Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Night Electric Night

Chronique de Night Electric Night

Deathstars  - Night Electric Night (Album)

Des étoiles dans la nuit...



Trois années après l'excellent Termination Bliss, voici le nouveau méfait des Suédois de Deathstars, Night Electric Night. En seulement deux albums, la joyeuse troupe avait su trouver un style qui leur convenait parfaitement, à savoir un indus' à la fois glauque, solennel et très "militariste".
Autant vous dire que ce troisième opus était attendu... Espèrons qu'il soit au moins à la hauteur de Termination Bliss...


Les premières notes tombent alors que la patte Deathstars se redéfinit: arrangements ultra-présents, refrains accrocheurs, vocaux tantôt graves, tantôt écorchés, tout y est pour ce nouvel album. Petite touche d'originalité cependant, l'apport du chant féminin sur plusieurs morceaux ("Chertograd", "Death Dies Hard", "Via The End", "Blood Stains Blondes" et "Babylon"). Malheureusement, cette nouveauté ne tourne pas vraiment en la faveur de nos Suédois: trop souvent mielleux, et plus que dispensable (les "héééhooo" incessant de la demoiselle sur "Blood Stains Blondes", le refrain pompeux de "Babylon"...).
Autre nouveauté, Deathstars signe avec "Via The End" une sorte de "ballade" émouvante, ou le côté sombre et triste prend tout son sens lorsque l'on connaît les circonstances de la création de ce morceau. Petite explication, il a été composé par Nightmare Industries lorsqu'il a appris le suicide de son frère Jon Nödtveidt (le frontman de Dissection). Deathstars ose et nous dévoile une nouvelle facette de leur musique.

Dans l'ensemble, les compositions suivent le même schéma créé sur Termination Bliss (intro aux arrangements bien trouvés, rythmique s'accordant avec les grattes...). C'est pourquoi ceux qui ont apprécié le précédent opus de Deathstars devrait trouver leur bonheur ici. Attention cependant, Night Electric Night est un bon album, excellent pour certain, mais n'est à mon avis pas aussi bon que Termination Bliss. Pourtant, les tubes ne manquent (écoutez absolument "The Fuel Ignite", "Arclight", ou encore "Opium", vous serez conquis!), les morceaux sont tous plus groovy les uns que les autres, mais quelque chose a changé... Finies les atmosphères glauques et militaristes, le tout n'est plus aussi sombre que précédemment, et c'est bien dommage car cela apportait un sacré plus pour Deathstars.

Pour ceux qui ont opté pour la "Gold Edition" de cet album, vous voici avec trois titres bonus: un remix de "Night Electric Night" plutôt dispensable, un "Via The End" version piano plutôt sympathique, qui renforce le sentiment de tristesse du morceau, et une version de "Night Electric Night" (encore) avec Adrian Erlandsson (ex-Cradle Of Filth entre autres) derrière les fûts.


L'heure du bilan sonne. Night Electric Night n'est pas un mauvais album en soit, il semble légèrement en dessous de l'excellent Termination Bliss. Le côté glauque et militariste qui allait si bien à Deathstars a quasiment disparu. L'apparition du chant féminin est intéressant au début, mais très vite lassant plus les morceaux avancent...
Une déception? Pas vraiment, le groupe propose tout de même d'excellents morceaux ("Death Dies Hard", "The Fuel Ignite", "Arclight", "Opium"...) qui réhaussent le niveau de cet opus.
Mais Termination Bliss avait peut-être placé la barre trop haut...

(0) Modifier l'article
par kumelia, le 13 novembre 2009
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Night Electric Night - Infos

Voir la discographie de Deathstars
Infos de Night Electric Night
acheter sur Amazon
Sortie : 30 janvier 2009
Genre : Indus Martial
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Chertogradparoles de Chertograd
2. Night Electric Nightlistenparoles de Night Electric Night
3. Death Dies Hardlistenparoles de Death Dies Hard
4. Mark of the Gunparoles de Mark of the Gun
5. Via the Endparoles de Via the End
6. Blood Stains Blondeslistenparoles de Blood Stains Blondes
7. Babylonparoles de Babylon
8. The Fuel Ignitesparoles de The Fuel Ignites
9. Arclightparoles de Arclight
10. Venus in Armsparoles de Venus in Arms
11. Opiumparoles de Opium
12. paroles de
13. Bonustracks (Gold Edition)paroles de Bonustracks (Gold Edition)
14. 12. Night Electric Night (The Fuel Ignites Remix)paroles de 12. Night Electric Night (The Fuel Ignites Remix)
15. 13. Via The End (Piano Version)paroles de 13. Via The End (Piano Version)
16. 14. Night Electric Night (Featuring Adrian Erlandsson)paroles de 14. Night Electric Night (Featuring Adrian Erlandsson)
17. paroles de
18. DVD (GOLD EDITION ONLY)paroles de DVD (GOLD EDITION ONLY)
19. Video Clip Selectionparoles de Video Clip Selection
20. paroles de
21. 1. Death Dies Hardparoles de 1. Death Dies Hard
22. 2. Virtue to Viceparoles de 2. Virtue to Vice
23. 3. Blitzkriegparoles de 3. Blitzkrieg
24. 4. Cyanide Cyanideparoles de 4. Cyanide Cyanide
25. 5. Syndrome Syndromeparoles de 5. Syndrome Syndrome
26. 6. Synthetic Generationparoles de 6. Synthetic Generation
27. 7. Making of Death Dies Hardparoles de 7. Making of Death Dies Hard
28. 8. Making of Virtue to Viceparoles de 8. Making of Virtue to Vice
29. 9. Making of Blitzkriegparoles de 9. Making of Blitzkrieg
30. 10. Making of Cyanideparoles de 10. Making of Cyanide
31. 11. Extrasparoles de 11. Extras
écouter : Ecouter l'album

Deathstars

Deathstars
Deathstars
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Indus
Origine : Suède




Groupes en rapport


Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Laibach
Laibach
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Indus
Origine : Slovénie


Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nexus Polaris
Nexus Polaris
1998

The Kovenant
The Kovenant
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Indus
Origine : Norvège


Swordmaster
Swordmaster
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Nightmare
Nightmare
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Reinkaos
Reinkaos
2006

Chronique de Storm of the Light's Bane
Storm of the Light's Bane
1995

Chronique de The Somberlain
The Somberlain
1993

Dissection
Dissection
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Suède