Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Icon

Chronique de Icon

Benighted  - Icon (Album)

Sluuuuuuut



Dire que Benighted sortait de nulle part lorsque Identisick vit le jour en 2006 serait sans doute exagéré, mais il est clair que le groupe a vraiment explosé au grand jour avec ce disque terriblement brutal, accrocheur et sans pitié qui le propulsa comme un des principaux fers de lance d'une scène metal française toujours en manque de reconnaissance.

En effet, il suffit de lire les chroniques au sujet de certaines sorties -même excellentes- de nos compatriotes pour réaliser à quel point un certain complexe d'infériorité existe encore, notamment lorsque l'on se surprend à bien souligner que "oui, il existe de bons groupes en France"...
Benighted, avec ce Icon sorti seulement un an après Identisick, enfonce le clou et contribue avec quelques autres pointures nationales à définitivement prouver que bien du chemin a été parcouru.
Plus de complexe d'infériorité ici, Benighted a décidé de ne pas s'arrêter en si bon chemin et assoit sa place dans le top du death metal français aux côtés des Gojira, Hacride, Trepalium, Kronos, Pitbulls In The Nursery et autres Gorod.

Le contenu est toujours aussi violent, sans pitié, avec des riffs dévastateurs et millimétrés, une technique remarquable et les relents grind aisément identifiables notamment avec les "pig scream" dont le chanteur, Julien, s'est fait une spécialité.
La production, en comparaison avec Identisick, à quant à elle, résolument évolué vers un son plus massif et lourd, qui sonne peut-être de manière moins personnelle et plus conventionnelle, mais vient en contrepartie renforcer la brutalité de ce disque tout en mettant en relief le jeu de batterie monstrueux de précision et d'efficacité de Kikou, nouvel arrivant derrière les fûts chez Benighted.

Extrême brutalité, rapidité impressionnante, variété des rythmiques et des structures, pure folie sur des pistes comme Slut, The Underneath ou encore Blinfolded Centuries, on s'en prend plein la gueule et on ne sait plus où donner des cervicales. Car, et c'est assez remarquable, en sortant cet album peut-être encore plus violent que le précédent, Benighted n'a pas perdu de vue ce qui a probablement contribué à son succès, à savoir le groove et le caractère profondément "catchy" qui imprègnent sa musique et en font bien plus qu'un énième déluge de brutalité sans saveur.

Au niveau des thèmes, on reste typiquement dans ce que les Français avaient choisi de développer dans leurs précédents opus, à savoir la maladie mentale, thème qui semble cher au groupe dont le chanteur - est-il bien utile de le rappeler? - exerce en parallèle la profession d'infirmier psychiatrique. Du côté des paroles, le choix de la première personne met en lumière l'enfermement et le sentiment d'incompréhension habitant un homme visiblement sur le point de sombrer dans une aliénation totale. Pas beaucoup plus original que l'autre thème favori des brutal death métalleux - les tueurs en série - me direz-vous, mais la formule est bien rodée et l'aspect schizophrénique et barré des compositions de Benighted se retrouve ainsi une nouvelle fois mis en valeur.

Pour le reste, pas d'immense surprise même si les natifs de Saint-Étienne semblent apprécier de placer ici ou là quelques passages inattendus, notamment ce court interlude rappé en français sur Grind Wit ou bien le début planant de Forsaken.
Au final, Benighted confirme sans être pour autant révolutionnaire, mais une telle qualité et une telle performance méritent évidemment d'être soulignées. Si les Français continuent sur cette voie, on peut sérieusement se demander où ils vont s'arrêter...

(1) Modifier l'article
par Maczym, le 22 janvier 2010
Voir toutes les chroniques de Maczym


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Thanks! C'est vrai qu'ils sont connus pour être très conviviaux et abordables, et je ne peux que le confirmer pour les avoir vus en live.
ven. 22 janv. 10- 23:23  
Tu les as vu à la Gomorah 2009?
Moi oui!

sam. 23 janv. 10- 18:41  
Ouaip!
dim. 24 janv. 10- 01:17  


Icon - Infos

Voir la discographie de Benighted
Infos de Icon
acheter sur Amazon
Sortie : 15 octobre 2007
Genre : Brutal Death
Label : Season of Mist
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Complete Exsanguination (00:26)paroles de Complete Exsanguination
2. Slut (03:00)à écouter en premierparoles de Slut
3. Grind Wit (03:39)paroles de Grind Wit
4. Saw It All (03:54)à écouter en premierparoles de Saw It All
5. Forsaken (03:30)paroles de Forsaken
6. Smile Then Bleed (03:38)à écouter en premierparoles de Smile Then Bleed
7. Pledge of Retaliation (03:03)paroles de Pledge of Retaliation
8. Icon (04:18)paroles de Icon
9. Human Circles (03:49)paroles de Human Circles
10. Invoxhate (03:28)paroles de Invoxhate
11. The Underneath (03:01)paroles de The Underneath
12. Blindfolded Centuries (03:21)à écouter en premierparoles de Blindfolded Centuries
écouter : Ecouter l'album

Benighted

Albums chroniqués :
Chronique de Necrobreed
Necrobreed
2017

Chronique de Carnivore Sublime
Carnivore Sublime
2014

Chronique de Asylum Cave
Asylum Cave
2011

Chronique de Icon
Icon
2007

Benighted
Benighted
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Aborted
Aborted
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Hellenic Terror
The Hellenic Terror
2007

Kronos
Kronos
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Harvest Floor
The Harvest Floor
2009

Cattle Decapitation
Cattle Decapitation
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Destinity
Destinity
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Back To Where You've Never Been
Back To Where You've Never Been
2013

Chronique de Lazarus
Lazarus
2009

Chronique de Lazarus
Lazarus
2009

Chronique de Amoeba
Amoeba
2007

Hacride
Hacride
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de H.N.P.
H.N.P.
2012

Chronique de XIII
XIII
2009

Chronique de Alchemik Clockwork Of Disorder
Alchemik Clockwork Of Disorder
2006

Trepalium
Trepalium
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Pitbulls In The Nursery
Pitbulls In The Nursery
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Death Metal
Origine : France


Gorod
Gorod
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts: