Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Resilient

Chronique de The Resilient

Betraying the Martyrs  - The Resilient (Album)

 8 
10

Parfait mélange entre brutalité et douceur



Formé des musiciens Eddie Czaicki, Fabien Clévy, Antoine Salin, Valentin Hauser, Victor Guillet et Baptiste Vigier, BETRAYING THE MARTYRS avait bluffé tout le monde avec leur ep The Hurt, The Divine, The Light. Cette première production avait remporté un franc succès et permit au groupe de se lancer de la meilleure des manières.

Après les départs d’Eddie et de Fabien, remplacés par Aaron Matts et Lucas D'angelo, le groupe sort son premier album intitulé Breathe In Life. Ce dernier les propulse sur le devant de la scène internationale et accroit leur popularité aussi bien en Europe qu’aux USA.

Trois ans plus tard, après bon nombre de concerts et le remplacement d’Antoine Salin par Mark Mironov à la batterie, la formation se remet au boulot et produit Phantom. Un second album bien réalisé qui propose de très bon titres comme « Jigsaw », « Where the world ends » ou encore la magnifique reprise de « Let it go » du film animé « Frozen ». Dans le courant de l’été 2016, Mark Mironov quitte le groupe. C’est Boris Le Gal qui prend la relève.

Et alors que 2017 vient à peine de commencer, les Parisiens nous offrent leur troisième opus, produit sous Sumerian Records : The Resilient.


“Lost for words” lance les hostilités. Une petite intro majestueuse accompagnée de chœurs qui fait penser à une bande son du film « La momie ». Et alors que vous vous prenez pour un pharaon en train de contempler votre empire, Aaron Matts vous prend par la gorge avec son chant guttural et vous éclate contre le mur ! Secondé par des riffs de folie et une rythmique des plus agressives, Aaron se fait un plaisir de vous hacher menu. Et tandis que vous commencez à perdre connaissance, Victor Guillet intervient avec sa voix claire et pleine de puissance pour vous relever. Il est vrai que pour certains groupes les variations entre le chant guttural et la voix claire peut faire grincer des dents mais ici, les transitions sont parfaites. De plus, les chœurs remplissent bien et donnent de la profondeur à la musique.

Ensuite on tombe sur « Take me back ». La douce voix de Victor, soutenue par des riffs et des notes de clavier de toute beauté vous met la larme à l’œil. Et quand vous vous dites que c’est parti pour un morceau calme et que vos yeux se ferment doucement … Aaron revient des enfers avec un grand sourire et vous réveille en sursaut ! C’est vraiment éblouissant comme BETRAYING THE MARTYRS parvient à passer d’un extrême à un autre. On a parfois l’impression d’assister à un vrai duel entre les deux chanteurs. Et chacun d’eux est soutenu par les autres musiciens qui les suivent dans le style correspondant à leur voix. Ils savent alterner entre le lent et le rapide, entre la douceur et la brutalité.

Au fil des morceaux, on se rend compte que le groupe a énormément gagné en maturité. Un gros travail a été réalisé au niveau de la voix claire qui est puissante (notamment sur le titre « The resilient »), efficace et qui s’apparente parfois à une voix d’ange. Aaron a lui aussi évolué depuis Phantom. Il possède désormais une voix encore plus brutale ! Le clavier est utilisé à bon escient, les riffs sont accrocheurs et savent s’adapter aux différentes ambiances. Quant au nouveau batteur, il propose un jeu riche et varié et s’est déjà bien fait sa place dans le groupe.

Finalement, The Resilient pourrait bien assoir le règne de BTM sur la scène Metalcore européenne et peut-être bien mondiale !


Les Français commenceront la tournée promo de leur dernier bijou le 3 février au Klinker d'Aarschot en Belgique en compagnie de Chelsea Grin, Make Them Suffer et Void Of Vision !


Pour terminer, voilà un petit aperçu de ce magnifique album !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Resilient - Infos

Voir la discographie de Betraying the Martyrs
Infos de The Resilient

Sortie : 27 janvier 2017
Genre : Deathcore Symphonique Metalcore
Label : Sumerian Records
Playlist :
1. Lost For Words (4:01)culte !culte !
2. Take Me Back (4:49)culte !culte !
3. The Great Disillusion (4:16)culte !culte !
4. Dying To Live (3:43)culte !culte !
5. The Resilient (4:07)culte !culte !
6. Unregistered (4:29)culte !culte !
7. Won't Back Down (4:12)culte !culte !
8. (Dis)Connected (4:15)culte !culte !
9. Behind The Glass (3:19)culte !culte !
10. Waste My Time (3:27)culte !culte !
11. Ghost (3:30)culte !culte !
12. Wide Awake (3:58)culte !culte !
écouter : Ecouter l'album

Betraying the Martyrs

Betraying the Martyrs
Betraying the Martyrs
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Hardcore
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


As They Burn
As They Burn
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mark of the Blade
Mark of the Blade
2016

Whitechapel
Whitechapel
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

The Black Dahlia Murder
The Black Dahlia Murder
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Melodic Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

All Shall Perish
All Shall Perish
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Veil Of Maya
Veil Of Maya
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Boris
Boris
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Autre
Origine : Japon

Rapports de concerts:
  • Envy - 4 sept. 11 (Tokyo)


Chelsea grin
Chelsea grin
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: