Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Overnight Sensation

Chronique de Overnight Sensation

Motörhead  - Overnight Sensation (Album)

Motörhead puissance 3 !



Le départ de Würzel parti faire de la musique électronique n'aura été qu'une formalité pour Lemmy et sa bande. Le fait que Motörhead se retrouve sous la forme d'un power trio ne semble pas déplaire au légendaire chanteur/bassiste qui retrouve là la configuration qui correspond le mieux à l'esprit de son groupe, la forme qu'avait la formation lors des enregistrements des perles que sont Overkill, Bomber ou Ace Of Spades.

Affublé d'une pochette sans le monstre servant de mascotte au groupe, mais montrant simplement les musiciens dont un Lemmy qui s'est quelque peu rasé, cet Overnight Sensation sort un an après le très bon Sacrifice qui avait remis les pendules à l'heure, montrant un Motörhead plus incisif et agressif. Et le combo semble déterminé à poursuivre dans cette voie, pour le plus grand bonheur des fans qui n'en demandaient pas tant.

Qu'est-ce qui différencie un excellent disque de Motörhead d'un bon, voire d'un moyen ? Il est vrai que le groupe n'est pas connu pour se renouveler, à l'image d'un AC/DC, au point où cela peut devenir scandaleux. Pourtant, quand un album est réussi, c'est que chaque titre vient nous titiller les oreilles de par son riff, de la façon dont il est amené, la plénitude du son, la base qui ronfle comme ce n'est pas permis, la batterie, derrière, solide, qui imprime le rythme sans hésitation, le chant de Lemmy qui prend directement aux tripes. Et à ce niveau, Overnight Sensation ne fait pas défaut. C'est un tourbillon sonore, lourd, inquiétant, un rouleau compresseur qui se pare d'un certain esprit rock'n'roll sur des compositions qui pourraient par moment passer pour du heavy metal tant elles sont compactes, puissantes, agressives. On passe allègrement du morceau rapide et même bourrin à quelque chose de plus posé, mais qui conserve la patte Motörhead. Si l'on peut être étonné par quelques choeurs (I Don't Believe A Word), par des passages mêlés de guitare acoustique (Overnight Sensation, Listen To Your Heart), on en peut que s'incliner devant la maîtrise des musiciens face à cet album. Mikkey Dee est toujours critiquable dans son jeu plus heavy metal que rock'n'roll mais il convient d'admettre qu'il colle parfaitement à l'esprit de cet album, carré, sombre et efficace. Phil Campbell n'est pas en reste et semble très bien se conformer à son statut de guitariste unique même si la plupart de ses soli sont plutôt simples et sans grand intérêt. Rythmiquement, il est l'homme de la situation, développant le style Motörhead vers quelque chose de très compact, très rock. L'association des musiciens et de leurs capacités fait de disque ce qu'il est : une petite bombe lâchée dont on ne sait où et que l'on attendait pas.

Bien sûr, Motörhead reste Motörhead, il n'y a rien de bien neuf à l'horizon, la formation reste toujours overtypée, coincée dans un style qu'elle a ait sien des années plus tôt et qui lui sied très bien. Mais quand le groupe joue ainsi, qu'il est inspiré de la sorte, il peut déplacer des montagnes. Pour Campbell, c'est un juste retour des choses, lui qui est là depuis 1984 sans jamais avoir pu signer un album digne de devenir un classique. Overnight Sensation s'en charge. Il peut sans problème prétendre à ce statut car il est le seul album paru depuis Another Perfect Day (1983) à être aussi complet et aussi jouissif, sans titre venant malheureusement plomber l'ensemble, sans délire stérile ni bonne idée avortée. Lemmy et sa bande ont frappé un grand coup.

Overnight Sensation, ou le disque surprise, celui que l'on attendait pas, celui qui revient revitaliser une vielle machine et qui la relance pour encore quelques décennies. D'un niveau global excellent, cet album est le classique que les fans et la formation attendaient depuis trop longtemps, depuis Another Perfect Day, déjà mentionné plus haut et ce malgré le fait qu'il soit grandement contesté. Et il a fallut que Motörhead retrouve sa formule de trio pour y arriver, la formule qui décidément lui convient le mieux. Un must have.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Overnight Sensation - Infos

Voir la discographie de Motörhead
Infos de Overnight Sensation

Sortie : 15 octobre 1996
Genre : Hard Rock
Label : SPV
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Civil War (3:01)culte !culte !paroles de Civil War
2. Crazy Like a Fox (4:32)à écouter en premierparoles de Crazy Like a Fox
3. I Don't Believe a Word (6:31)à écouter en premierlistenparoles de I Don't Believe a Word
4. Eat the Gun (2:13)paroles de Eat the Gun
5. Overnight Sensation (4:10)à écouter en premierparoles de Overnight Sensation
6. Love Can't Buy You Money (3:06)à écouter en premierparoles de Love Can't Buy You Money
7. Broken (4:34)paroles de Broken
8. Them Not Me (2:47)paroles de Them Not Me
9. Murder Show (3:03)à écouter en premierparoles de Murder Show
10. Shake the World (3:29)paroles de Shake the World
11. Listen to Your Heart (3:45)paroles de Listen to Your Heart
écouter : Ecouter l'album



Motörhead

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Hawkwind
Hawkwind
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Girlschool
Girlschool
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Overkill
Overkill
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie