Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Wings Of War

Chronique de The Wings Of War

Overkill  - The Wings Of War (Album)

 7 
10

Les papys font de la résistance



Fondé il y a presque quarante ans en 1980, OVERKILL a toujours fait partie du paysage metallique pour nous tous. Qui n'a jamais eu un album entre les mains ou écouté un titre, qui n'a jamais lu un article ou une interview, qui n'a jamais accroché un patch "Fuck you !" sur sa veste en jean ? Pas grand monde car sans avoir la reconnaissance des plus grands, OVERKILL a acquis un immense respect et chaque nouvel album est attendu, peut être pas avec impatience, mais avec bienveillance, comme quand on retrouve un vieux copain. On sait à quoi s'attendre et on est toujours content de se mettre du OVERKILL entre les deux oreilles. Tout le monde aura bien sûr sa période préférée (Pour Gandalflegris, ce sont les années 90, de Horroscope à Necroshine, autour des paires de guitaristes Cannavino – Gant et Comeau – Marino). Mais chaque album apporte son lot de satisfaction. Et le dix-neuvième The Wings Of War ne déroge pas à la règle.

La jolie pochette du fidèle Travis Smith nous plonge dans l'atmosphère OVERKILL avec son crâne ailé (ses crânes pour le coup) et ses tons verdâtres habituels. Les premières notes de "Last man standing" nous plongent dans une ambiance électro-indus mais le thrash reprend vite ses droits. Du haut de ses 60 ans, le moustachu Bobby "Blitz" Ellsworth en remonte à bien des jeunots, dans son style si particulier. Ce premier titre est échevelé et percutant et constitue une solide entrée en matière. Les deux suivants, "Believe in the fight" et "Head of a pin" seront un peu moins emballants, même si le second, plus retors et vicieux, ne démérite pas. L'excellent "Batshitcrazy" rattrappe le coup avant que "Distortion" ne distille ses effets de manière plus posée. On y retrouve enfin la basse de D.D Verni qui a étonnamment manqué de présence jusque là, alors qu'elle demeure une composante essentielle du son des Américains. C'est inscrit dans l'ADN d'OVERKILL alors on veut l'entendre ! Rassurez-vous, elle sera plus présente à partir de là.

Après cette première moitié en dents de scie, la deuxième part sur des bases nettement plus inspirée. Le fougueux "A mother's prayer" la lance parfaitement. Et que dire de "Welcome to the garden state" (judicieusement choisi comme single) ! Un titre à l'énergie punk dévastatrice et au refrain fédérateur, qui foutra sans nul doute un joyeux bordel dans les fosses lors des concerts. "Where few dareto walk" calme le jeu avec son intro mesurée et nous offre une belle montée en puissance. On saluera ici le travail des guitaristes Dave Linsk et Derek Tailer (même si on me dit dans l'oreillette que ce dernier ne joue pas sur les albums). Après le départ du batteur Ron Lipnicki, on attendait aussi de profiter de l'apport de Jason Bittner (SHADOWS FALL), qui avait bien boosté l'album éponyme de FLOTSAM AND JETSAM paru en 2016. Il est plus discret ici, se fondant dans l'institution. On attendait un peu plus de ce point de vue et on reste un peu sur notre faim. Les deux derniers titres ne soulèvent pas un enthousiasme délirant. "Out on the road-kill" est très banal et vite oublié. "Hole in my soul" s'en sort mieux sans nous plus nous émoustiller plus que ça.

Cela confirme notre impression, The Wings Of War se révèle assez inégal. Il se classe dans la bonne moyenne sans égaler les meilleurs disques de la formation, le mémorable côtoyant l'anecdotique. Mais ce groupe iconique, inoxydable, d'une sincérité absolue, garde irrémédiablement une côte de sympathie élevée. Alors, on a juste envie de savourer les bons moments de thrash proposés par nos vieux briscards préférés.

Les - : Quelques titres dispensables. Une basse trop discrète pour OVERKILL.

Les + : Quelques pépites. Une jolie pochette.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 7 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Wings Of War - Infos

Voir la discographie de Overkill
Infos de The Wings Of War

Sortie : 22 février 2019
Genre : Thrash
Label : Nuclear Blast
Playlist :
1. Last man standing (05:49)
2. Believe in the fight (05:03)
3. Head of a pin (05:56)
4. Batshitcrazy (04:33)
5. Distortion (06:09)
6. A mother's prayer (03:58)
7. Welcome to the garden state (04:42)
8. Where few dare to walk (05:25)
9. Out on the road-kill (04:41)
10. Hole in my soul (044:7)
11. In ashes (05:35)
écouter : Ecouter l'album

Overkill

Overkill
Overkill
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Concerts:
Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Stomp 442
Stomp 442
1995

Chronique de Stomp 442
Stomp 442
1995

Chronique de Persistence of Time
Persistence of Time
1990

Chronique de State of Euphoria
State of Euphoria
1988

Anthrax
Anthrax
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Speed Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Flotsam And Jetsam
Flotsam And Jetsam
2016

Chronique de My God
My God
2001

Chronique de Unnatural Selection
Unnatural Selection
1999

Chronique de High
High
1997

Flotsam And Jetsam
Flotsam And Jetsam
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts: