser quelques envieux.

Dès le début, le décor est posé. Les ambiances orientales sont au rendez-vous dès l’intro, mais ce n’est pas tout, ça continue tout au long de l’album.
Puisant indéniablement ses racines dans un Metal heavy et progressif, les tunisiens se sentent aussi très proche de la scène Power/Speed. Ainsi, bon nombre d’influences sont à recenser. On pense heavydemment à Iron Maiden, Helloween, ou encore Masterplan ou Symphony X. Tant de noms qui nous rappellent un bon vieux temps où les musiciens ne faisaient pas que de la course à l’extrême, mais mettaient à profit leurs talents pour nous proposer des pièces épiques riches et variées.

Les aspects orientaux omniprésents dans l’album viennent ajouter un brin d’originalité non négligeable dans ce paysage musical où tout semblait déjà avoir été fait. Ainsi, Myrath redonne un second souffle à un style qui est plus ou moins en perdition au sein même de la scène Metal qui préfère des styles plus extrêmes

Et c’est avec ses envolée lyriques, ses guitares évolutives au possible et ses sonorités exotiques que le groupe nous embarque dans son univers musical bien à lui, malgré les influences plutôt explicites. Myrath arrive assez bien à présenter une musique plutôt personnelle et très variées d’un morceau à l’autre, tout en gardant toutefois une certaine homogénéité.
On notera des morceaux épiques vraiment réussis comme le très long Silent Cries qui nous transporte au cœur du Sahara, voire au bord du Nil. C’est en tout cas l’impression que nous donne cette musique qui en est presque enchanteresse.
On pense aussi par moment à nos Français d’Adagio notamment pour le chant qui est très lyrique, sans pour autant en faire trop. La technicité de certains passages montrent que les musiciens on su acquérir un niveau plutôt impressionnant. On n’est pas tout à fait au niveau de Dream Theater, mais on s’en rapproche quand même.

Sans révolutionner totalement le style, cet album, Desert Call, nous montre un groupe plein de talent prêt à rivaliser avec de grands noms de la scène Power Prog. On pourra regretter une production qui pourrait être un peu meilleure mais rien de vraiment handicapant pour Myrath puisque le disque coule tout seul et on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer. Mais comme tout bon disque de prog qui se respecte, la durée reste un peu excessive puisque plus d’une heure de musique comme cela pourra tout de même faire décrocher l’auditeur au milieu. Mais comme la qualité est au rendez-vous, ce n’est pas si grave.

(0) Modifier l'article
par Pit, le 4 janvier 2010
Voir toutes les chroniques de Pit


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Desert Call - Infos

Voir la discographie de Myrath
Infos de Desert Call
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired