Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Déviance

Chronique de Déviance

Cipher  - Déviance (Album)

Diablotins, après avoir lu CIPHER, vous écouterez l'album...



Alors qu'une grande partie des Français squattait leur canapé devant les matchs de foot, d'autres se réunissaient pour former une équipe de Death Metal. 1998, naissance de CIPHER. C'est ainsi qu'après une période de cinq années et quelques calibrages du Line up, 2003 se voyait dévoiler un premier LP Epidemia, suivi de Chaos Sign en 2009. Enfin, la sortie de Déviance ce 20 janvier 2017, soit huit ans d'intervalle, laps de temps qui pourrait laisser supposer à une certaine évolution. Qu'en est il?


Tout d'abord, il y a un point important à souligner : la grosse évolution de ce cru 2017 réside dans les textes de l'album qui sont cette fois ci entièrement rédigés dans notre langue maternelle, la langue de Molière, légèrement "assombrie" bien sûr. C'est vraiment appréciable de pouvoir écouter, comprendre et même chanter dans notre langue. Merci pour ça les gars ! Les gars? Ha oui le line up : Vince à la guitare et au chant, David à la basse, Francois à la guitare et Florentin à la batterie. L'album Déviance, c'est 13 morceaux pour une durée de 36 minutes, comportant 8 chansons de Death Métal, enrichi de nombreuses mélodies.


L'intro nous place directement dans l'ambiance, va y avoir des morts. Le premier titre, "Exquis Supplice" nous décrit avec précision le sacrifice d'êtres humains, et le plaisir que la mise à mort peut procurer au bourreau. Le titre alterne ainsi des passages assez lourds et agressifs avec le refrain beaucoup plus léger et mélodique, contrastes musicaux parfaits soulignant les différents points de vue. Le tout agrémenté d'un super solo et d'effets à la batterie captivants.


Ensuite CIPHER nous décrit au travers du titre "Invidia" sa vision d'un des pêchés capitaux : l'envie. Nous avons droit sur ce titre à un invité, Bruno du groupe EXECUTION, et effectivement les effets proposés aux chants sont extraordinaires et très intensifs.


Puis c'est au tour d'"Idylle Éthylique", qui comme son nom l'indique nous décrit la déchéance liée à l'alcool. Cette chanson est vraiment sombre, le rythme est plus lent mais quelles mélodies obsessionnelles ! C'est un titre qui reste en mémoire même quand on écoute plus l'album. Le rythme lancinant nous envoûte. La basse est extraordinaire et les soli sont hypnotisants.


Le pouvoir qu'exerce l'être humain sur autrui et les relations ambiguës entre le prêcheur et le soumis. C'est l'histoire contée dans "L'Amalgame Des Âmes", titre sombre, dont le début instrumental précède des passages assez lourds aux riffs hachurés, alternés, sur un middle rythme, attaqué par un série de soli. Plutôt sombre, ce titre tranche un peu avec celui qui précède et le suivant : Anonymous.


"Anonymous": Ce titre fait partie des plus entraînants de l'album, bien qu'étant peu rassurant quand aux activités underground des Anonymous, car nul ne peut s'amender de leur vengeance numérique. Pardon? Ha oui c'est vrai ils ne s'en prennent qu'aux malfrats, c'est bon alors ! Le rythme répétitif et obnubilant de ce titre est excellent, il nous force à chanter et reste bien en tête. Simple et ultra efficace.


Pour l'instant on a franchi la moitié de l'album, on passe nos émotions en revue, du plus triste au plus enjoué et on se surprend même à chanter, tout va bien, on peut se faire un petit intermède musical.




"13 eme arcane" On rentre à fond dans le Death Metal, gros scream, chant agressif, rythmes variés, passages perfides, batterie fracassante et relance des rythmes. Ce titre très intensif relate le plaisir que prends La Mort à emporter nos âmes, de différentes façons et pour diverses raisons, ce n'est pas très réjouissant mais tellement fatidique.


Début harmonique pour "Talion" avec un chant clair du meilleur effet, avec une transition au Death Metal du plus bel effet, tout en conservant une certaine dramaturgie. On repasse aux harmoniques avec un long solo en milieu de chanson. Ce titre qui tranche avec les autres est vraiment bien placé. Il relate la peine de Mort, un thème sombre pour un titre sombre et nostalgique à souhait.


Grand final tout en Death classique. "La Porte Des Larmes" relate une fin de vie (méritée?) d'un personnage qui refuse l'absolution, ainsi que de se soumettre avant de rendre l'âme, en libérant une dernière larme. Ce titre propose un chant souligné par un riff tournoyant, intensif, alterné avec des passages classiques mais efficaces, suivi d'une série d'effets avec un solo et se termine en fondu provocant une réelle évasion de nos pensées. Arrêt cardiaque final.


Nous voilà arrivés à la fin de cette chronique, au bout de 36 minutes de pur plaisir. Et c'est un peu là que le bas blesse. 36 minutes c'est trop court, surtout quand on ne s'ennuie pas. Les titres sont tous différents, CIPHER nous propose un tas d'effets en tout genre, que ce soit musicalement ou par le biais d'agréments sonores. Déviance contient une multitude de riffs, de soli, on a des passages agressifs, nostalgiques, harmoniques, techniques... Chaque musicien se distingue à divers moments de l'album, les titres sont complexes. Alors on peut dire qu'un ou deux supplémentaire ne serait pas du luxe, ou alors quelques lâcher de soli ou rallongements de titres !!!


De toute façon, quand on voit la qualité proposée par ce groupe Français de Death Metal qui chante en Français, qui sort des albums depuis tant d'années avec une progression constante, on se dit qu'on va pouvoir compter sur eux pendant longtemps et croyez moi, on aura aucun mal à s'y faire.

(0) Modifier l'article
par yhol, le 26 janvier 2017
Voir toutes les chroniques de yhol


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
yhol  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Déviance - Infos

Voir la discographie de Cipher
Infos de Déviance

Sortie : 20 janvier 2017
Genre : Melodic Death Metal
Label : Independent Release
Playlist :
1. Intro 00:48
2. Exquis supplice 03:36
3. Invidia 03:06
4. Idylle éthilique 04:54
5. L'amalgame des âmes 05:04
6. Intermède 1 00:15
7. Anonymous 04:19
8. Intermède 2 00:06
9. 13ème arcane 03:44
10. 10. Talion 04:52
11. 11. Intermède 3 00:05
12. 12. La porte des larmes 04:34
13. 13. Intermède 4 00:17
écouter : Ecouter l'album

Cipher

Albums chroniqués :
Chronique de Déviance
Déviance
2017

Chronique de Chaos Sign
Chaos Sign
2010

Cipher
Cipher
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Atoma
Atoma
2016

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de Fiction
Fiction
2007

Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Hypocrisy
Hypocrisy
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Sacrifice
Sacrifice
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts: