Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Mankind Resistance

Chronique de Mankind Resistance

Iron Hunter  - Mankind Resistance (Album)

 8 
10

Toute résistance est inutile !



L'Espagne nous a donné quelques excellents albums en cette première partie d'année 2018. Et dans des genres bien différents : du melodic death avec PERPETUAL NIGHT (Anatnam) ,du thrash avec ANGELUS APATRIDA (Cabaret De La Guillotine) et CRISIX (Against The Odds)ou du metalcore avec ASTRAY VALLEY (Unneth). C'est maintenant au tour du heavy metal d'être mis en lumière par IRON HUNTER et son premier album Mankind Resistance, publié sur Fighter Records, division du label espagnol Xtreem Music, en ce mois de juillet 2018.

Fondé en 2015 sous le nom de STARLIGHT, à Vigo en Galicie, IRON HUNTER n'avait jusqu'alors qu'un EP à son actif, le dénommé Killing Machine, paru en 2015. Comme souvent, le groupe a mis un peu de temps à stabiliser son line-up et à pondre son premier long. IRON HUNTER, c'est du heavy metal pur jus. Et qu'est-ce qui ressemble le plus à un album de heavy metal qu'un autre album de heavy metal ? Vous l'aurez compris, ce jeune groupe n'a rien inventé et on pourra aisément lui reprocher de reprendre une recette déjà largement exploitée. C'est certainement un peu vrai, mais, quand on est doté d'un réel talent pour cuisiner, cela change tout. Et ça tombe bien, IRON HUNTER est plutôt doué !

Les Espagnols vont nous donner une véritable leçon de heavy metal traditionnel ! Ce qui frappe dès le premier titre "In the heat of the night", c'est la maîtrise technique assez bluffante des musiciens. Un constat valable tout au long du disque. Les guitaristes Alex Sixstrings (!) et Paco Paz nous délivrent quantité de riffs et de solos formidables. Basse (Anxo Silva) et batterie (Alex Outeiro) sont au diapason et sont également étonnants de facilité et nous régalent les oreilles. L'instrumental "Star chaser", très inspiré d'IRON MAIDEN, est l parfaite vitrine de cette technique éclatante. La production est très bonne et rend justice au travail de chacun. Le vocaliste Emi Ramirez semble un petit cran en dessous. Il tient bien ses notes sans en faire des tonnes. Le garçon apporte même quelques variations bienvenues. Il est soutenu dans ses efforts par plusieurs confrères : Jack Bauer (pas celui de 24 heures chrono, celui d'HUMUNGUS), Pacho Brea (ANKHARA) et Per Lengstedt (PORTRAIT). Des gang vocals viennent aussi régulièrement l'appuyer, donnant un peu plus de poids à des lignes de chant parfois un peu légères.

La technique sans faille ne tourne jamais à la démonstration stérile et ne se met toujours au service de compositions gorgées de feeling. IRON HUNTER se montre aussi à l'aise dans les mid-tempos virils ("I'll die for you", "Save the world" ou "Blood, fire & steel") que dans les cavalcades effrénées ("Street warriors", "The death bringer", "Beyond the black" ou "Killing machine", titre bonus issu de la première démo). On n'est parfois pas si éloigné du thrash, à l'exemple de ce que peuvent proposer les Américains d'HOLY GRAIL. IRON HUNTER fait aussi le choix de l'efficacité en privilégiant des morceaux courts et directs, prenant un peu le contrepied des pièces épiques de plusieurs minutes habituellement de mise dans le style. Revers de la médaille : l'album paraît tout de même un peu court du haut de ses 9 titres et ses 34 minutes.

Mais on n'en voudra pas à IRON HUNTER car on préfèrera toujours la qualité à la quantité. Et pour un premier album, les Espagnols frappent fort et juste. Un effort a également été fait sur le visuel avec une pochette guerrière plutôt réussie. [Mankind Resistance]] dispose de très solides arguments pour s'assurer une place de choix dans la discothèque de tout amateur de heavy metal.

Les - : pas original pour un sou…

Les + : …mais tellement bien fait qu'on prend son pied !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 8 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Mankind Resistance - Infos

Voir la discographie de Iron Hunter
Infos de Mankind Resistance

Sortie : 17 juillet 2018
Genre : Heavy Metal
Label : Fighter Records
Playlist :
1. In the heat of the night (04:26)
2. Street warriors (03:51)
3. I'll die for you (03:24)
4. The deathbringer (03:42)
5. Save the world (04:14)
6. Starchaser (02:43)
7. Blood, fire & steel (03:50)
8. Beyond the black hole (04:35)
9. Killing machine (03:53)
écouter : Ecouter l'album

Iron Hunter

Albums chroniqués :
Chronique de Mankind Resistance
Mankind Resistance
2018

Iron Hunter
Iron Hunter
Voir la page du groupe
Création : 2015
Genre : Heavy Metal
Origine : Espagne




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Times of pride and peril
Times of pride and peril
2016

Chronique de Ride the Void
Ride the Void
2013

Holy Grail
Holy Grail
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Clockwork
Clockwork
2010

Angelus Apatrida
Angelus Apatrida
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Thrash Metal
Origine : Espagne

Rapports de concerts:

Crisix
Crisix
Voir la page du groupe
Création : 2011
Genre : Thrash Metal
Origine : Espagne


Albums chroniqués :
Chronique de Unneth
Unneth
2018

Astray Valley
Astray Valley
Voir la page du groupe
Création : 2014
Genre : Metalcore
Origine : Espagne


Killing Machine
Killing Machine
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: