Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Habemus Metal

Chronique de Habemus Metal

Killers  - Habemus Metal (Album)



Lorsque nous devons nous interroger sur une carrière aussi longue que celle des basques de Killers, certaines questions reviennent incessamment hanter nos esprits critiques. Comment, en effet, ne pas succomber à certains doutes qui, irrémédiablement, viendront assaillir nos convictions. Le groupe a-t-il encore suffisamment de ressource créative pour surprendre un auditoire tout acquis à sa cause? Peut-il encore exalté une foule avide d'assauts certes âpres mais surtout nouveau? Son inspiration et son imagination ne sont-elles pas quelques peu taries?

Si ces interrogations sont évidemment légitimes au vu et au su d'une longévité artistique exemplaire, elles le seront bien davantage encore lorsqu'on se souviendra que le groupe, depuis quelques années, aura finalement peu changé la teneur de son expression artistique, s'enfonçant ainsi, album après albums, dans un certain conservatisme dans lequel, certes, il excelle mais qui n'est, à dire vrai, d'un point de vue créatif, pas nécessairement captivant. Killers souffre de n'être que Killers, en quelques sortes.

Bien évidemment ce Habemus Metal, dixième album offert par ces basques, ne dérogent à aucune des règles que le groupe a lui-même instauré. Foncièrement Heavy Speed, foncièrement Thrash, foncièrement agressifs, foncièrement empreint de cette poésie amer pleine de désillusion superbement écrite par un remarquable Bruno Dolheguy, foncièrement emplis de cette hargneuse détermination traduite, notamment, dans la voix écorchés de son chanteur mais aussi dans certains de ces riffs rugueux, et, au final, foncièrement attachant, cet album demeure pourtant déconcertant. Déconcertant parce qu'il ne nous offre, en réalité, que l'expression minimum de nos attentes à l'égard d'un Killers pourtant talentueux.

Killers est une exception culturelle. Une de celle dont on ne peut que s'enorgueillir et ce même si son travail n'est pas toujours enthousiasmant. Cet injuste apriori dont est victime le groupe ne pourra cependant pas, objectivement, travestir les défauts majeures d'une oeuvre bien trop familière. Et exception faites d'une noirceur et d'une pugnacité quelques peu accrue, l'ensemble de ce disque se contente, incontestablement, de nous donner à entendre une musique certes plaisantes mais désagréablement académique. En ces lieux douloureusement ordinaires, seul des titres tels que le côté sombre et son break acoustique séduisant, Mal aux ambiances lourdes et tourmentés, HM 2002 au propos Heavy Metal plus traditionnel et le superbe, et sombre, Bienvenue en enfer, viendront donc nous éveiller d'une torpeur délicieuse et consternante toute à la fois. Car, aussi paradoxal que cela puisses paraitre, ce disque est un bon disque de Heavy Speed/Thrash Metal aux chants de langue française, mais un disque moyen de Killers. Le groupe, par le passé, nous aura offert, à dire vrai, des moments nettement plus exaltant.

Habemus Metal est donc un album relativement satisfaisant pour peu que l'on occulte le traditionalisme, de la musique quelques peu coutumière, qu'il renferme. Killers nous y propose d'y errer en des contrées dévolues à un Heavy Speed Thrash Metal qui ravira, à n'en pas douter, ceux qui connaissent peu les travaux de ce groupe mais qui laissera perplexe ceux qui, comme votre humble serviteur, sont, en toute modestie, de véritables experts de la musique de ces basques.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Habemus Metal - Infos

Voir la discographie de Killers
Infos de Habemus Metal
acheter sur Amazon
Sortie : 2002
Genre : Heavy Metal
Playlist :
1. Le Côté Sombreà écouter en premierécouter
2. Malà écouter en premierécouter
3. Esprit Sain
4. Madarikatua
5. Bienvenue en Enferà écouter en premier
6. Saccages
7. HM 2002à écouter en premier
8. Bye Bye
9. Jour de Chance (Un Jour en France)
10. Ma Liberté
écouter : Ecouter l'album

Killers

Killers
Killers
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne


Albums chroniqués :
Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Black Rain
Black Rain
2007

Chronique de Down To Earth
Down To Earth
2001

Ozzy Osbourne
Ozzy Osbourne
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: