Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Best Of The Beast

Chronique de Best Of The Beast

Iron Maiden  - Best Of The Beast (Compilation/Best of)

Compile prévisible



En affichant 21 ans au compteur en cette année 1996, Iron Maiden pouvait fièrement regarder en arrière et voir tout le chemin accompli. Un petit groupe à l'imagerie forte, devenu le symbole du heavy metal dans les années 80, dépassant de la tête et des épaules la concurrence grâce à une série d'albums d'excellente facture. Bien entendu, on peut dire que certains sont plus faibles que d'autres, mais quelle carrière ! On leur pardonnerait presque le couac de No Prayer For The Dying. Il était donc temps de sortir un best of retraçant tout cela, surtout que The X Factor, l'opus précédent, avait fait grincer des dents sur son passage.

Parce que la poule aux oeufs d'or, la air raid siren, ne fait plus partie du groupe ; elle a été remplacée par un Blaze Bailey issu de la division 2 du metal (Wolfsbane). Et chez les fans purs et durs (enfin, ceux qui ont digéré le départ de Di'Anno 15 ans plus tôt), ça a du mal à passer. Maiden perd un pan de sa gloire, un de ses embellissements. D'où déception.

Aussi, Maiden fait les choses en grand. Ce Best Of The Beast sort sous trois versions différentes : classique (et inutile), double CD (avec quelques passages sympa tirés des Soundhouse Tapes) et quadruple vinyle forcément plus complète avec des rareties et du Di'Anno. Et comme malheureusement la version classique est la plus répandue, c'est sur elle que porte cette chronique. La faute à pas de chance en somme.

La tracklist parle d'elle-même. Du classique en veux-tu en voilà, tous des singles qui ont cartonné lors de leur diffusion à peu de choses près. Une set-list presque convenue pour un concert à cette époque, même s'il manque Sign Of The Cross sur ladite version. Evidemment, l'album Killers a été totalement occulté, au profit de morceaux avec Dickinson derrière le micro. Même [/i]Running Free[/i] sera la version live parue en 45 tours en 1985 pour promouvoir le Live After Death. Bailey est mis en avant sur deux morceaux. Man On The Edge, le single le plus immédiat, le plus traditionnel de The X Factor, et l'inédit Virus. Composition qui propose une lente montée en puissance, elle aurait pu figurer sur l'album précédemment cité, son aura nauséabonde se propage doucement, sournoisement et colle à merveille à la noirceur de l'opus. Ce n'est pas forcément un titre génial, mais il remplit bien son rôle d'inédit et... de single bien évidemment !

Mais est-il bien utile de baver sur les morceaux qui composent ce best-of aux allures de greatest hits déguisé ? Les versions studio permettent de bien apprécier l'évolution du groupe, rythmiquement, au niveau des textures mêmes, avec des désirs de grandiloquence assumés et cette faculté de trouver la mélodie qui trottera longtemps en tête après écoute. Mais n'aurait-il pas mieux valu loger tout le monde à la même enseigne en proposant un seul produit, complet et riche, pour les fans et les néophytes ? Déjà que la pochette assez moche n'est pas un réel argument de vente (Derek Riggs a déjà été nettement plus inspiré...), écouler en grand nombre la version la plus simple et la moins riche a quelque chose de radin, voire mesquin.

Bref, si vous êtes un fan inconditionnel, recherchez les versions les plus riches, mais n'espérez pas vous en tirer à bon compte. Ceux qui ne connaissent pas du tout Iron Maiden et qui veulent avoir un panorama assez complet de la période 1982-1995 peuvent se jeter sur cette version simple qui sera assez représentative. Les fans qui ne veulent pas se ruiner peuvent essayer de se trouver les deux singles de Virus, version courte (classique) et version normale, ce dernier agrémenté notamment de deux reprises des Who et de UFO. Sinon, ce genre de produit avec un inédit a tout du piège à fans esseulés...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Best Of The Beast - Infos

Voir la discographie de Iron Maiden
Infos de Best Of The Beast

Sortie : 24 septembre 1996
Genre : Heavy Metal
Compilation/Best of

Playlist :
1. The Number Of The Beast (4:49)
2. Can I Play With Madness (3:31)
3. Fear Of The Dark (live) (7:21)
4. Run To The Hills (3:50)
5. Bring Your Daughter... To The Slaughter (4:44)
6. The Evil That Men Do (4:35)
7. Aces High (4:31)
8. Be Quick Or Be Dead (3:21)
9. 2 Minutes To midnight (6:04)
10. Man On The Edge (4:18)
11. Virus (6:30)
12. Running Free (live) (3:25)
13. Wasted Years (5:06)
14. The Clairvoyant (4:27)
15. The Trooper (4:11)
16. Hallowed Be Thy Name (7:10)
écouter : Ecouter l'album



Iron Maiden

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Def Leppard
Def Leppard
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Noises From The Cathouse
Noises From The Cathouse
2004

Chronique de Spellbound
Spellbound
1981

Tygers Of Pan Tang
Tygers Of Pan Tang
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Sacrifice
Sacrifice
2013

Chronique de Into The Labyrinth
Into The Labyrinth
2009

Chronique de Killing Ground
Killing Ground
2001

Chronique de Metalhead
Metalhead
1999

Saxon
Saxon
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Textures
Textures
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metal Progressif
Origine : Pays-Bas