Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Death Always Wins

Chronique de Death Always Wins

Dead Asylum  - Death Always Wins (Album)

 8 
10

Et à la fin, c'est DEAD ASYLUM qui gagne !



General Carnage...c'est le nom du premier album de DEAD ASYLUM, sorti en juillet 2013 de manière indépendante. Bon….le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a pas forcément propulsé le groupe sur le devant de la scène. Le mélange thrash – death proposé par ces Canadiens n'était pourtant pas dénué de qualité. Le combo avait en outre l'originalité de compter une présence féminine derrière les fûts, en la personne de Samantha Landa. Un fait pas si courant dans le metal, et encore moins dans le thrash ou le death metal. Mais tous ces atouts n'avaient pas suffi à sortir le groupe d'un relatif anonymat. Pas découragé pour autant, DEAD ASYLUM nous revient le couteau entre les dents avec son deuxième méfait Death Always Wins. Les fondateurs Mike Lister (chant – guitare) et Samantha Landa (batterie, si vous avez bien suivi) ont injecté un peu de sang neufen recrutant Eric Morrisson (chant – guitare) et Roger Mowat (basse).

Si les hommes ont changé, la musique est restée sur les mêmes bases. La partition emprunte aussi bien au thrash qu'au death metal. Les noms qui viennent spontanément à l'esprit sont DECAPITATED ou KATAKLYSM pour les plus connus, ou HEMOPTYSIS pour l'undergroud. Les deux guitaristes se partagent le growl. Mike Lister évolue dans un registre plus guttural que son compère Eric Morrisson, parfois plus proche de screams black metal. Cette dualité de grattes et de voix aporte une vraie densité aux compositions. Les solos sont aiguisés comme des lames de rasoirs et vont chercher l'inspiration du côté d'Alex Skolnick (TESTAMENT). Le travail de la section rythmiqe (Mowat – Landa) mérite quant à lui toute l'attention. Il trouve son apogée sur l'excellent "Forgotten sacrifice", judicieusement choisi pour réprésenter l'album comme single et vidéo. La production est volontairement rugueuse et donne un aspect assez brut de décoffrage à l'ensemble.



Le rythme est le plus souvent trépidant. Ça bastonne sévère sur des titres comme "Bred for life" ou "Bury the living". Bim ! Prends ça dans la gueule et ramasse tes dents. Le groupe ne s'interdit pas quelques passages plus mélodiques du meilleur effet comme sur "Forgotten sacrifice" (encore lui !) ou "Welcome". Mais globalement, le quatuor de Vancouver ne traîne pas en chemin et accomplit son enteprise de démolition en 30 minutes, montre en main. On pourra trouver que c'est un peu court pour un "full lenght" album. Peut-être…mais cela à au moins le mérite d'éviter un remplissage stérile avec des titres moins aboutis. Il aurait été injuste de terminer sans saluer l'atwork, qui met en scène la grande faucheuse, une des figures emblématiques de l'art metallique. Il est très réussi, et bien en adéquation avec la musique. Soyons chauvins pour une fois car il est l'œuvre d'un français, Pierre-Alain D., de 3mmi Design, qui va aussi signer la pochette du prochain DESULTORY.

L'emballage se montre ainsi à la hauteur du contenu. DEAD ASYLUM nous offre un album brutal et sombre avec juste ce qu'il faut de mélodie pour accrocher l'oreille. La formation dispose de tous les éléments requis pour contenter les fans de thrash et de death et leur procurer une bonne dose d'adrénaline. Le verdit est donc sans appel : DEAD ASYLUM, vainqueur par K.O.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 8 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout


Commentaires




Death Always Wins - Infos

Voir la discographie de Dead Asylum
Infos de Death Always Wins

Sortie : 2 juin 2017
Genre : Death - Thrash Metal
Label : Independent Release
Playlist :
1. Defiance (05:25)
2. Death always wins (02:50)
3. Between me and the grave (03:38)
4. Bury the living (04:33)
5. Forgotten sacrifice (05:04)
6. Bred to die (03:49)
7. Welcome (03:27)
8. Inmate 666 (03:10)
écouter : Ecouter l'album

Dead Asylum

Albums chroniqués :
Chronique de Death Always Wins
Death Always Wins
2017

Dead Asylum
Dead Asylum
Voir la page du groupe
Création : 2011
Genre : Death Metal
Origine : Canada




Groupes en rapport


Decapitated
Decapitated
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heaven's Venom
Heaven's Venom
2010

Chronique de In the Arms of Devastation
In the Arms of Devastation
2006

Kataklysm
Kataklysm
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Misanthropic slaughter
Misanthropic slaughter
2011

Hemoptysis
Hemoptysis
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis


Desultory
Desultory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : Suède