Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Reckoning Night

Chronique de Reckoning Night

Sonata Arctica  - Reckoning Night (Album)

Garder le cap, surtout garder le cap...



Reckoning Night est le quatrième album de Sonata Arctica. Déjà pourrait-on dire, tant l'impression que Ecliptica était sorti hier et avait alors frappé un grand coup même si l'originalité n'était pas forcément au rendez-vous. Mais le groupe soufflait comme un vent de fraîcheur qui faisait plaisir à entendre et la période était propice pour le développement de ce genre de groupe. Et soyons clair, si Sonata Arctica a survécu, c'est qu'il avait les qualités pour, même si le groupe peut s'avérer frustrant, voire décevant en live. Songs Of Silence - Live In Tokyo, arrivé trop tôt dans la carrière du groupe avec un chanteur malade derrière le micro, en est la preuve flagrante.

Derrière cette pochette plutôt jolie quoiqu'un peu chargée, se cache un album qui se fond dans le style de Sonata Arctica : rapide, incisif, avec une batterie parfois énervante à force de répéter le même plan continuellement et finalement, sans surprises. Les mélodies sont accrocheuses, certains passages se montrent même carrément jouissif dans leur violence non retenue (Wildfire), mais il manque un petit quelque chose à ce disque pour le rendre totalement indispensable. Et ce petit quelque chose pourrait très bien être l'effet de surprise.

Soyons clair : c'est l'effet de surprise qui avait valu à Ecliptica de réaliser de tels score de vente, adoubant ainsi une jeune formation qui n'en demandait peut-être pas temps et très vite, on a senti les limites du groupe, dès l'album suivant, Silence en fait, où malgré une volonté d'évoluer, il manquait une qualité de jeu et de composition nécessaire pour réellement tenir son rang. Winterheart's Guild n'a été qu'un simple retour au source, qui continue à s'opérer ici, avec cet assemblage de morceaux speed, d'autres mid tempos, le long titre qui se veut épique, la ballade de rigueur, les lignes de chant de Tony Kakko si caractéristiques, une véritable marque de fabrique pour Sonata Arctica, qui résonne de façon des plus familières sur les refrains, souvent prévisibles dans leur cheminement.

Doit-on virer ce disque pour autant ? Non. L'accabler malgré son manque de prises de risques serait injuste car le groupe joue bien et prend le temps d'écrire de bonnes chansons. Prises individuellement, toutes ne tiennent pas leurs promesses, il y a des hauts, des bas, du moyen, mais l'ensemble à tout de même tendance à être tiré vers le haut grâce à un certain savoir-faire, une alchimie particulière entre la guitare et le clavier, supplée par cette voix reconnaissable entre mille, que l'on aime ou que l'on déteste, moins criarde que celle d'un Timo Kotipelto, moins rauque que celle d'un Andi Deris, une espèce de palier entre les deux qui ne la rend pas forcément unique, mais qui permet à la formation de se démarquer quelque peu.

Bien sûr, ceux qui aiment les batteurs qui proposent des séries de breaks et une technicité à toute épreuve en seront encore pour leurs frais. Ce défaut, qui est typique de la scène speed mélo finlandaise, persiste toujours, même si on note ça et là quelques efforts pour sortir de ce piège et construire quelque peu. Ainsi, on ne peut pas dire que la musique soit prise de tête ; Sonata Arctica semble couler de source dans son style, comme une évidence. On sait quand va intervenir le solo rapide et quelque peu prévisible, on sait comment les refrains vont jaillir, on sait quand les ballades vont débouler et malgré cela, on prend son pied à écouter ce disque, malgré ses défauts, malgré son manque total de prises de risques.

Reckoning Night est un bon album. Dire le contraire serait mentir. Ensuite, il devenait clair que s'il n'y avait pas de changements notables, le groupe courrait à sa perte et ce, malgré toute la bonne volonté affichée et malgré le fait très important que les fans adhéraient complètement à ce système. Le prochain opus, Unia, sera du coup moins bien accueilli mais c'est là une autre histoire. En attendant, Reckoning Night permet à Sonata Arctica d'assoir un peu plus son statut de valeur sûre de la scène finlandaise et heavy metal tout court, et ce malgré son jeune âge. Respect.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


salut,
Une bien belle chronique, tout à fait d'accord avec toi ,ca ne révolutionne pas mais c'est juste bon.
Avec son lot de redits, et la surprise en moins.
Mais, bon, c'est un de mes groupes de prédilection.

sam. 29 mai 10- 21:45  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Reckoning Night - Infos

Voir la discographie de Sonata Arctica
Infos de Reckoning Night
acheter sur Amazon
Sortie : 22 septembre 2004
Genre : Heavy Metal
Label : Nuclear Blast
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Misplaced (4:42)à écouter en premierparoles de Misplaced
2. Blinded No More (5:33)à écouter en premierparoles de Blinded No More
3. Ain't Your Fairytale (5:26)écouterparoles de Ain't Your Fairytale
4. Reckoning Day, Reckoning Night... (3:21)paroles de Reckoning Day, Reckoning Night...
5. Don't Say a Word (5:49)écouterlistenparoles de Don't Say a Word
6. The Boy Who Wanted to Be a Real Puppet (4:44)paroles de The Boy Who Wanted to Be a Real Puppet
7. My Selene (5:28)à écouter en premierlistenparoles de My Selene
8. Wildfire (4:36)à écouter en premierparoles de Wildfire
9. White Pearl, Black Oceans... (8:47)listenparoles de White Pearl, Black Oceans...
10. Shamandalie (4:04)écouterlistenparoles de Shamandalie
11. Jam (Unlisted Track) (2:51)paroles de Jam (Unlisted Track)
écouter : Ecouter l'album

Sonata Arctica

Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Nemesis
Nemesis
2013

Chronique de Unbreakable
Unbreakable
2013

Chronique de Elysium
Elysium
2011

Chronique de Polaris
Polaris
2009

Stratovarius
Stratovarius
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Power Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Thunderstone
Thunderstone
2002

Thunderstone
Thunderstone
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: