Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Ikonoklast

Chronique de Ikonoklast

Urgehal  - Ikonoklast (Album)

Vivent les icônes



A moins que vous ne soyez resté en hibernation durant les vingt dernières années ou que vous ne vous soyez trompé de page, il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler de ce qu’on a appelé la « seconde vague » du black metal. Né en Norvège au début des années 90, ce mouvement comprenait des groupes pionniers tels que Mayhem, Darkthrone, Gorgoroth, Emperor, Burzum, Immortal ou encore Satyricon. Cette vague s’inscrivit à ses origines dans une vision très particulière, souvent basée sur une violence crue à l’imagerie satanique, misanthropique et nihiliste. Inutile de rappeler ici les évènements auxquels conduisit parfois cette vision poussée à l’extrême dans la Norvège des années 90.

Urgehal, groupe créé en 1992, ne fait pas partie des formations « historiques » les plus connues du mouvement comme celles citées plus haut. Cependant, et contrairement à certains autres de leurs compatriotes qui se sont peu à peu éloignés de l’esprit « true norwegian black metal » qui prévalait au début des 90’s, le combo fondé par Trondr Nefas et Enzifer n’a en rien changé son discours. Se posant en défenseurs de l’ « esprit originel » du black metal norvégien, Urgehal a gardé en plus de son corpse paint une identité profondément enracinée dans le passé, et ce n’est pas leur sixième et dernier album en date, Ikonoklast, qui remettra cette démarche en cause. Bien au contraire.
La pochette très sombre ainsi que l’annonce du line up donnent déjà le ton. Le guitariste Enzifer, qui se fait remarquer sur scène avec son look SM (il porte un masque fait de lanières en cuir et de pics) porte le titre de « Necrophiliaxe » tandis que le chanteur-guitariste Trondr Nefas est crédité en tant que « Demon Voice and Lead Guitar Fuck »...

Et la musique, alors ? Ce Ikonoklast fait-il honneur à l’esprit «trve kvlt black metal » des origines ? Le moins qu’on puisse dire est que Urgehal ne se contente pas de poser, mettre du maquillage macabre et se donner un air evil. Cet album est un véritable hymne à la misanthropie et au chaos, l’âme défunte d’Euronymous plane comme jamais sur Stesolid Self-Destruction To Damnation et son riff « Mayhemesque », véritable déluge de blasts porté par une voix crasseuse et pleine de haine. Les autres compositions sont dans ce même esprit, avec cependant des tempos plus variés qui renforcent l’aspect glauque et donnent parfois un côté très thrash (The Necessity Of Total Genocide), voire rock’n’roll (Kniven Rider Dypt I Natt) aux compos des Norvégiens, à la manière d’un Darkthrone par exemple, pour ne (re)citer qu’eux. Cet album navigue également entre titres particulièrement violents et rapides (Holocaust In Utopia) et titres plus « posés », en mid-tempos et donnant plus de place à l’ambiance, avec en tête Sopor Necrosanctus et son surprenant épilogue au piano qui évoque assez Shining.

La production en revanche, a évolué depuis les années 90, et Urgehal n’a pas cherché superficiellement à avoir l’air plus « trve » en collant à des standards dépassés. Le tout est donc très écoutable, net et (relativement) propre, tout en restant suffisamment froid, brut et sans fioriture pour ne pas décevoir l’amateur de black metal old school. Le son de la batterie est parfois malheureusement un peu « léger », noyé sous des guitares particulièrement graves et une basse bien présente (et oui, on entend la basse !). Quant à la voix, elle donne l’impression d’être lointaine et à contre-temps, comme détachée de l’ensemble des instruments, mais l'effet paraît délibéré.

Urgehal signe donc avec Ikonoklast un hommage convaincant et réussi au black metal norvégien des origines. Certes, Trondr Nefas et ses acolytes n'inventent pas grand chose et proposent une musique aux airs de déjà entendu. Leur dévotion musicale et presque religieuse a cependant quelque chose de fascinant, et la critique du manque d'innovation est à relativiser puisque ce n'est absolument pas le but visé par le groupe.

(2) Modifier l'article
par Maczym, le 26 octobre 2009
Voir toutes les chroniques de Maczym


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Un peu decu, de se nouveau urgehal. Il n'est pas mauvais,pas mal de bon riffs, mais reste moins percutant et moins bon que le goatcraft.
sam. 8 mai 10- 23:40  


Ikonoklast - Infos

Voir la discographie de Urgehal
Infos de Ikonoklast
acheter sur Amazon
Sortie : 16 novembre 2009
Genre : Black Metal
Label : Season of Mist
Playlist :
1. Stesolid Self-Destruction To Damnation (04:43)listen
2. Dødelagt (04:39)
3. Cut Their Tongue Shut Their Prayer (05:17)
4. The Necessity Of Total Genocide (07:11)
5. Kniven Rider Dypt I Natt (05:19)
6. Astral Projection To Rabid Hell (07:09)
7. Approaching Doom (05:03)
8. Holocaust In Utopia (07:39)listen
9. Sopor Necrosanctus (09:22)
écouter : Ecouter l'album



Urgehal

Albums chroniqués :
Chronique de Ikonoklast
Ikonoklast
2009

Chronique de Goatcraft Torment
Goatcraft Torment
2006

Urgehal
Urgehal
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Legion Helvete
Legion Helvete
2011

Chronique de Legion Helvete
Legion Helvete
2011

Chronique de Desert Northern Hell
Desert Northern Hell
2004

Tsjuder
Tsjuder
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Darkthrone
Darkthrone
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Gorgoroth
Gorgoroth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de The Age of Nero
The Age of Nero
2008

Satyricon
Satyricon
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Shining
Shining
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: