Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The 13th Beast

Chronique de The 13th Beast

Malevolent Creation  - The 13th Beast (Album)

Bien énervée la bête...peut-être un peu trop...



MALEVOLENT CREATION fait incontestablement partie des piliers de la scène death metal US depuis son premier album The Ten Commandments paru en 1991. Après une longue eclipse, le groupe était revenu en 2015 avec Dead Man's Path, un excellent opus qui marquait le retour de l'emblématique chanteur Brett Hoffmann. Mais après cela, le line-up a explosé suite à d'importantes dissensions internes, ne laissant que le seul Fasciana aux commandes. Et en 2018, Brett Hoffmann a malheureusement perdu son combat contre le cancer. Désormais seul membre originel, l'indéboulonnable Fasciana s'est donc entouré de nouveaux acolytes. On retrouve donc le Sud-Africain Lee Wollenschlagger au chant et à la guitare (IMPERIAL EMPIRE, THRONE OF NAILS), Josh Gibbs (SWAMP GAS, THRASH OR DIE, ex SOLSTICE) à la basse et Philip Cancilla (BITS OF GORE, PRIMITIVE BRUTALITY) à la batterie. Pas de noms clinquants, mais des musiciens aux cvs bien fournis, même s'ils ont essentiellement œuvrés dans des combos plutôt obscurs. De l'expérience et de la solidité en somme. Et c'est un peu ce qui va ressortir de ce treizième album, logiquement intitulé The 13th Beast.

Le groupe et son compositeur principal Phil Fasciana misent avant tout sur la brutalité. Une bonne partie des titres ne fait pas vraiment dans la dentelle et déboule à toute vitesse, à peine aéré par les solos foutraques de Fasciana. Tout amateur de death metal saura apprécier ce pilonnage intensif représenté par "Agony for the chosen", "Decimated", "Knife at hand" ou "Trapped inside". Au chant, Lee Wollenschlaeger reprend le flambeau avec humilité, en ne cherchant pas à imiter son regretté prédécesseur et c'est une bonne chose. Son timbre est plus guttural et varie assez peu. Mais le bonhomme fait le taf avec application et puissance. Derrière, ça turbine et, à la production, l'omniprésent Dan Swano fait parfaitement sonner tout ça. Ces bastonnades sont violentes, mais aussi un peu répétitives et lassantes au bout du compte. Au fil des écoutes, on a quand même l'impression que le groupe se contente de trop peu sur ces morceaux.

Heureusement, il y a d'autres ttres moins linéaires, plus travaillés, qui prouvent que MALEVOLENT CREATION à encore des choses à dire. "End of torture", "Canvas of flesh", "The beast awakened" sont assez classiques dans leur construction, mais restent de bonnes pièces de death metal, entre accélérations ravageuses et passages plus heavy. "Born for pain" développe un feeling plus thrash metal, c'est plutôt accrocheur et intéressant mais sans doute un peu redondant (pas loin des 7 minutes). Enfin "Release the soul" joue habilement sur les contrastes. Le groove de la basse se fait plus perceptible, les riffs plus menaçants. L'atmosphère s'alourdit et permet au groupe de donner le meilleur de lui-même et de renouer avec son glorieux passé. Celui-ci aurait sans doute gagné à exploiter un peu plus le côté malsain de sa musique, plutôt que de foncer tête baissée dans une surenchère d'agressivité un peu vaine.

The 13th Beast est vraiment un album en demi-teinte, et c'est un peu frustrant car il y a de très bonnes choses. A l'image de sa pochette un peu criarde (et pas transcendante), le groupe a voulu nous en mettre plein la gueule, mais ce n'était pas forcément la meilleure voie à suivre. Avec un peu plus de perversion et de subtilité, MALEVOLENT CREATION aurait sans doute hissé cet album un peu plus haut dans sa longue discographie. La prochaine fois peut-être.

Les - : une vilaine pochette. Plusieurs titres trop basiques et bourrins.

Les + : Un nouveau line-up qui tient la route. Quelques coups d'éclats bien malsains, qu'on aurait souhaité plus nombreux.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Gandalflegris  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The 13th Beast - Infos

Voir la discographie de Malevolent Creation
Infos de The 13th Beast

Sortie : 18 janvier 2018
Genre : Death Metal
Label : Century Media Records
Playlist :
1. End the torture (05:16)
2. Mandatory butchery (04:14)
3. Agony for the chosen (03:39)
4. Canvas of flesh (04:28)
5. Born of pain (06:51)
6. The beast awakened (03:49)
7. Decimated (04:33)
8. Bleed us free (03:13)
9. Knife at hand (03:56)
10. Trapped inside (03:56)
11. Release the soul (05:31)
écouter : Ecouter l'album

Malevolent Creation

Albums chroniqués :
Chronique de The 13th Beast
The 13th Beast
2018

Malevolent Creation
Malevolent Creation
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Thrash Or Die
Thrash Or Die
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis


Solstice
Solstice
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: