Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de La Mort Sera Belle

Chronique de La Mort Sera Belle

Hürlement  - La Mort Sera Belle (Album)

Du Riff HIFI pour les combattants



Année 2003 :

-------- Formation de la Team HURLEMENT

OBJET :

-------- Combats de heavy metal

HISTORIQUE DES BATAILLES :

-------- 2009 "De Sang Et d'Acier"
-------- 2013 "Terreur Et Tourment"

RÉSULTATS DES COMBATS :

-------- 2009 : Belle victoire
-------- 2013 : remportée haut la main !

MAIS LA GUERRE N'EST PAS FINIE

LA TEAM :

-------- Didier, son arme : basse hypersonique
-------- Pierre, son arme : percussions hyperblastiques
-------- François, son arme : guitare sniping
-------- Alexis, son arme : voix transfixiante

LE COMBAT :

-------- 17 janvier 2017, "La Mort Sera Belle".

LES ENJEUX STRATÉGIQUES :

-------- Remporter une nouvelle victoire provocant l'adoration et le respect de milliers de fans et asservissant au moins autant de nouvelles oreilles, sensibles à ces 8 assauts, d'une durée de 48 minutes.


L'album relate l'histoire de différents combattants à divers époques de l'histoire de la planète. Dès la première seconde de la première note, on reconnaît tout de suite à qui on a affaire avec HURLEMENT, grâce a leur style si personnel et leur son si caractéristique.


Le premier titre "Grenadiers" débute par un passage épique, prodiguant des riffs à la guitare très spécifiques du groupe et de ce style homérique. On a aussi le droit à une Battle de soli, atout technique très appréciable.

Ensuite, "Pavillon Noir" nous emmène voyager sur les mers des Caraïbes, dans un pays de corsaires, de pirates. Ce titre est l'occasion d'appuyer le fait que la performance de HURLEMENT à la batterie et à la basse est tout bonnement exceptionnelle. Les rythmes sont très bien tenus et les fluctuations régulières permettent d'éviter la lassitude. La basse vient régulièrement devancer les autres instruments, ce qui permet de profiter de ce bel instrument. De plus elle appuie régulièrement la batterie lors de breaks.

La chanson suivante "Tribute To My Enemy" propose un chant en anglais. Voici également une des particularités de nos parisiens, l'utilisation la langue de Shakespeare ! Donc ici nous avons une ambiance un peu plus triste, un peu plus solennelle. Alexis nous propose une vraie performance vocale en fin de titre.

On revient à la langue de Molière pour "conquérant". La basse est magnifique sur ce titre. Une fois qu'on l'a bien captée, elle ne nous lâche plus du tout. L'ambiance est vraiment enivrante, et sous l'influence d'une telle musique, on irait sans réfléchir se jeter sur un champ de bataille et combattre le baume au cœur ! Voilà déjà la moitié de l'album et je me demande si vous avez vu le temps passer ? Évidemment, quand le plaisir est prépondérant, les minutes paraissent ne durer que quelques secondes n'est-ce pas ?



"Guerrier" est la dernière chanson en français de l'album. Cette chanson, de qualité équivalente aux autres titres, relate l'histoire d'un homme qui reprend le combat, le sang des derniers ayant à peine eu le temps de sécher sur ses armes.

Et pour finir l'album nous attaquons avec "Brothers In Arms : Die Together", ce qui représente un véritable triptyque musical. Trois titres en anglais qui se succèdent, dont l'histoire est liée. La première fraction est très intensive et entraînante. Il y a des super passages avec de petites notes en soutien du chant qui sont extraordinaires.

La deuxième fraction, "See You In Hell", tranche littéralement avec le reste de l'album. Elle débute en slow et l'ambiance est réellement triste, très très triste. Le rythme évolue le long du titre, ce qui est très appréciable. Le héros de l'histoire se retrouve dépourvu de son binôme.

La dernière section, "Demon Warrior", propose un rythme moyen, de belles variations et surtout un final tout en intensité, avec les chœurs et une répétition lancinante avant le dernier baisser de rideau, celui la même qui laisse une bonne impression, ainsi que la sensation que l'on ressent après avoir passé un bon moment qu'on aimerait bien prolonger.

Nous voilà déjà arrivés à la fin de cette confrontation, ce contexte paradoxal mélangeant histoires guerrières et plaisir d'écouter une bonne musique. Car c'est confirmé, "La Mort Sera Belle" est une Belle réussite et HURLEMENT sort une fois de plus vainqueur. Ils ne sont pas prêts d'être Morts.


L'avenir est donc clairement assuré, cet excellent groupe de heavy metal fait et fera partie des grands groupes français. Le thème unique de ce troisième opus est une excellente idée, rendant cette œuvre tellement particulière. Leur style personnel et inimitable étant vraiment bien maîtrisé à présent, il ne reste qu'à espérer qu'à l'avenir HURLEMENT ne se contente pas d'exploiter ce qu'ils maîtrisent déjà à la perfection et décident de nous estomaquer en offrant de belles surprises au sein de leurs titres. En attendant jetez vous dans la fosse et partagez les combats en live !


(0) Modifier l'article
par yhol, le 23 mars 2017
Voir toutes les chroniques de yhol


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
yhol  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




La Mort Sera Belle - Infos

Voir la discographie de Hürlement
Infos de La Mort Sera Belle

Sortie : 7 janvier 2017
Genre : Heavy Metal
Label : Emanes Metal Records
Playlist :
1. Grenadiers (06:07)
2. Pavillon noir (05:08)
3. Tribute to My Enemy (06:18)
4. Conquérant (07:48)
5. Guerrier (03:32)
6. Brothers in Arms: Die Together (07:00)
7. Brothers in Arms: See You in Hell (06:10)
8. Brothers in Arms: Demon Warriors (05:35)
écouter : Ecouter l'album

Hürlement

Albums chroniqués :
Chronique de La Mort Sera Belle
La Mort Sera Belle
2017

Hürlement
Hürlement
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Heavy Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne