Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Backsides

Chronique de The Backsides

Trust  - The Backsides (EP (Maxi))



Bien décidé à tirer avantages du moindre son, du moindre roulement de caisse claire, du moindre mot, de la moindre note de guitare, du moindre lambeau même incongrue, trainant sur le moindre bout de bande au fin fond de placards poussiéreux, les vautours des maisons de disques se jettent sur tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un produit où ils pourront imprimer le nom de Trust. L’intérêt du résultat étant, somme toute, relativement secondaire au vu du statut mythique qu’ont acquis ces musiciens qui firent basculer la France entière sous les coups de la révolte vindicative d’un Antisocial. Il est bien entendu évident que les attentes frustrés d’un public mutilé, peut le pousser à se ruer sur tout ce qui à l’aspect ou l’odeur du groupe; et ce même si le gout en est fade et insipide. Et ce sont bien là, les espérances des labels incriminés. C’est donc dans ce contexte qu’après la lamentables et navrante tentative de EMI (avec la réédition de Prends Pas Ton Flingue) que Sony envisage de se lancer à son tour. C’est chose faite avec la sortie d’un MCD compilant 5 titres issues de face B d’ancien 45 tours. Intitulé, très justement, The Backsides, les objectifs inavouables de la major avec ce disque sont clairs. Il souhaite, dans le meilleur des cas, faire revivre le souvenir encore vivace de Trust le poussant, (qui peut savoir ?) dans un élan miraculeux, à se relever de ses derniers désarrois, et dans la pire des hypothèses, faire découvrir quelques morceaux négligés à ceux qui les auraient oubliés. Et si en plus ça peut apporter un peu de profits au label, pourquoi s’en priverait-il ?

Aux premiers regards l’objet parait nettement plus attractif que celui de EMI. Le livret est plus détaillé et plus fournis, même s’il ne faut pas s’attendre à y trouver autres choses que l’essentiel. On se prend alors à rêver à un contenu moins rébarbatif, moins assommant, moins ennuyeux.

Show Business et Limousine, sont deux morceaux à forte résonance blues. Le premier, plus Blues Rock dépeint de manière cinglante les affres de ce milieu médiatico-artistique que Bernie aime tant fuir, et surtout dénoncer. Limousine est, quant à lui, un Blues lourd, plus traditionnel. A eux deux, ils révèlent de manière exceptionnelle le caractère éclectique de Trust, démontrant aussi leur talent monstrueux pour composer de bons titres. Le plaisir manifeste grandis de plus en plus. Toutes les barricades, et son Rock pêchue, où la voix éminemment écorché de Yves « Vivi » Brusco, répondant à un Bernie dans les couplets aux mélodies un peu trop convenues, donne à l’ensemble une certaine tenue, une certaine énergie nécessaire dont il manquait cruellement. Les refrains sont, quant à eux, mieux réussis, construit dans une agressivité plus habituelle au groupe. Ce titre extrait de la session Rock’n Roll possède une certaine pugnacité ambiante qui, sans aucun doute, faisait défaut à l’album. Les trois derniers morceaux, Préfabriqués, Darquier, et l’inédit Jack le Vaillant, sont trois parfaites compositions de Hard-Rock racé et efficace, dans la plus pure tradition « Trustienne ». On y retrouve tout l’engagement du groupe, toutes les qualités musical qui firent leur renommée; même si on peut déplorer que Préfabriqué n’apporte rien à cet opus, et a même tendance à le discréditer quelques peu. Le remix de ce titre paraissant un brin moins bon que l’original, même si, ce n’est qu’un avis totalement personnel et donc totalement subjectif. Cependant l’efficacité de The Backsides, ses lignes de guitares sobres, son éventail varié, ses interprétations pleines de nuance sans faille, son énergie plutôt intense, ses chansons de qualité, finissent de nous convaincre que nos impressions pleinement satisfaites sont bien réelles et bien légitimes. Ce disque bénéficie aussi d’une cohérence assez étonnante surtout lorsqu’on sait quel est la diversité des sources et des époques différentes qui en font le contenu.

Bien loin du désastre de Prends Pas Ton Flingue, mais bien loin aussi de la vaine espérance de reformation de Trust, ce MCD a donc le mérite de nous faire découvrir avec enthousiasme, de bons titres qui nous font regretter un peu plus amèrement encore la disparition de ce groupe fabuleux.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Backsides - Infos

Voir la discographie de Trust
Infos de The Backsides
acheter sur Amazon
Sortie : 1993
Genre : Hard Rock
EP (Maxi)

Playlist :
1. Show Businessà écouter en premier
2. Limousineà écouter en premier
3. Toutes Barricades
4. Préfabriqués (Remix '93)
5. Darquier
6. Jack le Vaillant
écouter : Ecouter l'album

Trust

Albums chroniqués :
Chronique de Trust à l'Olympia
Trust à l'Olympia
2009

Chronique de 13 à Table
13 à Table
2008

Chronique de Ni Dieu Ni Maître
Ni Dieu Ni Maître
2000

Chronique de A Live
A Live
1997

Trust
Trust
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Hard Rock
Origine : France




Groupes en rapport


Vulcain
Vulcain
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Aerosmith
Aerosmith
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: