Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Antidote

Chronique de The Antidote

Moonspell  - The Antidote (Album)

Car le mal se répand



The Antidote est totalement dans le style de Moonspell, avec un regain de violence bienvenue après le terne Darkness And Hope. Et cependant, il est difficile d'être pleinement satisfait de cette oeuvre noire. Cette fois-ci, les Portugais peinent à nous surprendre alors qu'ils sont dans une ligne de conduite on ne peut plus juste. Une logique imparable et étrangement décevante, comme si le fait qu'elle se suffise à elle-même est en soit un paradoxe : Moonspell se contente de faire un album de Moonspell. Il n'y a pas de sens caché, juste une constatation un peu démoralisante. Groupe à l'évolution constante, Moonspell n'a pas su rebondir après les avis mitigés qui ont accompagné The Butterfly Effect. Darkness And Hope faisait du Moonspell classique mais soft. The Antidote, lui, va verser dans le Moonspell violent.

Les musiciens savent toujours composer des morceaux évocateurs d'un nom. Le chant de Fernando Ribeiro est reconnaissable, chaud, profond, riche, capable de placer de belles mélodies pour mieux les déchirer par la suite avec un rendement plus guttural, profondément malsain. Accompagné par une guitare vindicative, il ne laisse pas indifférent, une fois de plus. Il est indissociable de son groupe, mieux, il en est la figure de proue. N'allez pas comprendre que les autres se reposent sur lui. Chacun dans son domaine joue bien et apporte quelque chose à l'âme du groupe. Les Lusitaniens habitent leur musique, ils font corps avec elle. La dualité entre la guitare et le clavier est toujours d'actualité, la rythmique se fait volontiers trépidante.

Les deux premiers morceaux sont à ce titre parfaits. Totalement en phase avec ce que l'on attend de Moonspell, des accents gothiques prononcés mais pas clichés, des mélodies sournoises qui se greffent sur des murs de son, véritables supports tactiques pour la voix de Ribeiro. C'est agressif, virulent, le groupe vous maltraite, vous fait du mal en vous faisant du bien. Puis cette dynamique s'efface, car cela devient subitement trop convenu, presque prévisible. On s'en voudrait presque de réprimander Moonspell car cette fois-ci il n'y a pas de ventre mou, la qualité est satisfaisante tout au long du disque. Mais il reste quelque chose de déboussolant....

Alors on se penche sur la batterie, qui semble triggée de façon grotesque (par moments, les assauts de Mike Gaspar ressemblent à un mitraillage en règle peu commun et trop peu naturel). Les ambiances sont connues. Combien de Everything Invaded sont déjà nés sous la plume de ce groupe talentueux ? Combien de chansons ont déjà alterné ces passages calmes et ces explosions de violence de façon quasi identique ? Beaucoup trop si l'on se fie au fait que l'on peut rester de marbre, que l'on ne va pas connaître le grand frisson habituel. Là réside une part du problème : les vieux fans vont se sentir lésés. Bien sûr ils vont commencer par sourire devant un Moonspell qui se retrouve, mais combien de temps ce disque peut-il espérer tourner sur les platines ? Trop peu, il n'a pas cette saveur hypnotique, cette force qui conduit à la dépendance vis-à-vis des opus les plus anciens, comme Irreligious par exemple.

The Antidote s'inscrit dans la continuité. Il ressemble terriblement à Darkness And Hope, vu dans un miroir déformant. Seule la qualité demeure intacte. Hélas. Oh ! Ce n'est pas mauvais, mais Moonspell est capable d'insuffler bien plus d'originalité et de remise en question dans sa musique. Là, en définitive, on a affaire à un Moonspell placébo. L'Antidote ne fera donc pas effet, à moins d'y croire vraiment.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Antidote - Infos

Voir la discographie de Moonspell
Infos de The Antidote
acheter sur Amazon
Sortie : 2003
Genre : Metal Gothique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. In And Above Men (4:11)à écouter en premierparoles de In And Above Men
2. From Lowering Skies (5:25)à écouter en premierparoles de From Lowering Skies
3. Everything Invaded (6:16)listenparoles de Everything Invaded
4. The Southern Deathstyle (4:07)paroles de The Southern Deathstyle
5. Antidote (4:45)paroles de Antidote
6. Capricorn At Her Feet (6:04)paroles de Capricorn At Her Feet
7. Lunar Still (6:55)paroles de Lunar Still
8. A Walk On The Darkside (4:44)paroles de A Walk On The Darkside
9. Crystal Gazing (4:52)paroles de Crystal Gazing
10. As We Eternally Sleep On It (7:11)paroles de As We Eternally Sleep On It
écouter : Ecouter l'album



Moonspell

Albums chroniqués :
Chronique de Alpha Noir
Alpha Noir
2012

Chronique de Lusitanian Metal
Lusitanian Metal
2008

Chronique de Night Eternal
Night Eternal
2008

Chronique de The Antidote
The Antidote
2003

Moonspell
Moonspell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Hermeticum
Hermeticum
1998

Chronique de Hermeticum
Hermeticum
1998

Daemonarch
Daemonarch
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Black Metal
Origine : Portugal


Sentenced
Sentenced
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Finlande


Albums chroniqués :
Chronique de The nameless disease
The nameless disease
2003

Chronique de The blossom
The blossom
1999

The Old Dead Tree
The Old Dead Tree
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Gothique Metal
Origine : France

Rapports de concerts: