Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Rotten

Chronique de Rotten

Bitter Heart  - Rotten (Album)

A coeur ouvert...



C'est peu de dire que nous avions apprécié les deux albums du groupe tunisien PERSONA (Elusive Reflections en 2016 et Metamorphosis en 2017), deux pièces maîtresses de metal symphonique chaudement recommandées. Melik Melek Khelifa, guitariste et compositeur de PERSONA, est de retour avec un nouveau projet BITTER HEART. Pour le mener à bien, il s'est entouré de Dawser Kheddher à la basse et Selim Jabbes à la batterie. Le trio a sorti son premier album Rotten le 2 novembre 2018 de manière indépendante.

Le registre est complètement différent de celui de PERSONA puisque BITTER HEART s'épanouit dans un rock metal proche du grunge et du stoner. "Heartless" évoque clairement des groupes comme FLOWERHEAD, QUEENS OF THE STONE AGE ou encore SCREAMING TREES, avec un petit côté psychédélique bien plaisant. Khelifa nous prouve encore une fois de plus qu'il est un excellent guitariste, et élargit son champ d'investigation en s'occupant également du chant. Il s'en sort plutôt bien, et, même si sa voix peut parfois manquer un peu de puissance, elle reste toujours maîtrisée. Néanmoins cela reste sans doute un axe de progression. "Kill your dreams", le deuxième titre s'avère beaucoup plus catchy. Il s'inscrit durablement dans la tête et évoque les tubes imparables de LOCAL H, FOO FIGHTERS ou SMASHING PUMPKINS. Le trio reçoit ici le renfort de la belle Jelena Dobric, chanteuse de PERSONA, qui vient asséner des growls bien sentis et quelques notes de claviers dont elle a le secret, pour un résultat franchement excellent. On retrouvera souvent Jelena sur le disque, que ce soit au chant ou au clavier notamment sur "Lose myself" et sur le très chouette "Cosmic organic" aux étonnants effluves de TYPE O NEGATIVE. PERSONA est aussi présent par le biais d'une astucieuse reprise de "(S)He kills me more".

BITTER HEART alterne subtilement les titres courts et directs et les titres plus longs et introspectifs, donnant ainsi à sa tracklist un bel équilibre. Comme "Kill your dreams", "Grave digger" a le profil du hit grungy dans un style proche de PUDDLE OF MUDD. "Rotten" et "Lose mysel" sont plus longs et misent plus sur les ambiances et la mélancolie avec de belles nappes de guitares, appuyées par une section rythmique efficace et de discrets claviers. Les Tunisiens n'hésitent pas à développer des tempos un peu plus lourds sur " Psychopahic woman from hell" , lorgnant alors du côté d'ALICE IN CHAINS ou de SOUNDGARDEN, ou sur le puissant final, presque heavy metal, de "Cosmic organic". La production fait le boulot et laisse bien s'exprimer chaque instrument, notamment la basse. Elle peut paraître un peu juste, notamment pour les amateurs de sonorités bien lises, mais cela lui confère un petit côté "garage" de circonstance. Le groupe referme ce premier opus par un dernier trip planant avec "Beyond omega".

Et on se dit qu'on tient là un bel album. BITTER HEART a trouvé le bon dosage et rend un bel hommage à ses influences grunge rock, en y ajoutant une jolie touche de modernité notamment grâce aux claviers (merci Jelena !). Rotten demande un certain effort pour profiter pleinement de toute sa richesse, mais on ne le regrette pas car il sait réchauffer l'âme de ses auditeurs. On souhaite la même réussite à HELENIUM, le projet solo de Jelena Dobric.

Les - : une production perfectible.

Les + : un beau revival de la musique des 90's, qui dégage un réel effet nostalgique. Des bons petits tubes grungy.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 0 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Rotten - Infos

Voir la discographie de Bitter Heart
Infos de Rotten

Sortie : 2 novembre 2018
Genre : Grunge
Label : Independent Release
Playlist :
1. Heartless (03:02)
2. Kill your dreams (04:49)
3. She kills me more (Persona cover) (03:09)
4. Rotten (05:09)
5. Grave digger (03:13)
6. Lose myself (06:41)
7. Psychopahic woman from hell (05:12)
8. Dense motherfucker little piece of shit (03:37)
9. Cosmic organic (06:21)
10. Beyond omega (01:54)
écouter : Ecouter l'album

Bitter Heart

Albums chroniqués :
Chronique de Rotten
Rotten
2018

Bitter Heart
Bitter Heart
Voir la page du groupe
Création : 2016
Genre : Grunge
Origine : Tunisie




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Metamorphosis
Metamorphosis
2017

Chronique de Elusive reflections
Elusive reflections
2016

Persona
Persona
Voir la page du groupe
Création : 2012
Genre : Metal symphonique
Origine : Tunisie

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Era Vulgaris
Era Vulgaris
2005

Queens Of The Stone Age
Queens Of The Stone Age
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Screaming Trees
Screaming Trees
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Foo Fighters
Foo Fighters
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Teargarden by Kaleidyscope volume 1
Teargarden by Kaleidyscope volume 1
2010

Smashing Pumpkins
Smashing Pumpkins
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Dead Again
Dead Again
2007

Chronique de Life Is Killing Me
Life Is Killing Me
2003

Chronique de October Rust
October Rust
1996

Chronique de Bloody Kisses
Bloody Kisses
1993

Type O Negative
Type O Negative
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis


Puddle Of Mudd
Puddle Of Mudd
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Soundgarden
Soundgarden
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: