Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Every Hour Wounds​.​.​. The Last One Kills

Chronique de Every Hour Wounds​.​.​. The Last One Kills

Parallel Minds  - Every Hour Wounds​.​.​. The Last One Kills (Album)

 8 
10

Chaque titre compte...certains tuent !



Headlong Disaster, le premier album de PARALLEL MINDS, est sorti en 2015, un bail par les temps qui courent. Le groupe a pris son temps pour lui donner un successeur. Le groupe a dû faire face au départ du batteur Franky Costanza (ex DAGOBA), remplacé par Eric Manella. Son guitariste Grégoire Giraudo a également été pris par son autre projet, COEXISTENCE, dont l'album Everlasting Scars est paru en 2016. Tout ceci explique ce délai un peu long. Mais Every Hour Wounds…The Last One Kills est enfin arrivé, via le label chypriote Pitch Black Records. Et cela valait le coup d'attendre !

Le début d'album est assez rentre-dedans et thrash avec la chanson titre, décomposée en deux parties, l'intro "Every hour wounds" et "The last one kills". "Amerinds" enfouce le clou toujours sur un rythme soutenu. On apprécie la qualité d'écriture et d'interprétation. Les guitares sont tranchantes, la batterie claque bien et les lignes de chant de Stéphane Fradet sont bien variées. La production du guitariste Gregory Giraudo est très efficace, mais manque peut être un peu de chaleur et de rondeur, avec une basse très discrète et nettement dominée par les autres instruments. "On your owns" nous montre ensuite une nouvelle facette de la musique du groupe dans un registre plus posé, avant que "I am c" et son refrain très agressif ne nous remettent un bon coup de pied au cul ! La machine est bien lancée, même si elle semble parfois tourner un peu à vide.

En milieu d'album, intervient le titre "Syria" qui met tout le monde d'accord ! Sur un texte engagé et intelligent, les mélodies envoutantes, les riffs puissants et les solos lumineux se succèdent pour créer une pièce maîtresse de heavy thrash progressif, de près de huit minutes. A cette occasion, le groupe reçoit le renfort de Kobi Fahri (ORPHANED LAND) et de Yossi Sassi (ex ORPHANED LAND), qui auront sans doute apprécié le message délivré ici, et la musique bien entendu. "Syria" n'aurait assurément pas dépareillé sur le dernier album des Israeliens, Unsung Prophets & Dead Messiahs ! Ce titre phare attire forcément toute la lumière sur lui et éclipse forcément un peu le reste de l'album. Mais pas trop quand même car PARALLEL MINDS a réussi son début d'album et a d'autres excellents titres en stock pour le conclure. A commencer par "The 52hz whale", qui, dans un registre similaire à "Syria", fait presque aussi bien, notamment grâce à un final apaisant et plein de feeling. "Kolyma" brille un peu moins mais son solo Satrianesque retient l'attention. Pour bien conclure, le groupe fait preuve de bon goût avec une belle reprise de SAVATAGE (issu de l'album Streets : A Rock Opera, paru en 1991), une formation appréciée puisqu'il avait déjà repris "Sleep" sur le EP Unplugged Disaster en 2015. On passera sur la version "edit" de "Syria", plus anecdotique.

PARALLELS MINDS a fourni un gros travail et cela se sent. Tout est parfaitement travaillé et pensé, de la musique aux textes en passant par l'artwork et l'emballage physique (un joli digipack). Comme leurs glorieux aînés d'ORPHANED LAND, invités de marque, les membres de PARALLEL MINDS aiment explorer des horizons assez vastes et la disparité entre différentes plages peut surprendre. Mais cette nouvelle œuvre est exigeante et aboutie, sans aucun doute plus mature que l'album précédent. Et même si elle manque parfois un peu d'émotion, la qualité des compositions et de l'interprétation saura convaincre les amateurs de heavy metal progressif, à la fois mélodique et robuste.

Les - : une production un peu froide, qui déteint parfois sur l'album.

Les + : "Syria" ! Mais pas que… car beaucoup de ses petits frères se défendent bien aussi !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 8 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Every Hour Wounds​.​.​. The Last One Kills - Infos

Voir la discographie de Parallel Minds
Infos de Every Hour Wounds​.​.​. The Last One Kills

Sortie : 5 mai 2019
Genre : Heavy Progressive Metal
Label : Pitch Black Records
Playlist :
1. Every hour wounds... (01:38)
2. The last one kills (04:56)
3. Amerinds (03:49)
4. On your own (04:40)
5. I am c (04:54)
6. Syria (07:48)
7. How (05:34)
8. The 52hz whale (08:34)
9. Kolyma (03:17)
écouter : Ecouter l'album

Parallel Minds

Parallel Minds
Parallel Minds
Voir la page du groupe
Création : 2013
Genre : Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Carrion Comfort
Carrion Comfort
2009

Coexistence
Coexistence
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Power Metal
Origine : France


Orphaned Land
Orphaned Land
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal
Origine : Israël

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Handful Of Rain
Handful Of Rain
1994

Chronique de Streets
Streets
1991

Chronique de Gutter Ballet
Gutter Ballet
1989

Savatage
Savatage
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis