Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Space 1992: Rise of the Chaos Wizards

Chronique de Space 1992: Rise of the Chaos Wizards

Gloryhammer  - Space 1992: Rise of the Chaos Wizards (Album)

Planète gros nibards, goblin et le livre dont vous êtes le héros



Oh merde on va rire oui... Vous connaissez l'épisode culte de South Park "Planète gros nibards" ? Si oui, bravo. Si non, explication... Les gamins se droguent illégalement à l'urine de chat dans cet épisode... La raison ? T'es complètement perché et tu deviens le héros de ton "rêve" sur la planète en question qui n'est faite et construite qu'avec... Des énormes nibards (Monstres, bâtiments et surtout la princesse aha... Pardon ! ) Mais comme tout bon South Park... Ça part en cacahuètes dans deux dimensions à la fois ! M'enfin bref allez le regarder de suite ça sera bien mieux expliqué !

Comment ça l'introduction est hors-sujet ? Ça parle anatomie humaine et t'es pas content, c'est incroyable ! Tout faux pour toi, on va se pencher dans le même délire pourtant... Sans s'asperger de l'urine de ton chat évidemment. Quoi que, on devrait voir si ça marche réellement... VILAIN LE CHAT, VIENS ICI ! Vous n'avez pas peur pour la suite en vous visualisant la direction que prend le délire ? À toi de voir... Faut quand même se dire qu'on va se moquer du Power/Metal dans cette session, que ce cinglé de kilté Christopher Bowes ( ALESTORM ) est le leader du groupe et, que tous les membres ont des costumes (Totalement) ridicules et parodiques. Ouais non en fait, tout ça donne envie d'aller plus loin... La boulette.

GLORYHAMMER, est un groupe o.v.n.i, assez connu à vrai dire sans le moindre doute, mais le truc est que... T'en entendra pas parler autour de toi bizarrement, à part si tu as un ami un peu crétin ( Autodérision ? Oui. ) qui passe son temps à se perdre très loin sur différentes plateformes vidéos. Bon, les gaillards viennent de Suisse et d'Ecosse et, de par la notoriété du leader, ont pu passer la frontière de la classe et de la reconnaissance Européenne très rapidement... Le groupe s'est formé en 2010, jusque là tout va bien, mais leur premier album Tales From The Kingdom Of Fife, sorti en 2013, donne au groupe LA carte de visite "originalité approuvé" et un grammy en Irlande du Nord, en 2014, pour la mention "Meilleur nouveau groupe de fantasy/Metal". Vous comprendrez donc que ça a donné un bon coup de pied au groupe pour continuer l'aventure. Le quintuor prétend jouer un Galactic/Space/Metal... Ouais, le Metal c'est des frontières ouvertes hein, fais pas l'élitiste. Signé chez Napalm Records depuis 2013, le groupe a su enchaîner les tournées depuis, notamment en 2016 pour la tournée UK du groupe BLIND GUARDIAN... Pas des lopettes en somme ! le groupe, tel le retour du jedi, revient avec un nouvel album en 2016 se nommant Space 1992: Rise of the Chaos Wizards avec le même concept habituel du groupe... Être les héros de leur propre histoire complètement barje et décalée. On y retourne ? Évidemment.

C'est après avoir découvert une pochette à l'allure fantaisiste montrant bien l'aspect galactique et semi-rétro dans la typographie que la parodie commence... Comme dans tout bon album d'Epic/Power/Metal, l'introduction "Infernus Ad Astra" annonce le panel de couleurs qui va suivre... Épique et puissant !



Exactement, l’enchaînement se fait à merveille sur "Rise Of The Chaos Wizards" avec une bonne rigolade grâce aux premières paroles soutenues par une double pédale régulière badass... "Sanctus ! Dominus ! Infernus ! Ad Astra !" Oui tu le sais, c'est les mots latins les plus utilisés dans le Power/Heavy/Metal... Tu écoutes POWERWOLF et c'est bon tu comprendras, même si le groupe cité n'est pas aussi abruti en culture latine non plus hein. On découvre directement le style puissant et criard du vocaliste comme tout bon chanteur Heavy et, tous les instruments se jetant dans un océan de Power/Heavy/Epic satisfaisant au poil ! On retrouvera ce style dans tous les morceaux, impossible de s'endormir... Mais si ce n'était que ça, le pire comme le meilleur arrive !

On prend son vaisseau de guerre interstellaire et on va défoncer ce bon vieux sorcier increvable de Christopher Bowes, représenté par Zargothrax dans l'histoire présenté par le groupe depuis leur premier album. Les refrains sont la clef même du succès de cet album, notamment pour les morceaux "Universe On Fire", "Goblin King Of The Darkstorm Galaxy" et "The Hollywood Hootsman"... Y'a une très ancienne interview du groupe pop ABBA qui dit "Une musique est bonne lorsque tu n'arrive pas à te la sortir de la tête", ils ont raison sur le principe en fait mais, là c'est de la torture mentale à force. GLORYHAMMER fait simple dans ses refrains, tout est parfaitement bien prononcé, épique et festif sur le principe. C'est le genre de musique à écouter en soirée et à chanter en chœur avec des potes aussi dérangés que toi... Mais au final avec cette erreur, tu vas finir le premier la tête en dessous de la lunette des WC... Allez hop, la comparaison débile c'est cadeau.

Dans tout ce beau contenu mémorable, on ressent bien la patte et l'inspiration de Christopher Bowes. ALESTORM joue beaucoup sur l'énergie, la joie et un clavier fou pour égayer un album et le rendre apprécié d'un grand nombre de personnes... Même ceux qui n'écoutent pas forcément du Metal. GLORYHAMMER, c'est pareil... Excepté le concept parodique de genres et la thématique fictive du groupe. Mais il n'y a pas que de la joie et des stéréotypes dans Space 1992: Rise of the Chaos Wizards. On a "Heroes (Of Dundee)" qui se montre incroyable de par son "presque" sérieux ( Si on oublie les laserdragons ) et son réel côté addictif, impossible de ne pas bondir et hurler au refrain tellement c'est émouvant, épique et absolument badass ! On a "Questlords Of Inverness, Ride To The Galactic Fortress! qui doit être, à priori, un petit clin d’œil à la ville Écossaise Inverness, située près du Loch Ness... Ouais hors-sujet mais c'est une anecdote géographique pour votre culture hein c'est tout, criez pas !

On a une petite pépite pour finir l'album, très longue pour le genre Power/Metal mais, une pépite très intéressante pour nous... Pourquoi ? La narration à la voix ténébreuse du grand méchant de l'histoire, déjà présente auparavant mais ici beaucoup plus poussée ! Evidemment comme c'est le dernier morceau de l'album, c'est la longue lutte finale et la fin du méchant. On part sur du multi-genres... Du symphonique, de l'épique, du power, du heavy et de l'électro-rétro-galactique à en créer la vie sur Mars. Beaucoup de clins d’œils à leur amour pour les licornes ( Comme dans leur premier album avec le morceau "Unicorn Invasion Of Dundee" )... Ah oui ils se prennent pas au sérieux du tout, on a prévenu d'avance ! Bon et bien autant dire que l'album fini dans un fracas d'Epicness ( T'as compris le clin d’œil à Inverness hein ? ) et un petit rappel final au premier morceau "Rise Of The Chaos Wizards" qui te donne l'envie de replay l'album. C'est finement joué les filous !

Et bien, qu'on en découvre des groupes dans notre vie... Mais celui-là fait pas partie de ceux avec une durée de vie de six mois non, non et non ! Tu risques d'en manger pendant plus longtemps que ça si le style et le concept du groupe te donnent faim... Space 1992: Rise of the Chaos Wizards est moins comique que son prédécesseur et bien plus profond en termes de qualités et de sérieux. GLORYHAMMER de par son concept " Les héros c'est nous " donnera une forte envie aux auditeurs de se pencher sur les paroles et l'univers hors du commun du groupe. Et pour les personnes qui s'en tamponnent... Le style du groupe plaira à une armada de pilotes ne sachant où se pencher entre du Heavy, du Power et du Epic et surtout, à un grand nombre d'auditeurs qui n'ont pas de Metal dans leur playlist ! Et ouais, ça c'est le point qui fait tout. Sortez les kilts et les X-Wings Starfighter, on part en guerre complètement défoncés à la poudre lunaire sur Saturne !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
ExtraShuggah  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Space 1992: Rise of the Chaos Wizards - Infos

Voir la discographie de Gloryhammer
Infos de Space 1992: Rise of the Chaos Wizards

Sortie : 25 septembre 2015
Genre : Power/Galactic/Epic/Metal
Label : Napalm Records
Playlist :
1. Infernus Ad Astra (01:24)culte !culte !
2. Rise Of The Chaos Wizards (03:57)culte !culte !
3. Legend Of The Astral Hammer (05:14)à écouter en premier
4. Goblin King Of The Darkstorm Galaxy (03:39)culte !culte !
5. The Hollywood Hootsman (03:55)à écouter en premier
6. Victorious Eagle Warfare (04:59)à écouter en premier
7. Questlords Of Inverness, Ride To The Galactic Fortress! (05:23)
8. Universe On Fire (04:07)à écouter en premier
9. Heroes (Of Dundee) (05:50)
10. Apocalypse 1992 (09:39)culte !culte !
écouter : Ecouter l'album

Gloryhammer

Gloryhammer
Gloryhammer
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Alestorm
Alestorm
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Pagan/Folk
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Rhapsody Of Fire
Rhapsody Of Fire
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Power Metal
Origine : Italie


Torture
Torture
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis



Albums chroniqués :
Chronique de Archangels In Black
Archangels In Black
2009

Chronique de Dominate
Dominate
2006

Chronique de Underworld
Underworld
2003

Adagio
Adagio
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Power Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de In the line of fire
In the line of fire
2015

Chronique de Inhuman Rampage
Inhuman Rampage
2006

DragonForce
DragonForce
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Iced Earth
Iced Earth
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Power Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: