Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Gotthard

Chronique de Gotthard

Gotthard  - Gotthard (Album)



Il fut un temps béni où la simplicité d’une musique aux émotions immédiatement accessibles primait et où le caractère atypique de chaque formation demeurait primordial. Ce passé révolus nous offrit nombres de groupes dont, aujourd’hui encore, le nom résonne en nos esprits avec l’écho nostalgique de ces souvenirs passés émus. Fort heureusement reste de cette époque quelques œuvres dont chaque écoute nous rapproche de la béatitude de ces sentiments perdus.

Le groupe Krak nait au début des années 90, sous l’impulsion du guitariste Leo Leoni et du chanteur Steeve Lee (ex-Forsale). Rebaptisé Gotthard, le groupe sort, en 1992, son premier album éponyme enregistré aux Etats-Unis et produit par Chris Von Rohr (Krokus). S’inscrivant d’emblée comme la nouvelle sensation prometteuse du moment, le groupe conquiert rapidement ses lettres de noblesse aidé de sa musique entrainante et communicative, très inspiré de l’esprit Hard Rock des seventies. Une musique dont il n’est pas difficile de reconnaitre les influences les plus notoires (AC/DC, Deep Purple, Whitesnake…). En réalité l’entreprise de séduction des foules fut relativement aisé au regard des talents des divers musiciens qui compose cette formation helvète. Mais si ces artistes semblent posséder un sens inné de l’efficacité incisive, c’est véritablement les aptitudes exceptionnelles de Leo Leoni et surtout celles de Steve Lee, fort de cette remarquable voix, qui firent de Gotthard un groupe si caractéristique. De ce timbre particulièrement chaleureux, dans une expression relativement proche de celle de David Coverdale, le chanteur excelle, en effet, à nimber d’émotion juste chacune de ces interventions.

Cet album éponyme nous propose donc une musique très orienté Hard Rock US mais qui, tout de même, garde un parfum délectable de ces années 70, notamment mis en exergue par l’omniprésence subtile de ces claviers Hammond typiquement usité durant ces périodes là (Downtown, Mean Street Rocket, ou par exemple Get Down).

Malgré un positionnement artistique dans lequel la marge de manœuvre paraissait étriquée, Gotthard parvient ici admirablement à nuancer son propos. S’égarant, en effet, remarquablement dans les volutes d’atmosphères variées, il réussit la performance de séduire un auditoire aguerris à un genre où pourtant tous les chemins semblaient avoir été empruntés. De ces titres excellents et entrainants, tels que Standing in the Light, Mean Street Rocket ou encore Hunter, mais aussi de ceux plus posés, moins exaltés, mais non moins efficaces, tels que les superbes Downtown ou Firedance, nait un plaisir instantanés. Ajoutons encore à cette délicieuse ivresse, celle provoqué par un extraordinaire Hush, admirable reprise de Deep Purple. L extase est proche.

Bien évidemment l’exercice obligatoire de la ballade, douce complainte intimiste, ne nous est guère épargné. Si la voix de Steve sied particulièrement à ce genre de pratique, il n’en demeure pas fastidieux de voir avec quelle facilité certains groupes alourdissent trop souvent leurs œuvres avec trop de titres de ce genre. Si Gotthard n’échappe pas à la figure de style imposé, il le fait non sans talent. En effet, si un titre tel qu’Angel demeure hautement dispensable, morceau sur lequel l’ombre d’un Withesnake plane lourdement, All I Care, quant à lui, est simplement le plus beaux morceau du genre écrit durant cette décennie là. Cette affirmation, qui n’engage que votre humble serviteur, comporte, certes, une part non négligeable de subjectivité mais demeure, au-delà de mes gouts, pourvu d’une certaine vérité tant le titre est bon et ne pourra laisser indifférent les adeptes de ce style d’expression. Après ce morceau, l’extase est là.

Pourquoi faire de long discourt ? Ce premier album éponyme des suisses de Gotthard est juste un monument incroyablement réussis de Hard Rock US aux relents seventies. Ni plus. Ni moins.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Gotthard - Infos

Voir la discographie de Gotthard
Infos de Gotthard
acheter sur Amazon
Sortie : 1992
Genre : Hard Rock
Playlist :
1. Standing in the Light
2. Downtown
3. Firedance
4. Hush
5. Mean Street Rocket
6. Get Down
7. Take Me
8. Angel
9. Lonely Heartache
10. Hunter
11. All I Care For
écouter : Ecouter l'album



Gotthard

Albums chroniqués :
Chronique de Bang!
Bang!
2014

Chronique de Firebirth
Firebirth
2012

Chronique de Need To Believe
Need To Believe
2009

Chronique de G.
G.
1996

Gotthard
Gotthard
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Hard Rock
Origine : Suisse

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Bonfire
Bonfire
Voir la page du groupe
Création : 1972
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne


Primordial
Primordial
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Irlande

Rapports de concerts:

Deep Purple
Deep Purple
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Forevermore
Forevermore
2011

Whitesnake
Whitesnake
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: