Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Hands Of Fate

Chronique de Hands Of Fate

Savage Messiah  - Hands Of Fate (Album)

 7 
10

Le messie peut être pas...mais un bon disciple...



SAVAGE MESSIAH, voilà un nom qui claque bien et qui n'est pas inconnu des amateurs de heavy / power / thrash metal (rayez les mentions inutiles). Le groupe a démarré sa carrière il y a dix ans déjà, en 2007 et a déjà 3 albums à son actif : Insurrection Rising en 2009, Plague Of Conscience en 2012 et The Fateful Dark en 2014. Il a aussi beaucoup tourné et a également laissé de bonnes impressions sur scène. Pas mal de changements sont intervenus depuis le dernier album. Exit Joff Bailey (guitare) et Stefano Selvatico (basse), remplacés respectivement par Sam S. Junior (ex DEVILMENT) et Mira Slama. Exit également la figure devenu emblématique de l'ecclésiastique décadent et diabolique qui ornait les pochettes du groupe. Place à la sobriété d'une pochette presque immaculée. Et enfin, last but not least, le groupe a aussi vu ses efforts récompensés en quittant le giron d'Earache Records pour signer chez Century Media. C'est donc un SAVAGE MESSIAH tout nouveau tout beau qui nous arrive avec son nouvel album Hands Of Fate !

Musicalement, les Anglais évoluent dans les mêmes sphères que les Allemands de MYSTIC PROPHECY, auxquels ils sont parfois comparés. Les références sautent plus ou moins aux oreilles selon les passages entre MEGADETH, METALLICA, JUDAS PRIEST et IRON MAIDEN. Vous l'aurez compris à la lecture de ces grands noms, Hands Of Fate est empreint d'un certain classicisme. S'elle a parfois du mal à s'affranchir de certaines influences parfois envahissantes, il s'en dégage un charme un peu rétro, et ce n'est pas déplaisant, loin delà. Dave Silver est un chanteur très capable, dont le timbre un peu éraillé sert bien la partition du combo. Il n'est pas en reste à la gratte, multipliant les rythmiques musclées avec son compère Sam S.Junior. Leurs solos sont également plutôt bien envoyés. La paire basse / batterie Slama / Gorio densifie l'ensemble, même si la basse n'est pas forcément à la fête au niveau du mix. La production a une nouvelle fois été confiée à Scott Atkins (CRADLE OF FILTH, SYLOSIS) qui rend une copie propre, sans tout casser non plus. Des titres comme "Hands of fate" (jolie intro), "Wing and a prayer" ou "Solar corona" mettent bien en valeur les qualités du combo.

Bon SAVAGE MESSIAH n'est sans aucun doute plus aussi sauvage qu'avant. Les frémissements de cette évolution étaient déjà perceptibles sur l'album précédent, mais ils sont encore plus palpables ici. S'il est toujours capable de belles accélérations, où la double pédale s'en donne à cœur joie (l'excellent "Blood Red Road" en tête), il se repose en effet beaucoup sur les titres mid-tempo. Il s'appuie aussi sur des refrains catchy, facilement mémorisables, souvent pas très éloignés du hard FM. Dans ce domaine, SAVAGE MESSIAH fait souvent mouche, comme sur l'imparable "The last confession", bien énervé en son milieu, qui marche sur les plates bandes d'ICED EARTH. "Tragedy / Hollow / The last confession / Misery / Sorrow / The last confession"…simple et difficile à s'enlever de la tête. Mais c'est une arme à double tranchant qui ne fonctionne pas toujours. "Eat your heart out", "Fearless" et "The crucible" ne sont pas des mauvais titres mais sont torpillés par des refrains crispants et poussifs. La formation anglaise a privilégié l'efficacité avec des titres plus courts que sur ses précédentes livraisons. Elle a vraiment modifié son approche globale.

Mais on ne pourra pas lui reprocher de proposer toujours le même album. SAVAGE MESSIAH suit le même parcours qu'un TRIVIUM, et s'oriente vers une musique plus accessible, au risque de désarçonner un peu ses fans de la première heure. Courageux, inconscient, mercantile (rayez les mentions inutiles), la démarche ne manquera pas de susciter le débat. Mais qu'importe, le groupe nous offre un album bien ficelé et sympa, qui manque peut être d'un soupçon de folie pour atteindre les sommets.

Les + : un album de metal traditionnel assez flatteur pour les oreilles.

Les - : quelques refrains pas très heureux.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 7 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Hands Of Fate - Infos

Voir la discographie de Savage Messiah
Infos de Hands Of Fate

Sortie : 27 octobre 2017
Genre : Thrash Metal
Label : Century Media Records
Playlist :
1. Hands of fate (04:40)
2. Wing and a prayer (03:28)
3. Blood red road (04:28)
4. Lay down your arms (04:40)
5. Solar corona (04:24)
6. Eat your heart out (04:16)
7. Fearless (04:57)
8. Last confession (05:13)
9. The crucible (04:32)
10. Out of time (04:51)
écouter : Ecouter l'album

Savage Messiah

Albums chroniqués :
Chronique de Hands Of Fate
Hands Of Fate
2017

Savage Messiah
Savage Messiah
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Devilment
Devilment
Voir la page du groupe
Création : 2011
Genre : Gothique Metal
Origine : Royaume-Uni


Mystic Prophecy
Mystic Prophecy
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Power Metal
Origine : Allemagne


Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Sylosis
Sylosis
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Sorrow
Sorrow
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: