Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Eternity

Chronique de Eternity

Kamelot  - Eternity (Album)



Il peut être amusant, parfois, de mesurer les écarts qui séparent une époque révolus à une autre plus contemporaine. Le temps aidant, certains poncifs obligatoires, à l'aune de cette comparaison, deviennent alors totalement désuets, au plus grand déplaisir, d'ailleurs, de certains conservateurs acharnés. Le paysage artistique s'en retrouve ainsi totalement bouleversé et certains de ceux qui autrefois défendaient avec acharnement et intégrités toutes les spécificités d'un art qui, du moins le croyaient-ils, était impérissable, défendent, parfois, aujourd'hui avec une probité et une foie toute aussi intacte les caractéristiques d'un autre qui, du moins le croient-ils toujours, est au moins aussi éternel. Cette hypothèse de travail est certes caricaturale et, à vrai dire, peu de groupe, malgré des évolutions parfois saisissantes, sont coupables de telles révolutions. Néanmoins l'idée de départ qui consiste à confronter une époque à une autre, et donc certaines œuvres d'antan à certaines autres plus contemporaine demeure intéressante. Et ce d'autant plus si ces diverses manifestes sont le travaux d'un seul et même groupe.

Evoquons donc Kamelot. Aujourd'hui le groupe est adulé comme l'un des défenseurs les plus illustres d'un Heavy Power Metal souvent inspiré et efficace. Mais qui se souvient encore de ce premier véritable album, Eternity, sortis en 1995, si ce n'est votre modeste serviteur?

En premier lieu, abordons cette œuvre par son défaut le plus ennuyeux. Parlons en effet, tout de suite, de ce travail de mixage. Loin d'accorder à ce Eternity une intensité soutenu, ce traitement sonore lui confère, en effet, une certaine platitude qui fait perdre à cette musique un peu de son caractère. Entendons nous bien, nous sommes ici, bien évidemment, suffisamment loin de l'indigence consentis de certaines œuvres au minimalisme voulus d'autres mouvance plus extrême et suffisamment aussi de certains autres albums dans un genre similaire mais aux moyens plus modeste. Ici donc point de bruissement assourdissant, crépitant et indigents indispensables au Black Metal, et point, non plus, de déséquilibre dans lequel se perde parfois les instruments passablement absents de certaines symphonie Power Metal. Non, juste une légère faiblesse rendant cet album, d'emblée, moins passionnant.

Parlons, ensuite, au chapitre de ces déconvenues, de ce chanteur, Mark Vanderbilt. Manquant de puissance et de coffre, l'homme s'égare, parfois, de surcroit, dans certains aigus au lyrisme agaçant dans lesquels il ne parvient pas totalement à maitriser sa voix. Encore une fois, nous sommes ici bien loin d'un désastre insupportable, mais cette imperfection déplaisante, une fois encore, amoindrit un ensemble qui, pourtant, au demeurant, pouvait sembler nettement plus attachant.

S'agissant, plus particulièrement, du contenu de l'œuvre, nous avons à faire ici à un Heavy Metal épique qui, outres les vices déjà évoquées, n'a rien de scandaleusement méprisable. Bien au contraire certains titres sont même très enthousiasmant, pour peu que l'on puisses faire fi de ce chanteur et de cette production, et ainsi, par exemple, Black Tower, Call of the Sea, Red Sands et ses refrains au changements de rythme intéressants, mais aussi One of the Haunted, demeurent très encourageant.

Eternity est donc un premier album au concept ambitieux mais qui manque encore cruellement de cette grandiloquence propre à cette ambition. Il aurait incontestablement fallu donner plus d'ampleur à ce son, plus d'emphase à des choeurs quasiment absents de tout refrains, plus d'affectation dramatique à ces quelques rares interventions symphoniques brèves ou encore plus de puissance et moins de lyrisme affecté à ces chants pour rendre cet album plus captivant. Mais aussi, à vrai dire, sans doute offrir plus de moyens à une oeuvre qui, dans l'idée, ne manquait certainement pas de qualités.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Eternity - Infos

Voir la discographie de Kamelot
Infos de Eternity
acheter sur Amazon
Sortie : 1995
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Eternity (05:42)paroles de Eternity
2. Black Tower (04:06)paroles de Black Tower
3. Call of the Sea (05:15)paroles de Call of the Sea
4. Proud Nomad (04:53)paroles de Proud Nomad
5. Red Sands (04:09)paroles de Red Sands
6. One of the Hunted (05:27)paroles de One of the Hunted
7. Fire Within (04:55)paroles de Fire Within
8. Warbird (05:23)paroles de Warbird
9. What About Me (04:20)paroles de What About Me
10. Etude Jongleur (00:51)paroles de Etude Jongleur
11. The Gleeman (06:23)paroles de The Gleeman
écouter : Ecouter l'album



Kamelot

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Iconoclast
Iconoclast
2011

Chronique de Paradise Lost
Paradise Lost
2007

Symphony X
Symphony X
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Rhapsody Of Fire
Rhapsody Of Fire
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Power Metal
Origine : Italie


Albums chroniqués :
Chronique de Unseen
Unseen
2011

Chronique de Unseen
Unseen
2011

The Haunted
The Haunted
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Thrash Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: