Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Life Is Killing Me

Chronique de Life Is Killing Me

Type O Negative  - Life Is Killing Me (Album)

Vivant !



Quatre ans après un « World Coming Down » sinistre et inégal qui nous avait quelque peu laissé sur notre faim et fait germé une graine de doute dans notre esprit quand à l’avenir de Type O Negative, les « rehab Four » remettent le couvert avec ce « Life Is Killing Me » produit par le groupe.

Autant le dire tout de suite, trois minutes suffisent pour se rendre compte que les quatre musiciens de Brooklin ont retrouvé la pêche et une envie communicative apte à faire bouger la tête et flatter l’oreille. La basse et la voix de sa majesté Steele ont retrouvé toute leur superbe soulignées à merveille par les guitares et le chant d’un Kenny Hickey bien inspiré et de la batterie d’un Johnny Kelly toujours aussi sobre et efficace. Nous n’oublierons pas les claviers de Josh Silver toutefois un peu plus discret que sur les albums précédents mais qui remplissent leur rôle juste ce qu’il faut. Ou quand le moins fait le plus…..

Des 15 morceaux qui composent cet album, on ne jettera pas grand-chose

Tout ce qui fait le son et la patte Type O Negative est présent dans ce disque. Il faut bien reconnaitre que nos quatre compères ont un talent incomparable pour mélanger plusieurs styles différents dans un même morceau sans pour autant désorienter l’auditeur.

On y retrouve pèle mêle les rythmiques lourdes et doomesques typique du groupe (le puissant « The Munsters » introduisant l’album, « IYDKMIGTHTKY », « The Dream Is Dead » ou encore « Life Is Killing Me »), les morceaux à l’ambiance gothique, moite et malsaine quasi cold wave (l’excellent « Nettie »), des morceaux frôlant la pop (les arrangements arabisants du très bon « Less Than Zero » et les trompettes de « (We Were) Electrocute » qui font penser aux Beatles et son « All You Need Is love » rappelant au passage l’admiration de Peter Steele pour John Lennon).

La bonne surprise, que les dieux du métal en soit loué, nous la devons à un retour aux sources avec des morceaux rapides à l’énergie quasi punk Rock : « I Don’t Wanna Be Me », « Angry Inch » ou encore « I Like Goils » et son texte hilarant. Avec ce morceau, Peter Steele remet les pendules à l’heure suite à l’affaire « Je pose nu dans Playgirls et devient une icône du mouvement gay » et nous fait comprendre de manière assez franche et directe combien il aime les rouquines mais pas les rouquins.

Au vue de la qualité et de la cohérence de l’ensemble, on leur pardonnera aisément l’intermède « Drunk In Paris » et son horrible synthé dont on peut se demander ce qu’il fait là. Nous supposerons que la capitale doit rappeler des bons souvenirs aux groupes.

Si cet album aura du mal à faire oublier « Bloody Kisses » et « October Rust » dans le cœur des puristes, il n’empêche que « Life Is Killing Me » s’avère un excellent cru apte à contenter le fan de longue date comme l’auditeur curieux de découvrir ce qui restera l’un des groupes phares de la mouvance « décibel et romantisme ».

Et ne vous fiez pas au titre de l’album car le groupe aura beau chanter à qui veut l’entendre que vivre le tue, avec ce disque il nous démontre avec brio que Type O Negative est on ne peut plus vivant.

Tant mieux pour nous.

Tant pis pour mes voisins.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


J'avais décroché avec World Coming Down que je trouvais faiblard après un October Rust tout simplement immense. Faudrait que je me penche sur celui-là, qui sait, peut-être y trouverai-je mon compte ?
jeu. 15 oct. 09- 13:42  
Franchement ? Oui......
jeu. 15 oct. 09- 13:44  


Life Is Killing Me - Infos

Voir la discographie de Type O Negative
Infos de Life Is Killing Me
acheter sur Amazon
Sortie : 17 juin 2003
Genre : Gothique Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. The Munsters (1:07)paroles de The Munsters
2. I Don't Wanna Be Me (5:08)paroles de I Don't Wanna Be Me
3. Less Than Zero (5:25)paroles de Less Than Zero
4. Todd's Ship Gods (Above All Things) (4:10)paroles de Todd's Ship Gods (Above All Things)
5. I Like Goils (2:35)paroles de I Like Goils
6. ...A Dish Best Served Coldly (7:13)paroles de ...A Dish Best Served Coldly
7. How Could She ? (7:35)paroles de How Could She ?
8. Life Is Killing Me (6:35)paroles de Life Is Killing Me
9. Nettie (4:46)paroles de Nettie
10. (We Were) Electrocute (6:38)paroles de (We Were) Electrocute
11. IYDKMIGTHTKY (6:20)paroles de IYDKMIGTHTKY
12. Angry Inch (3:39)paroles de Angry Inch
13. Anesthesia (6:41)paroles de Anesthesia
14. Drunk In Paris (1:27)paroles de Drunk In Paris
15. The Dream Is Dead (5:07)paroles de The Dream Is Dead
écouter : Ecouter l'album



Type O Negative

Albums chroniqués :
Chronique de Dead Again
Dead Again
2007

Chronique de Life Is Killing Me
Life Is Killing Me
2003

Chronique de October Rust
October Rust
1996

Chronique de Bloody Kisses
Bloody Kisses
1993

Type O Negative
Type O Negative
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alpha Noir
Alpha Noir
2012

Chronique de Lusitanian Metal
Lusitanian Metal
2008

Chronique de Night Eternal
Night Eternal
2008

Chronique de The Antidote
The Antidote
2003

Moonspell
Moonspell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts: