Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Purge And Purify

Chronique de Purge And Purify

Voice Of Ruin  - Purge And Purify (Album)

Sur une voie royale !



Depuis son premier opus, Morning Wood, paru en 2014, VOICE OF RUIN a bien changé. Le line up a pas mal évolué, avec l'arrivée de deux nouveaux guitaristes et d'un nouveau batteur en 2015. Les Suisses ont laissé de côté leur sens de l'humour développé, leurs textes débridés, et ont relégué les délires façon "L'amour est dans le pré" aux oubliettes. Il laisse le soin à Donald Trump d'amuser la galerie. Pour VOICE OF RUIN, le temps n'est plus à la gaudriole mais au sérieux !

Le titre Purge And Purify, la pochette bien sombre signée par un Travis Smith (pas hyper inspiré d'ailleurs sur ce coup là) sont autant de signes annonciateurs de mutation. Musicalement aussi, le groupe a musclé son jeu. Le groupe a gardé son socle groove metal et mélange toujours death mélo, thrash et hardcore. Mais il en a décuplé la puissance de feu avec des compositions encore plus abouties et efficaces et une production bien monstrueuse. Celle-ci a été confiée aux bons soins du Britannique Romesh Dodangoda (BLEED FROM WITHIN, SYLOSIS) pour l'enregistrement et le mixage et au Suèdois Jens Borgren (est-il besoin de le présenter ?) et à ses fameux Fascination Street Studios pour le mastering. Leur travail fait assurément passer la formation helvète dans une autre dimension.

Et c'est un "Disgust" furibard qui vous fracasse d'entrée de jeu. VOICE OF RUIN repeint directement les murs avec ta cervelle avec ce titre qui fait pas penser à du bon DEVILDRIVER. C'est qu'ils envoient les petits Suisses ! "Horns" prend le relais avec ses riffs acérés et ses chœurs virils et nous fera irrémédiablement basculé vers l'incontournable LAMB OF GOD. Comme souvent dans le groove metal, VOICE OF RUIN s'appuie sur une rythmique vigoureuse (Erwin Bertschi à la basse– Dario Biner à la batterie), même si la basse aurait sans doute mérité un peu plus de considération. Mais le combo n'œuvre pas uniquement dans le chaos et la destruction et sait aussi se reposer sur des mélodies ciselées par une doublette d'habiles guitaristes (Darryl Ducret / Nicolas Haerri). Dans un genre qui en est parfois avare, ils nous réservent quelques de bons petits solos, filtrant à l'occasion avec le heavy metal. "Animal kingdom" est en bon exemple, et s'approche de ce que peut produire un groupe comme REVOCATION.

Le chant de Randy Schaller n'est pas forcément très varié, mais il est toujours aussi puisant et rugueux. Il ne partage pas qu'un prénom avec un certain Mr Blythe, mais aussi une certaine analogie vocale. Il n'est pas non plus sans évoquer Dez Fafara de DEVILDRIVER) ou Jay Costa de THY WILL BE DONE (groupe moins connu je vous l'accorde, mais qui mérite d'être (re)découvert). A l'instar de ce chant, l'ensemble reste quand même très compact et homogène. Le groupe aurait sans doute gagné à jouer un peu plus encore sur les contrastes pour tenir un peu plus son auditoire en haleine et éviter à une certaine monotonie de s'installer au fil des titres. C'est ce qu'il parvient à faire avec brio sur les excellents "Snake in my head" et "I confess". Ils nous renvoient aux ambiances sombres et tourmentées d'un SKINLAB. On aurait voulu plus de titres de cette trempe.

Mais on ne va pas bouder son plaisir devant un disque qui nous offre tout de même de belles sensations ! Plus agressif et direct que par le passé, plus clair et plus précis aussi dans ses intentions, VOICE OF RUIN réussit un joli tour de force avec Purge And Purify et fait une entrée fracassante dans la cour des grands. L'art de bien préparer l'avenir est de s'occuper pleinement du présent… VOICE OF RUIN l'a bien compris !

Les - : une pochette pas très engageante…

Les + : ...derrière laquelle se cache un album très solide, leur meilleur à ce jour !






Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Gandalflegris  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Purge And Purify - Infos

Voir la discographie de Voice Of Ruin
Infos de Purge And Purify

Sortie : 12 mai 2017
Genre : Groove Metal
Label : Tenacity Music
Playlist :
1. Disgust (03:41)
2. Horns (03:47)
3. Blood of religions (04:35)
4. Snakes in my head (03:36)listen
5. All hail the king (03:43)
6. I confess (03:46)
7. Voices from the ruins (03:48)
8. Animal kingdom (03:20)
9. Time for revenge (04:41)
10. Piracy (04:51)
écouter : Ecouter l'album

Voice Of Ruin

Albums chroniqués :
Chronique de Purge And Purify
Purge And Purify
2017

Voice Of Ruin
Voice Of Ruin
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Metal
Origine : Suisse

Concerts:



Groupes en rapport


Sylosis
Sylosis
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Trust no one
Trust no one
2016

Chronique de The Last Kind Words
The Last Kind Words
2007

Chronique de DevilDriver
DevilDriver
2003

DevilDriver
DevilDriver
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm Und Drang
VII: Sturm Und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Revocation
Revocation
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Thy Will Be Done
Thy Will Be Done
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Bound, Gagged and Blindfolded
Bound, Gagged and Blindfolded
1997

Skinlab
Skinlab
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis