Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Young Gods

Chronique de Young Gods

Martyr Defiled  - Young Gods (Album)

 8 
10

Dans la cour des grands



« …You’re not special, you’re not even close. Stop fighting, you’re losing the will to live. I can see it in your glazed-over eyes… » Ces paroles, extraites du putain de morceau « Demons In The Mist » du putain d’album No Hope No Morality, résonnent encore certainement dans la tête de nombreux coreux. Et c’est plutôt compréhensible car cet album est tout simplement un chef d’œuvre du genre. En effet, en 2014, MARTYR DEFILED avait frappé très fort avec douze titres d’une violence et d’une haine dépassant toute imagination ! Et on se demandait quand ces musiciens allaient-ils nous ressortir quelque chose d’aussi plaisant pour nos tympans. Pendant, trois ans nous avons espéré nous lever le matin avec la bonne nouvelle, trois longues années d’attente … Mais cette attente a pris fin il y a quelques mois de cela avec la publication du clip « At The Throne Of Salem ». Et le 21 avril dernier, Young Gods sortait dans les bacs.


Les Anglais de MARTYR DEFILED en sont ainsi à leur troisième album (à noter que le groupe a également sorti deux EPs). Collusion offrait un deathcore brutal et sale tandis que No Hope No Morality avait marqué une évolution avec une musique propre, moins brutale mais qui était tout aussi empreinte de haine et de violence. On peut remarquer que cette évolution apparait également au niveau du logo. En effet, le premier était agressif, incisif et ressemblait à des effusions de sang. Tandis que le deuxième était plus clair, net et précis, néanmoins, il perdait la brutalité de son prédécesseur. Toutes ces caractéristiques se rapportent aussi à leur évolution musicale. On attendait que Young Gods suive l’évolution orchestrée par son petit frère trois ans plutôt.


L’album débute avec « Sins Of The Father ». Les premières notes nous donnent déjà le sourire car on sent tout de suite que les Anglais sont dans le même style que le précédent opus. Les guitares sont bien mises en avant et leurs mélodies sont une pure merveille. Matthew Jones propose toujours aussi bien son chant criard que son chant growlé. Ce gars sait être charismatique et autoritaire et ses paroles se déposent avec perfection sur les riffs. Au niveau de la batterie, le dessus est à mi-tempo, ce qui offre quelque chose d’assez rythmé tandis que le jeu des doubles est technique et puissant. Le refrain du morceau est entrainant et les séquences saccadées sont d’une précision chirurgicale. Une belle entrée en matière !

Le deuxième titre, intitulé « Bury Your Corpses Deep », est très agressif au niveau de la voix. Les guitaristes imposent des riffs assez rythmés. Les coups du batteur sont précis et efficaces mais il manque peut-être de blasts et de séquences pleines des doubles-pédales. Cela aurait donné un peu plus de puissance au morceau.

« At The Throne Of Salem » commence par une petite intro. On entend des bruits de chaines, des grognements et un souffle lourd, certainement une entité démoniaque. Ensuite, un homme crie, certainement la victime de l’entité démoniaque. Le décor est planté pour une nouvelle claque ! Séquences saccadées, riffs lourds et incisifs, des paroles crachées et un jeu de batterie qui appuie chaque note… bref, c’est du lourd ! On a droit à des mélodies un peu folles qui pourraient ennuyer certains mais tout le monde sera d’accord sur le breakdown de fin qui explose tout.

« Kneel » accueillera Konan Hall (de MALEVOLENCE) tandis que « Carpe Noctem » aura comme invité Pierre Pelbu (de KNUCKLEDUST) et sonnera plus dans le style hardcore.


Au final, après avoir écouté ces douze nouveaux morceaux, on peut affirmer que MARTYR DEFILED s’impose désormais comme un des grands noms du deathcore anglais. La musique qu’ils proposent avec cet album est à l’image de l’artwork de la pochette : propre, claire, efficace et précise. Espérons que Young Gods puisse enfin faire décoller ce groupe qui mérite amplement sa place aux côtés des plus grands !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Young Gods - Infos

Voir la discographie de Martyr Defiled
Infos de Young Gods

Sortie : 21 avril 2017
Genre : Deathcore
Label : Independent Release
Playlist :
1. Sins of the Father (03:42)culte !culte !
2. Bury Your Corpses Deep (03:21)
3. At the Throne of Salem (03:36)culte !culte !
4. Their Souls Are Mine (03:16)
5. Kneel (03:22)
6. Carpe Noctem (04:25)culte !culte !
7. Through Famine, War & Scorn (03:14)
8. Sow, and You Shall Reap (03:25)culte !culte !
9. What Lies Beneath (03:13)
10. Reborn (03:42)
11. Pestillent Bastille (03:34)
12. Sins of the Mother (03:41)
écouter : Ecouter l'album

Martyr Defiled

Albums chroniqués :
Chronique de Young Gods
Young Gods
2017

Martyr Defiled
Martyr Defiled
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Death Metal
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Salem
Salem
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Israël


Knuckledust
Knuckledust
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Hardcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: