Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Colour Temple

Chronique de Colour Temple

Vanden Plas  - Colour Temple (Album)



Considéré comme un des groupes artistiquement majeurs dans son genre, Vanden Plas est aujourd’hui enfermé dans les méandres abscons d’une musique progressive, aux constructions recherchées et parfois complexe, qui requièrent assurément un apprentissage, fort de nombreuses écoutes, et de temps, afin de pouvoir pleinement s’immerger dans ce propos. Incontestablement ces allemands s’emploient à défendre une destiné ambitieuse où chaque œuvre s’inscrit dans une démarche subtil et raffinées, mais pas nécessairement simple. Il fut pourtant une époque, bénie selon moi, ou le groupe sut mettre en exergue, de ce Prog Metal, sa face la plus simplement Metal, laissant son visage le plus progressif n’être rien d’autre qu’une cicatrice, certes, forte, mais uniquement inspiratrice.

En ces heures immémoriales, où naquit, aussi, d’autres espoirs préservés par les talents prometteurs de groupe aussi adroit qu’Angra ou Eldritch, il fut communément acquis de regrouper ces diverses formations sous l’estampille maladroite de « Prog Metal ». Pourtant si les influences apparaissent comme indéniables, avec notamment ces aspirations aux métissages ou cette présence prépondérante des claviers ou aussi la technicité impressionnante de musiciens habiles, l’appartenance, au sens le plus strict, de ces groupes à cette scène, demeure, selon moi, discutable. En effet sans la complexité de composition de morceaux abstrus, complexité inhérente au genre, dans la déclamation de titre long et dédaléen, cette conception progressive peut-être une notion importante mais pas nécessairement structurellement symptomatique. Néanmoins le souffle prog qui balayent admirablement le travail d’Angra ou de Vanden Plas est, à mon sens, d’une importance capitale mais ne suffit pas à définir ces groupes comme appartenant à la plus pure tradition progressive.

Quoiqu’il en soit démarrant plaisamment dans la volupté d’un arrangement de musique classique nous évoquant, dans une certaine mesure, le Sacre du Printemps d’ Igor Stravinski, l’excellent premier titre, Father, entreprends de nous offrir cette confrontation savoureuse né de ce premier riff de guitare venant, après ce préambule délicieux, superbement se fracasser contre cette douceur infinie. Dans un esprit Heavy très prononcé les allemands s’ingénient à construire une œuvre accessible, où l’aisance immédiate de titres évident est incontestablement réussie. Indéniablement Heavy, indéniablement communicatif, l’ensemble de ces morceaux savent aussi se faire plus subtile. Ainsi en dehors, par exemple, d’un Father, du féroce Judas ou d’un Push admirablement énergique, l’atmosphère plus délicate de certaines introductions, ou de certains breaks, tels que sur le superbe When the Wind Blows ou sur le magnifique Soul Survives définisse admirablement le discernement avec lequel Vanden Plas est capable de composer des nuances séduisantes.

Au chapitre des ballades Anytime apparait comme quasiment dispensable, et ce d’autant plus que l’exceptionnel How Many Tears, autre romance plus remuante, vient nous subjuguer, laissant nos esprits submergés par une multitude d’émotions colorés poignantes, et notamment dans son introduction.

Ce premier pas est donc une œuvre atypique dans la carrière de Vanden Plas. Elle propose les plaisirs d’une musique simple et direct, agrémentés d’influences diverses et variées, dans laquelle pourtant on sent un dessein, subtile, d’éclectisme latent. Nul doute que bientôt ces allemands iront explorer d’autres contrées bien plus obscures que celle de ce Heavy aux légers parfums progressif. En attendant ce Colour Temple demeure captivant. Injustement méconnu, mais captivant.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Colour Temple - Infos

Voir la discographie de Vanden Plas
Infos de Colour Temple
acheter sur Amazon
Sortie : 1994
Genre : Metal Progressif
Label : InsideOut Music
Playlist :
1. Father (5:40)
2. Push (4:19)
3. When the Wind Blows (7:12)
4. My Crying (5:28)
5. Soul Survives (9:08)
6. Anytime (7:07)
7. Judas (6:04)
8. Back to Me (5:33)
9. How Many Tears (8:14)
écouter : Ecouter l'album



Vanden Plas

Albums chroniqués :
Chronique de AcCult
AcCult
1996

Chronique de Colour Temple
Colour Temple
1994

Vanden Plas
Vanden Plas
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : Allemagne




Groupes en rapport


Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Tasting the Tears
Tasting the Tears
2014

Chronique de Gaia's Legacy
Gaia's Legacy
2011

Chronique de Livequake
Livequake
2008

Chronique de Blackenday
Blackenday
2007

Eldritch
Eldritch
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : Italie


Albums chroniqués :
Chronique de Iconoclast
Iconoclast
2011

Chronique de Paradise Lost
Paradise Lost
2007

Symphony X
Symphony X
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Storm Within
The Storm Within
2016

Chronique de Glorious Collision
Glorious Collision
2011

Evergrey
Evergrey
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Grace Decapitated
The Grace Decapitated
2009

Ellipsis
Ellipsis
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal Progressif
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Road Salt One - Ivory
Road Salt One - Ivory
2010

Pain Of Salvation
Pain Of Salvation
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Incident
The Incident
2009

Chronique de Fear Of A Blank Planet
Fear Of A Blank Planet
2007

Porcupine Tree
Porcupine Tree
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: