Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Great Perseverance

Chronique de The Great Perseverance

Fields Of Troy  - The Great Perseverance (Album)

Géant !



Revoilà les Belges de FIELDS OF TROY ! Hardship, leur premier EP, nous avait enchantés en février 2016 et nous étions pressés de connaître la suite. Mais elle s'est fait attendre et a mis notre patience à rude épreuve puisque c'est plus de deux ans après que nous pouvons enfin découvrir ce premier album The Great Perseverance (un titre sans doute pas innocent !) sous l'égide du label hollandais Painted Bass Records.

Le groupe affiche clairement sa volonté d'en découdre dès le début d'album. Après la petite intro de rigueur, "Dethroned" vous saute à la gueule. Voilà sans doute un des titres les plus véloces jamais écrits par FIELDS OF TROY ! Si "Aphasia" et son final presque mystique et oriental, calme un peu le jeu, le très catchy "Flame in the mirror" repart à l'assaut avec aplomb et s'inscrit dans la droite lignée du tubesque "Static flow" de l'EP précédent ! On retrouve donc avec plaisir les éléments qui nous avait séduits il y a deux ans : un vrai sens de la mélodie et du break, des guitares abrasives, une rythmique carrée et puissante et un chant hypnotique et versatile ! Mais toute la bande semble avoir ici musclé son jeu. Louis Soenens varie beaucoup plus son chant, se montre très agressif et nous livre une prestation comme toujours habitée. Ses efforts ravivent en nous le souvenir de Layne Staley (ALICE IN CHAINS), Kory Clarke (WARRIOR SOUL) et Brann Dailor (MASTODON), et en font assurément un des grands bonhommes de ce disque. Les backing vocals sont utilisés de manière économe et intelligente. Ils ajoutent un plus indéniable à quelques morceaux plus ambiancés comme "When bones have dried" ou l'excellent "Doomsayer", qui mélange avec bonheur acoustique et électrique.

Si Louis Soenens prend la lumière, ses compères ne sont pas en reste ! Les guitaristes (Sven Herssens et Nick Vanduynslager ) tissent une toile de fond dense et solide. Ils se concentrent sur l'aspect rythmique, laissant plutôt les solos au placard, à quelques exceptions près ("When bones have dried" encore). On pense alors à des groupes issus de la scène de Seattle comme ALICE IN CHAINS, GRUNTRUCK et MY SISTER'S MACHINE ou aux plus récents THE GRACIOUS FEW et MASTODON. Basse (Jurgen Elias) et batterie (le nouveau venu Lothar Ryheul) ne jettent pas non plus leur part au chien. Elles insufflent un groove constant à la partition du combo. On se rapproche en ce sens d'une formation comme HELMET, toute proportion gardée. Les styles diffèrent, mais le feeling est le même. La complémentarité des grattes, de la basse et de la batterie, atteint souvent des sommets, et nous assène des mélodies bien entêtantes. Quelques écoutes suffisent en effet à trouver un écho positif chez l'auditeur, à marquer une véritable emprise, et à s'inscrire durablement dans le crâne !

Dans un album, il y a toujours une partie, souvent quelques titres qu'on apprécie un peu moins, mais ce n'est pas le cas avec FIELDS OF TROY, il n'y a pas de maillon faible. Tous les morceaux sont d'égale qualité et c'est assez rare pour être souligné. Franchement on pourrait tous les citer. Le groupe sait aussi se montrer fin et agence habilement sa tracklist. Le rampant et venimeux "My temple broken" y côtoie le plus direct "Face the giant", ou les mid-tempo "Condemn the unknow" et "Shove and pull". Il y en a pour tous le goûts ! Comme sur Hardship, les Belges nous réservent aussi une bien jolie ballade avec "Last words". Point de duo ici ("By now" avec Mayken Hoessen sur Hardship), mais la même atmosphère un peu désenchantée et poignante. La production est très vivante et laisse bien respirer une musique assez compacte et intense. Elle est une nouvelle fois signée Ace Zec (Ocean Side Studio, Belgique), véritable sixième homme du groupe, puisqu'il a également participé à l'écriture. Il a été épaulé par Tony Lindgren (Fascination Street Studio, Suède) pour le mastering. Le visuel est également soigné avec une pochette réussie, et un petit clin d'œil à Hardship au passage, avec cette planète qui explose en arrière-plan.

A la lecture de cette chronique, on s'aperçoit que beaucoup de groupes cités ont écumé les années 90, FIELDS OF TROY se pose en digne héritier, revisite et ressuscite brillamment leur esprit et leur patrimoine, en leur apportant une belle touche de modernité. Déjà remarquable, le groupe a encore franchi un palier à tous les niveaux. Il y a un titre prémonitoire qui s'appelle "Face the giant". Ben voilà qui résume bien ce qu'on pense à l'écoute de The Great Perseverance ! FIELDS OF TROY peut désormais affronter les géants…et droit dans les yeux !

Les + : un album sans faille.

Les - : on cherche encore !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Gandalflegris  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Great Perseverance - Infos

Voir la discographie de Fields Of Troy
Infos de The Great Perseverance

Sortie : 31 mars 2018
Genre : Metal
Label : Painted Bass Records
Playlist :
1. Intro (01:57)
2. Dethroned (04:32)culte !culte !
3. Aphasia (05:03)à écouter en premier
4. Flame in the mirror (04:30)culte !culte !
5. My temple broken (04:42)à écouter en premier
6. Face the giant (04:26)culte !culte !
7. Condemn the unknown (05:14)à écouter en premier
8. Shove and pull (03:53)à écouter en premier
9. When bones have dried (05:12)à écouter en premier
10. Last words (05:24)culte !culte !
11. Doomsayer
écouter : Ecouter l'album

Fields Of Troy

Albums chroniqués :
Chronique de The Great Perseverance
The Great Perseverance
2018

Chronique de Hardship
Hardship
2016

Fields Of Troy
Fields Of Troy
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Jar of Flies
Jar of Flies
1994

Chronique de Dirt
Dirt
1992

Chronique de Sap
Sap
1992

Chronique de Facelift
Facelift
1990

Alice in Chains
Alice in Chains
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Five Finger Death Punch
Five Finger Death Punch
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Mastodon
Mastodon
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Helmet
Helmet
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis