Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de God Hates Us All

Chronique de God Hates Us All

Slayer  - God Hates Us All (Album)

Slayer se fout de notre gueule



Dire que Slayer, dans la seconde partie des années 80, faisait rêver serait une insulte. Slayer, ce n'est pas une usine à rêve, pas avec une aura aussi noire. Slayer, c'est un fantasme, une envie de brutalité occulte, le synonyme à peine caricatural d'une grosse baffe dans la tronche. Mais le fantasme a commencé à faire bander mou dès Divine Intervention. Imaginez : un album de Slayer "juste" bon ! Mais bien vite, Slayer, en continuant faussement à se poser comme intransigeant et centurion de ce que devrait être le thrash, a fini par se vendre, se brader, se tirer une sacrée balle dans le pied. Handicapé par une approche plus hardcore qui ne lui va pas très bien, écrasé par un album de reprises bruyant et sauvé des eaux par le seul morceau original de la galette, Gemini, Slayer a perdu pied. Diabolus In Musica ne lui a pas fait ressortir la tête de l'eau. Pire, le groupe s'est enfoncé avec un album inintéressant et tributaire d'une approche neo metal malvenue.

Aussi, Slayer revient en 2001 avec ce God Hates Us All. Le logo imprimé au fer rouge sur une bible déclenche une sensation jouissive dans le bas-ventre. On en est tout de même à regretter ces bonnes vieilles pochettes des années 80, satanico-comiques, même si ici les vis, les clous et le sang pourraient prêter à sourire si ce n'était pas pour être dans l'air du temps. Et en plus, il fallait qu'un album portant un tel titre sorte le onze septembre 2001. Comme un avertissement qui arriverait trop tard.

Et musicalement, Slayer parvient à faire illusion pendant environ cinq minutes, soit les deux premiers titres; Et encore, Darkness Of Christ étant une espèce d'introduction hybride qui aurait pu figurer sur un (bon) album de Fear Factory, c'est sur Disciple que tout repose. Disciple, c'est du Jeff Hannemann classique : thrash, rapide, violent et abrasif, ponctué par un solo embrasé. Tom Araya hurle comme un damné, sa voix est mixée très en avant tandis et prend le pas sur la musique. Néanmoins, la très bonne surprise de cet album.

Le reste s'effondre petit à petit, comme l'océan érode les falaises. Les qualités de God Send Death se retrouvent amoindries par des gueulantes qui deviennent vite fatigantes. On sait que Araya est capable de chanter rapidement, de s'imposer avec rigueur là où d'autres dans le même domaine ne fonceraient pas bille en tête, mais sur God Hates Us All, c'est de trop. Beaucoup trop. Du coup, il en est saoulant. On espérait un retour aux sources, mais cela ressemble rapidement à une continuité plus virulente de Diabolus In Musica...

Sans oublier que Kerry King, qui apparemment à pas mal écouté ce qui plait aux jeunes, est impliqué sur la majeure partie de l'album avec son style d'écriture teinté de hardcore et malheureusement pour le guitariste, sa qualité d'écriture ne vaut pas celle d'un Hannemann bien trop discret. Du coup, cet album n'en devient que plus homogène et l'impression d'écouter le même album est de plus en plus présente, et rapidement on ne sait plus où l'on en est. Cela riffe mais ce n'est pas suffisamment diversifié, et l'auditeur sombre en même temps que le groupe.

Les membres de Slayer peuvent allègrement se moquer de l'évolution d'un Megadeth ou d'un Metallica. Ils restent intouchables pour une large faction de leur public, même si le fantasme est de les revoir un jour du niveau d'un Show No Mercy, au moins. Viser plus haut semble impossible, la qualité d'un Seasons In The Abyss est tout simplement inaccessible. Mais God Hates Us All est juste un album qui ne sert pas à grand chose dans la discographie de Slayer car trop bruyant et manquant cruellement de classe, à de rares exceptions près.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 7 
10
NanoRoux
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 5 commentaires précédents
Pour ma part, j'aime bien cet album, notamment Bloodline et Darkness of Christ suivie de Disciple.
A la première écoute, j'avais vraiment frémi.
Du Slayer changé, qui fait un peu de nouveau et qui le fait bien (pour ma part).

ven. 12 juin 09- 18:26  
A part Disciple et Bloodline, pas grand chose à retenir de cet album... Ah et puis ouais, le chant clair de monsieur Araya m'écorche les oreilles par moments. Tom, c'est bien mieux quand tu gueules à 200 à l'heure!
mer. 17 juin 09- 04:10  
Je trouve cet album assez sympa, bien qu'il soit axé hardcore. C'est bien moins thrash que Reign in Blood of course, mais ça s'écoute facilement (probablement parce que j'aime le hardcore aussi).
jeu. 30 mai 13- 21:32  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

God Hates Us All - Infos

Voir la discographie de Slayer
Infos de God Hates Us All
acheter sur Amazon
Sortie : 11 septembre 2001
Genre : Thrash Metal
Label : American Recordings
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Darkness of Christ (01:30)à écouter en premierparoles de Darkness of Christ
2. Disciple (03:36)culte !culte !écouterlistenparoles de Disciple
3. God Send Death (03:46)paroles de God Send Death
4. New Faith (03:05)paroles de New Faith
5. Cast Down (03:27)à écouter en premierparoles de Cast Down
6. Threshold (02:29)à écouter en premierécouterlistenparoles de Threshold
7. Exile (03:56)écouterparoles de Exile
8. Seven Faces (03:41)paroles de Seven Faces
9. Bloodline (03:37)culte !culte !écouterlistenparoles de Bloodline
10. Deviance (03:09)à écouter en premierparoles de Deviance
11. War Zone (02:46)paroles de War Zone
12. Here Comes the Pain (04:32)paroles de Here Comes the Pain
13. Payback (03:05)à écouter en premierécouterparoles de Payback
écouter : Ecouter l'album

Slayer

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Stomp 442
Stomp 442
1995

Chronique de Stomp 442
Stomp 442
1995

Chronique de Persistence of Time
Persistence of Time
1990

Chronique de State of Euphoria
State of Euphoria
1988

Anthrax
Anthrax
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Speed Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Bonded by Blood
Bonded by Blood
1985

Exodus
Exodus
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: