Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Hope

Chronique de Hope

Swallow the Sun  - Hope (Album)

Ils sont forts ces finlandais quand même!



La Finlande est vraiment un pays versatile et doué. Doué dans la plupart des styles de Metal (Children Of Bodom pour le Death-Mélo, Nightwish pour le Sympho, Sonata Arctica pour le Heavy...), où il place bien souvent ses groupes en position de leader devant une foule de formations bavant devant l'originalité, la technicité de ces nordiques. Ici, c'est dans les sombres méandres du Doom que je vous conduis, vers l'un des fils prodiges made in Finland, j'ai nommé Swallow the Sun.

Le combo, bien que s'inspirant d'un autre grand nom du Doom Shape Of Despair (devinez d'où ils viennent!), a su apporter sa touche dans une recette lourde, oppressante et plutôt pessimiste, dès son second album, Ghosts Of Loss. Pour prouver au monde entier que la réussite de cet opus n'était pas uniquement due à la chance du débutant, il fallait faire au moins aussi bien avec ce troisième album, sobrement intitulé Hope.
Chose dûment remplie...


L'espoir. Un mot bien étrange pour une musique aussi sombre et triste, mais qui prend tout son sens une fois le morceau éponyme lancé. Comme sur Ghosts Of Loss, ce titre laisse deux facettes diamétralement opposées se confronter. Les sonorités lourdes, héritage naturel du style, côtoient des envolées cristallines qui laissent surgir ce fameux sentiment que tout n'est pas si noir dans le fond. Les arpèges, le chant clair expressif et les growls effrayants auront tôt fait d'installer l'auditeur face à un prisme où la beauté se confond à l'horreur et la mélancolie, pour ne créer qu'un seul et même sentiment, douloureux mais pourtant très intense: l'amertume.

Swallow the Sun parvient à créer ce sentiment sur la quasi-totalité de Hope. Continuité de Ghosts Of Loss, cet opus apporte tout de même son lot de nouveautés. Le chant clair tout d'abord, bien plus distingué que précédemment, mais aussi des claviers certes fins, mais plus présents encore. On trouve également l'apparition d'un chant féminin lyrique ("Don't Fall Asleep (Horror Pt. 2)", "Doomed To Walk The Earth"), tout comme le chant de Jonas Renkse (Katatonia) sur le magnifique "The Justice Of Suffering". Ces deux apparitions permettent d'apporter une véritable profondeur et un nouveau souffle aux longues compositions de Hope.
Ces quelques nouveautés peuvent sembler bien maigres pour un troisième album, mais Swallow the Sun évolue petit à petit, c'est une certitude.

Bien que dans l'ensemble moins agressif et plus mélodique que Ghosts Of Loss, Hope n'en n'oublie pas moins ses origines. Même si le chant clair et les interludes semi-acoustiques sont plus présents, les growls et autres rythmiques lourdes sont de la partie. "These Hours Of Despairs", "No Light, No Hope" ou encore "Doomed To Walk The Earth" sont là pour renouer avec la tradition Doom, même si le côté progressif et épique se fait ressentir.

Mikko Kotomäki est de plus en plus précis dans chacune de ses facettes vocales, et il contribue largement à la réussite de cet album. Variant entre les sonorités, les guitares savent quant à elles développer des riffs oppressants, mais également majestueux (énormes riffs de "Hope", "The Empty Skies"...). Une écriture bien plus mature, moins complexe, qui permet à Swallow the Sun de jouer avec les émotions en misant sur la dualité unissant la beauté à la tristesse.


Au final, Hope est une vraie réussite, montrant un groupe talentueux au sommet de sa forme. Dans l'ensemble très contrasté, il permet au combo d'élaborer des structures intenses qui redéfinissent les standards du Doom Death actuel. Un talent dans la composition, mais également dans la restitution pour tout ce qui touche aux émotions visées par Swallow the Sun.
Les finlandais se plaisent à jouer avec l'auditeur, lui proposant tour à tour des ambiances plombées à d'autres plus mélancoliques et finalement plus belles ("Hope", "The Empty Skies"...), le tout dans une cohérence digne des plus grands.

Swallow the Sun devient le maître du Doom actuel, et vous savez quoi? Ils sont finlandais!

(1) Modifier l'article
par kumelia, le 23 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Hope - Infos

Voir la discographie de Swallow the Sun
Infos de Hope

Sortie : 7 février 2007
Genre : Doom-Death Mélodique
Label : Spinefarm Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Hope (07:53)listenparoles de Hope
2. These Hours of Despair (05:58)paroles de These Hours of Despair
3. The Justice of Suffering (06:26)paroles de The Justice of Suffering
4. Don't Fall Asleep (Horror Pt. 2) (07:41)listenparoles de Don't Fall Asleep (Horror Pt. 2)
5. Too Cold for Tears (09:16)paroles de Too Cold for Tears
6. The Empty Skies (07:17)paroles de The Empty Skies
7. No Light, No Hope (04:42)listenparoles de No Light, No Hope
8. Doomed to Walk the Earth (08:30)listenparoles de Doomed to Walk the Earth
9. These Low Lands (Timo Rautiainen & Trio Niskalaukaus cover) (05:53)paroles de These Low Lands (Timo Rautiainen & Trio Niskalaukaus cover)
écouter : Ecouter l'album



Swallow the Sun

Swallow the Sun
Swallow the Sun
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Doom Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Evoken
Evoken
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Mourning Beloveth
Mourning Beloveth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Doom Metal
Origine : Irlande


Albums chroniqués :
Chronique de Monotony Fields
Monotony Fields
2015

Shape of Despair
Shape of Despair
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Doom Metal
Origine : Finlande


Albums chroniqués :
Chronique de Saturn in Ascension
Saturn in Ascension
2012

Saturnus
Saturnus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Doom Metal
Origine : Danemark


Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts: