Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Human Pantocrator

Chronique de Human Pantocrator

Entropia Invictus  - Human Pantocrator (Album)

Aligot, deux doigts et l'anneau unique



Un Anneau pour les gouverner tous, un Anneau pour les trouver, un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier.


... " Sérieusement ? Non mais sérieusement mec t'as osé ? "

Ouais, totalement... Et c'est parfait comme introduction ! Le groupe à suivre nous vient tout droit des terres du milieu, à cette partie du monde où Minas Tirith fût le théâtre d'une guerre sanglante tout ça pour un anneau aux pouvoirs dévastateurs qui sera détruit dans un volcan qui... (Spoiler ! ) Oui bon, c'est l'Auvergne d'accord... si on peut plus s'amuser avec des stéréotypes bidons et faire des rapprochements pourris hein ! Aussi discrète qu'un cheveu dans la soupe, l'Auvergne ne dévoile pas tellement de groupes de Metal intéressants depuis quelques temps. "ET BIEN NON JAMY !", écoutez ce caméo de Fred de C'est pas sorcier... Il a raison de dire non.

Depuis 2006, un groupe Auvergnat défend ses terres à coups de Black/Metal et de Symphonique/Metal. Deux albums ainsi que deux mini-EPs depuis le début de leur carrière, le quatuor a pourtant bien du mal à se faire connaitre... Mais onze années après, le groupe n'en a pas fini et décide de vous la coller violemment ( En parlant de claques évidemment hein... ). ENTROPIA INVICTUS lâche son nouvel opus le 24 février de cette même année chez M&O Music et ça risque bel et bien de vous aider à faire un petit détour du côté de chez eux. Levez votre majeur et votre index, collez les ensembles et faites place à Human Pantocrator ... ( À prononcer en frappant du poing sur une table ça fait dieu tout puissant.)

Un artwork réussi et moderne sans trop en faire, le design de Human Pantocrator réalisé par Above Chaos (MELECHESH, INQUISITION, NIHILISM ...) fera cligner des yeux les fans de BEHEMOTH qui auront, bien évidemment, reconnus une similitude sautant aux yeux instantanément avec l'artwork de Demigod, album sorti en 2004. Rah, ça annoncerait presque sur quelle oreille musicale il faudra se soutenir après ouverture. "ET BIEN OUI JAMY" ... Ta gueule Fred.

Pas d'introduction en passant, "I Will Overcome" démarre en riffs assez rapides façon Ylem de DARK FORTRESS sans tappings cette fois. La grosse surprise vient des symphonies omniprésentes... On est totalement dans un style Black/Symphonique, comme une immersion à la SHADE EMPIRE avec le morceau Ruins, du même style mais avec des passages Death/Metal dans le scream des fois. On notera la présence de guitares accordées à l'Egyptienne pour finir... On se sentirai presque dans un album de NILE, ils tentent de nous avoir par les sentiments.



"Euphoria's End" met une grosse pression en introduction comme CARACH ANGREN le fait extrêmement bien dans ce style, surtout avec leur dernier album This Is No Fairytale... On se sert des instruments symphoniques les plus puissants et on enchaîne sur un blast cataclysmique qui ajoute une fois encore la goutte de Tabasco manquante à cette recette épique. Passage piano et petits speechs présents… Tout s'envole et revient en symphonie épique pour achever les plus braves comme un classique Progenies Of The Great Apocalypse de DIMMU BORGIR.

C'est de la provocation c'est certain, des violons fous pour démarrer sur un fond de gros toms fracassés avec, pour suivre, un break de batterie + blast... "The Builder The Destroyer" est vraiment la jumelle parfaite de Two Flies Flew into a Black Sugar de CARACH ANGREN ... Encore et encore oui ! C'est une grosse référence pour ENTROPIA INVICTUS vous pensez ? Plus aucun doute... Et c'est loin d'être une mauvaise chose de viser ce côté Horror-Theatral aidant à garder l'oreille très attentive à l'univers du groupe tout en ayant des frissons à cause des symphonies... Vous avez déjà assez causé de dégâts comme ça vous !

"In The Attic" est LE morceau par excellence représentant le talent du groupe. Les chœurs sont violents comme un Dies Irae de VERDI, les instruments partent en breakdowns épiques comme EX DEO, avec The Rise Of Hannibal, symphonies puissantes en surplus.Dans l'ensemble, le morceau fait part d'une très belle composition... On passe même par du Death/Mélodique façon DARK TRANQUILLITY, même le scream est ressemblant !

Même genre d'introduction pour "Cosmogenic Pandemonium" que le premier morceau de l'album. Les cuivres présents durant tout le morceau font vraiment mal, très mal... On entend plus vraiment le screamer derrière tout ça mais l'ensemble est aussi dingue que le live de SKÀLMOLD avec l'orchestre symphonique Islandais en 2013 à Reykjavík... Majestueux !

Une petite pause avec "Kurzweil's Dream» ? Il sera normal de placer Overture du jeu-vidéo HALO:REACH comme introduction et une forge de nains quelconque bruyante pour suivre. Soyez bien curieux à cet entracte de courte durée qui rend nostalgique.

Combo double pédale, symphonies + riffs dans un style bien Thrash/Metal avec "Singularity" et retour à la norme Black/Symphonique avec des choeurs OOOoooooooAaaaaaaaOooooAaaa qui donnent le sentiment de toucher du doigt les nuages comme Through The Black Temples of Disaster de NOCTEM.

Doux Jésus que c'est sexy en étant bien plus violent. "Tree Of Creation" est composé de la même façon que ses camarades MAIS, il se doutedoudouddoute... (Tu vas la fermer avec tes doutes ! "Encore une référence à François Perusse hein ?" Ouais.) Il se doute, donc, que le morceau est plus agressif tout simplement... La frénésie instrumentale est semblable par moment à du DARK FUNERAL ou encore MARDUK dans la batterie et les riffs très rapides.

"Reflection" joue dans l’aiguë et la régularité du morceau avec une double toujours présente. Du trve Black/Metal pouvons-nous dire ? Non, y'a de la symphonie andouille... Et encore plus intrigant, un instrument aux sonorités bien étranges à nos traditions occidentales se pointe. Impossible à dire keskedonckecé? On va juste dire que ça rappelle TENGGER CAVALRY, tout simplement. Les connaisseurs sauront de quoi nous parlons !

Retirez ce qui a été dit sur le morceau "In The Attic" représentant LE talent de ENTROPIA INVICTUS ... On a trouvé beaucoup mieux ! "Imperfect God" est dans la même puissance que son rival, totalement oui, mais le Black/Metal est bien plus présent et les symphonies moins présentes, rendant cette fois-ci les instruments plus prononcés et moins chaotiques tout en laissant plus de voix au screamer, pauvre de toi. Les chœurs sont, cette fois-ci, mis en évidence mais en solo. Le crescendo épique avec les instruments se fait délicatement juste après !

"Among Us" à la grande surprise, met de côté les symphonies et se maquille d'un "presque" Blackened/Death/Metal à la BELPHEGOR. Les grattes sont dans l'excès de l’aiguë et cette mélodie en fond serrant fort la main à son copain épique... Madre Dios! BATUSHKA ? C'est vous ?... Bref, l'album se termine sur une longue double pédale et une dernière distorsion.

Et bien... Il va falloir commencer à réfléchir sévèrement à la montée en puissance des groupes locaux bien de chez nous qui n'arrêtent pas de surprendre depuis quelques temps. Les volcaniques d'ENTROPIA INVICTUS nous font une belle démonstration explosive et sidérante avec Human Pantocrator de par toute cette symphonie qui rend l'album quasiment guerrier. (Il aurait dû s'appeler Leonidas Pantocrator, tiens.) Néanmoins certains morceaux sont bondés de symphonies et créent un surplus épique qui peut nuire à l'écoute de l'album pour certains... Une question de préférence pour chacun(e)s. La qualité de production est là (Excepté sur certains screams par moments, difficilement audibles.), l'artwork est aguicheur et le contenu est un bon plat Auvergnat plein de références à d'excellents grands groupes à labelliser Made In France de suite, fièrement et sans se cacher. -Attendez ma venue aux premières lueurs du 5e jour. À l'aube, regardez à l'est...- "T'es encore là-dessus toi ? " Oui, fallait une chute épique.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
ExtraShuggah  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Human Pantocrator - Infos

Voir la discographie de Entropia Invictus
Infos de Human Pantocrator

Sortie : 24 février 2017
Genre : Symphonique/Black/Death/Metal
Label : M & O
Playlist :
1. I Will Overcome (03:54)
2. Euphoria's End (04:18)culte !culte !
3. The Builder The Destroyer (04:36)à écouter en premier
4. In The Attic (03:44)à écouter en premier
5. Cosmogenic Pandemonium (03:24)
6. Kurzweil's Dream (01:26)culte !culte !
7. Singularity (04:22)
8. Tree Of Creation (03:23)
9. Reflection (03:22)
10. Imperfect God (03:53)culte !culte !
11. Among Us (04:42)
écouter : Ecouter l'album

Entropia Invictus


Albums chroniqués :
Chronique de Human Pantocrator
Human Pantocrator
2017

Entropia Invictus
Entropia Invictus
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Titanomachy
Titanomachy
2016

Gorgon
Gorgon
Voir la page du groupe
Création : 2013
Genre : Death Metal
Origine : France

Concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Cradle of Filth
Cradle of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège