Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Orphans

Chronique de Orphans

The Agonist  - Orphans (Album)

Impressionnant !



THE AGONIST atteint cette année sa quinzième année d'existence. Once Only Imagined, le premier album est paru en 2007, et le groupe a depuis parcouru un bon bout de chemin. Entre melodic death metal et metalcore, il a su trouver sa voie et a toujours proposer des albums de qualité. Five, le dernier en date marquait l'arrivée sur un nouveau label, Napalm Records. Son orientation musicale, ambitieuse, audacieuse et aussi doute plus accessible, n'avait pas vraiment fait l'unanimité, alors que l'opus était vraiment bon (9/10 sur Metalship). On était donc curieux de voir ce qu'avait dans le ventre le sixième album, intitulé Orphans.

Premier constat, le groupe a pris son temps. Alors qu'à peine un an séparait Prisoners (2015) de Five (2016), il aura fallu attendre 3 ans pour voir apparaître Orphans. On serait tenté d'y voir un signe positif. Deuxième constat, Chris Donaldson, le producteur "historique" du groupe (et accessoirement guitariste de CRYPTOPSY) est de retour aux affaires à la place de Mike Plotnikoff. Ce véritable sixième homme du groupe est sans doute le mieux placé pour tirer le meilleur parti d'un groupe qu'il connait sur le bout des doigts. THE AGONIST a également pas mal réduit la voilure pour un maximum d'efficacité. Quand Five s'étalait sur 4 titres et 7 minutes, Orphans est resserré sur 10 titres et 42 minutes. Pour terminer, on observera le changement de tonalité de l'artwork, blanc et immaculé sur Five, noir et sombre sur Orphans.

D'un point de vue musical, le changement de ton est aussi perceptible. Ce nouvel album est plus agressif, plus radical, et on n'y trouvera pas de titres aussi atypique que "The raven eyes" (sur l'album Five). C'est pourtant un chant de sirène qui nous invite à plonger dans une mer calme mais, bien vite, les éléments se déchaînent ! THE AGONIST fait honneur à son premier nom THE TEMPEST ! Ce premier titre, furieux et technique, laisse augurer du meilleur. Et la suite ne déçoit pas. On retient particulièrement "As one we survive" et son refrain hypnotique, le fantastique "Blood as my guide" et son utilisation magistrale des chœurs, ou encore "Mr Cold" et "Orphans" avec leur aspect plus rock et leurs ruptures de tons bienvenues. Mais tous les titres apportent leur pierre à l'édifice. Sans exception.

L'album profite pleinement de la performance majuscule de Vicky Psarakis. La jeune femme a définitivement trouvé ses marques et montre un tempérament et une maîtrise assez incroyable dans des registres très variés. Elle épate et surprend, notamment sur "Blood as my guide" avec une voix typée Heavy Metal, à laquelle elle ne nous avait pas habitués. Sur ce titre, elle n'oublie pas de nous rappeler ses origines avec un petit couplet en grec plein de feeling. Les quelques échanges de growls avec le bassiste Chris Kells, dosés avec justesse, apportent aussi un supplément de puissance à des compositions déjà bien relevés ("The gift of silence", "Orphans"). Les guitaristes Danny Marino et Pascal Jobin, sont inspirés dans leurs interventions avec quelques jolis solos à la clé. Et la section rythmique (Chris Kells – basse, Simon McKay – batterie) se montre intraitable en toutes circonstances (les très véloces "The killing I" et "Burn it all dow" en sont de bons exemples).

Ce nouvel album de THE AGONIST est très impressionnant. Cohérent et fluide, il montre un groupe au sommet de son art, capable de proposer des titres vraiment fantastiques. Il délivre tellement d'ambiances, d'émotions et de frissons qu'on ne peut que s'incliner et d'ores et déjà le classer parmi les meilleurs opus de l'année.

Les - : on cherche encore…

Les + : Des musiciens au top. Une chanteuse exceptionnelle ! Des compos denses et inspirées. Un sans-faute.






Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Gandalflegris  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Orphans - Infos

Voir la discographie de The Agonist
Infos de Orphans

Sortie : 20 septembre 2019
Genre : Melodic Death Metal
Label : Napalm Records
Playlist :
1. In vertigo (05:04)
2. As one we survive (03:40)
3. The gift of silence (04:38)
4. Blood as my guide (04:27)
5. Mr. Cold (04:40)
6. Dust to dust (03:17)
7. A devil made me do it (03:38)
8. The killing I (04:17)
9. Orphans (05:39)
10. Burn it all down (03:36)
écouter : Ecouter l'album

The Agonist

Albums chroniqués :
Chronique de Orphans
Orphans
2019

Chronique de Five
Five
2016

The Agonist
The Agonist
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Unspoken King
The Unspoken King
2008

Chronique de Once was Not
Once was Not
2005

Cryptopsy
Cryptopsy
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Anachromie
Anachromie
2012

Kells
Kells
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Neo Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Will To Power
Will To Power
2017

Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: