Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Identisick

Chronique de Identisick

Benighted  - Identisick (Album)

 8 
10

L'un des maîtres du brutal français



Benighted j'ai eu l'honneur de les voir en concert et de headbanger avec le chanteur alors je me dois de les chroniquer! Groupe de Saint-Etienne officiant dans un brutal-death tout comme le second maître français Kronos, Benighted a de plus de l'originalité.
Identisick c'est l'album de la révélation. "Nemesis" tout d'abord c'est un truc de dégénéré. Le chant est énorme, le chanteur enchaine le grawl de truie avec le death, le black et tout cela avec une facilité déconcertante. On entre dans le vif du sujet en tout cas! Passages hardcore niveau guitares, passages typiques brutal blastés mais surtout un aspect limite prog! Si si je vous jure, les riffs changent souvent. Dans "Nemesis" il y a par exemple cette pause lente avec cette petite guitare derrière. Enfin bon faut pas non plus abuser c'est sûr, ça repart vite. Le morceau continue avec du thrash et du chant black bien bizarre et délirant! Enorme, vraiment énorme!
"Collapse" c'est du rentre dedans avec son démarrage assez punk (et ouais) et son death de qualité varié et toujours ce chanteur super intéressant dans ses possibilités vocales. Le groupe nous laisse apprécié une pause en fin de morceau pour mieux bouffer "Identisick". Morceau sans concession une nouvelle fois mais toujours très varié.
"Sex-addicted" c'est trop le délire avec cette intro avec un bébé qui rigole et ça part cash! Le groupe assure vraiment techniquement. Le titre enchaine avec des riffs pas mal thrash et du gros death bien gras. Les parties vocales restent énormes et t'as envie de bougé c'est obligé. "Mourning affliction" c'est très violent, beaucoup de blasts, un solo très expéditif et hop, un titre excellent de plus.
"The twins" dévoile une autre face du groupe: le barré. Intro barré en effet et riffs clin d'oeil à Morbid angel avec un chant un peu plus compréhensible cette fois-ci. N.B: délire le death qui suit la guitare genre lalalala (traduisez uiuiuiui).
"Ransack the soul" c'est vachement épique et ça fait même penser limite à du Amon amarth! Le groupe sait vraiment innover dans le style (les 2 secondes de petite techno!) et composer des trucs taillés pour le pogo. On découvre avec ce titre un aspect pas mal mélodique. "Blind to the world" est un morceau bien connu des fans. Le morceau contient tout ce que le groupe sait faire de mieux et reste très violent et express. "Spiritual manslaughter" c'est obligé d'aimer, toujours un groove particulier et le chant qui vous décrochera un sourire aux couplets! C'est dingue ce que les stéphanois savent varier leurs musique, chaque piste a sa propre identité et son propre charme. Ici c'est du punk barjo blasté mélangé à du death façon Morbid angel et des plans très barrés.
"Iscarioth" possède l'un des meilleurs riff de l'album et un couplet genre "cheval qui galope". Toujours des mélanges savamment dosés je vous l'assure, on ne s'ennuie pas une seconde!
L'album se termine avec "Suffer the children" encore une fois terrible avec petites apparitions de basse en solo façon Cannibal Corpse et parties harmonisées qui donnent tout leur sens à l'originalité de leur brutal death décidemment foutrement bon!
Un album excellent que vous vous devez d'écouter. Benighted c'est du brutal intelligent (kesako?) mais surtout un des meilleurs brutal actuel! Moins coloré musicalement que Kronos mais beaucoup plustravaillé du point de vue du changement dans les morceaux, Benighted pose avec Identisick sa patte dans le monde du brutal.
N.B: En live c'est énorme, le groupe adore que les fans montent sur scène, au point que t'as 10 personnes à chaque titre!!!



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 8 
10
Prométhée
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


yeah c'est claire j'étais au FIL de saint etienne quand il sont venu feter les 10 ans cetais enorme avec tout le monde sur scene magique...
sam. 24 janv. 09- 16:17  


Identisick - Infos

Voir la discographie de Benighted
Infos de Identisick
acheter sur Amazon
Sortie : 13 janvier 2006
Genre : Brutal Death
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Nemesis (03:32)listenparoles de Nemesis
2. Collapse (03:47)paroles de Collapse
3. Identisick (03:54)paroles de Identisick
4. Sex-Addicted (03:55)paroles de Sex-Addicted
5. Mourning Affliction (04:11)listenparoles de Mourning Affliction
6. The Twins (03:21)paroles de The Twins
7. Ransack the Soul (03:19)paroles de Ransack the Soul
8. Blind to the World (03:58)paroles de Blind to the World
9. Spiritual Manslaughter (03:18)paroles de Spiritual Manslaughter
10. Iscarioth (03:44)listenparoles de Iscarioth
11. Suffer the Children (Napalm Death cover) (04:08)listenparoles de Suffer the Children (Napalm Death cover)
écouter : Ecouter l'album

Benighted

Albums chroniqués :
Chronique de Carnivore Sublime
Carnivore Sublime
2014

Chronique de Asylum Cave
Asylum Cave
2011

Chronique de Icon
Icon
2007

Chronique de Identisick
Identisick
2006

Benighted
Benighted
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Aborted
Aborted
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Hellenic Terror
The Hellenic Terror
2007

Kronos
Kronos
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Harvest Floor
The Harvest Floor
2009

Cattle Decapitation
Cattle Decapitation
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Destinity
Destinity
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts: