Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Ghost Of A Blood Tie

Chronique de Ghost Of A Blood Tie

ELVARON  - Ghost Of A Blood Tie (Album)

Elvaron, el Baron d'el Thrash Metal !!



ELVARON est un groupe Français de Thrash progressif formé en 1993. Ils ont déjà à leur actif une superbe discographie. Premier LP en 1997, puis tous les 4 ans : en 2001 et 2005, ensuite à peine deux ans pour réaliser un magnifique Gravitation Control System en 2007, et enfin une très longue pause de neuf ans avant de sortir un nouvel album le 11 avril 2016, sous l'égide du label Fantai'zic Productions : Ghost Of A Blood Tie.


Que nous propose donc ELVARON après tant d'années ? Un album composé de 8 titres pour une courte durée de 1h04. La générosité est de mise avec des titres assez longs, l'album se terminant même par une mega-chanson de 15'15 !! Générosité historique peut on dire car chaque LP possède son titre LP, la durée du titre "The Five Shires" sur l'album éponyme étant vraiment hors normes !! Dès les premières notes, ELVARON nous offre une déferlante de passages techniques, alternant les riffs à la guitare et les notes aux claviers, soutenus par une rythmique hyper variée à la batterie et une basse omniprésente. On est directement plongé dans le bain, le niveau est très élevé.


Premier voyage instrumental "The Journey Within". Sept minutes 38 qu'on ne voit pas passer ! Le ton est donné et autant dire que l'on ne va pas s'ennuyer lors de l'écoute de Ghost Of A Blood Tie. "Silent Window" lance le chant et pas de doute on est bien sur un album de Thrash !!! Matthieu Morand nous gratifie d'un chant vraiment ultra varié, passant d'une voix rauque et agressive à un chant presque lyrique, en réalisant de nombreuses nuances très agréables à écouter. On est très loin des chants plats, mono tons, ici pas de bricolage, c'est la classe assurée, même niveau technique que le reste de la troupe !! D'ailleurs le travail des effets au chant et les chœurs dans le titre suivant ("A Price To Pay") est tout bonnement incroyable, avec le concours de Laura Kimpe, magnifique. Dans la suite de l'album, entre autres performances gutturales, on peu noter des passages de chants très contrastés dans "From A Brother To A Shadow", ainsi que la participation de Timmy Michels dans "Run Away In Fright", apportant encore plus de subtilité, et une sensibilité hors norme sur "Distant Shores", un slow très triste.


Julien Skorka, le bassiste, n'est pas la pour faire de la figuration !! Il pratique la basse comme un Art avec un grand A. Se distinguant parmi les autres instruments lors des parties rythmiques ou solo, il passe régulièrement au premier plan lors de breaks ou en appui du chant ou des claviers, par exemple dans "A Price To Pay" ou "The Man Who Wears My Face". Il réalise l'intro de "From A Brother To A Shadow", titre passant d'une ambience carrément inquiétante au début genre films d'intrigue, à des passages totalement stoner. Le jeu de percutions de Frédéric Renaut n'est pas en reste. Proposant des rythmes très variés et aucunement rébarbatifs, il fait de nombreux breaks et nous offre des passages énormes dans "The Journey Within", "Silent Windows", puis tout au long de l'album.


Fort de nous proposer un chant omniprésent, Matthieu n'en est pas moins performant à la guitare ! Il est seul guitariste, et on ne peut pas s'en douter à l'écoute de l'album, tant la présence de cet instrument est importante dans les compositions !!! Il fait tout et le fait très bien ! Les riffs, quels que soient les rythmes sont toujours accrocheurs et variés. Les soli sont tellement nombreux qu'on envisagerait même pas de pouvoir les compter, et bien sûr ils régalent nos oreilles à chaque fois. Il n'y a pas de chanson en particulier, on pourrait citer tous les titres de l'album dans lesquels les amateurs de guitare peuvent se faire plaisir. Il utilise même une "dobro" pour les harmoniques, offrant un son et des effets extras.


Pour finir, il reste un dernier instrument majeur et peu courant dans le Thrash, a développer dans cette chronique. Les claviers. Oui, rien que ce mot peut faire hérisser les poils des plus puristes !! Mais l'originalité n'est elle pas issue des différences ? Et ces différences ne peuvent elles pas faire évoluer les mentalités ? Voyons en détail ce que nous propose Shuguang Li aux claviers et au piano. Tout d'abord, il est également omniprésent au même titre que ses compères. Ensuite il fait également preuve d'une dextérité et d'un groove réellement impressionnants. On peut vraiment dire que lui il touche, ou qu'il a la bonne touche! Que ce soit dans les intros ou en réalisant des riffs, son instrument se mélange bien aux autres et on finit par apprécier les sonorités multiples qu'il nous offre. Ses prestations effacent littéralement le fait qu'il n'y ait qu'un seul guitariste. Donnant parfois une dimension épique à certains titres, les claviers peuvent également intensifier le sentiment de tristesse, ou proposer une ambience de films d'horreur dans d'autres. On a même une battle de soli avec la guitare dans "A Price To Pay". Passage mémorable !



En conclusion on peut dire que Ghost Of A Blood Tie est un excellent album, tout à fait dans la continuité des anciens, avec un son et un mixage parfaits. Cet opus est un peu plus technique que le dernier mais les titres marquent un peu moins les esprits que Gravitation Control System, dont les mélodies étaient un peu plus "mémorisables". Le seul point d'ombre légèrement oppressant provient des chœurs, uniquement ceux qui font hoooo/haaaaa dans certains passages, qui ne seraient pas indispensables, car ils ajoutent une dramaturgie dont on pourrait se passer. Outre ce petit désagrément, la réalisation est vraiment impressionnante, tant les détails et effets sont nombreux sur l'album. L'utilisation de différents instruments tels que le piano, la clarinette ou l'accordéon, les invités qui ajoutent une réelle plus value aux titres, les passages allant de l'agressif au nostalgique, en nous faisant transiter par tout état d'esprit intermédiaire, nous permet vraiment de nous dépayser et de s'évader du quotidien.


Alors il est vrai que faire le pari de jouer du Thrash avec des claviers n'est pas gagné d'avance mais on voit de plus en plus de groupes utiliser des instruments "annexes" en instruments majeurs ex : on a DRESCHER avec l'accordéon, FENRIR avec la flûte de pan, ACRANIA avec les saxo et trompettes ... entre autres nombreux groupes qui sortent des rangs et proposent une originalité très singulière. Alors oui, on peut dire que nos frenchies ont gagné leur pari. Ils savent vraiment faire leur propre musique et Ghost Of A Blood Tie est une vraie réussite, a écouter par tout fan de heavy Metal qui se respecte.

(0) Modifier l'article
par yhol, le 18 janvier 2017
Voir toutes les chroniques de yhol


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
yhol  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Ghost Of A Blood Tie - Infos

Voir la discographie de ELVARON
Infos de Ghost Of A Blood Tie

Sortie : 11 avril 2016
Genre : Progressive Thrash Metal
Label : Fantai'zik productions
Playlist :
1. The Journey Within 07:38 instrumental
2. Silent Windows 09:03
3. A Price to Pay 05:39
4. From a Brother to a Shadow 06:57
5. No Town of Mine 09:01
6. Run Away in Fright 06:54
7. Distant Shores 03:27
8. The Man Who Wears My Face 15:15
écouter : Ecouter l'album

ELVARON

Albums chroniqués :
Chronique de Ghost Of A Blood Tie
Ghost Of A Blood Tie
2016

ELVARON
ELVARON
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Thrash Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Journey
Journey
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France


Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: