Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Time Stands Still

Chronique de Time Stands Still

Unleash The Archers  - Time Stands Still (Album)

L'entrée dans la cour des pros.

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Unleash the Archers, UTA en abrégé, est un groupe canadien qui a acquis au fil du temps une attention plus soutenue de la part des consommateurs de power metal. Il fut pourtant difficile de se distinguer dans la grande foule des groupes à chanteuses présents sur la scène actuelle. Leur homologues dans le genre sont les autres canadiens de Kobra And The Lotus, emmené par la charismatique et très esthétique Kobra Paige, et Forgotten Tales dans un registre plus mélodique ; mais, sur le plan international, les références en frontwomen se comptent par centaines.

C'est tout à fait par hasard que j'ai pris connaissance de l'existence de UTA sur internet en écoutant des extraits de l'album « Demons of the Astrowaste ». En cherchant sur YouTube, le métalleux lambda pourrait trouver une vidéo de l'interview de la chanteuse, petit bout de femme portant des lunettes et qui n'a pas vraiment le look de l'emploi, ah ah ah !. Et puis voilà ce bout de femme qui, vêtue de ces habits de scène, cuir, clous et tout le reste, vous envoie le paquet dès les premières notes. Et là, on ne rigole plus. On se lance sans plus attendre dans l'écoute de leurs albums. Les notes que la belle peut atteindre sont incroyablement élevées. Quelle puissance mes aïeux !

Unleash the Archers, au travers de cet album et des productions qui l'ont précédé, s'affirme de plus en plus comme la nouvelle sensation du genre. Créé en 2007, le groupe ne cesse de progresser album après album. Si leur premier effort pêchait par une trop grande densité sonore, tendant à la saturation avec ces voix gutturales omniprésentes qui rendaient le tout très brouillon, le deuxième opus «  Demons of the Astrowaste » proposait quant à lui des compositions recentrées sur les mélodies, donnant plus de place au travail de la chanteuse. Citons aussi le très bon mini album « Defy the Skies », sorti en 2012, qui met l'accent sur le côté « hymnique » de leur musique. Le troisième album « Time Stands Still » s'inscrit dans cette continuité, avec des riffs tranchants, une ligne de batterie sans faille, et le chant de cette incroyable Brittney Slayes, tour à tour mélodique, épique, haut perché ou rageur. La sonorité à la fois noble et dramatique de sa voix ( Mezzo à 5 octaves ) porte les titres vers d'autres sphères plus fantastiques. Le côté «  guerrier » de leur musique se développe encore, avec ce petit plus qui fait la différence et l'identité : un côté épique sincère, bien à eux, frais et fédérateur avec un son très moderne. UTA, c'est un peu la bande de copains du coin qui vous sort un album génial.

UTA est pourtant encore loin de la grande renommée et on se demande comment et pourquoi ce n'est pas encore le cas. Pourtant, tous les ingrédients sont ici présents pour décrasser toutes les hifi poussiéreuses et déboucher les fosses auditives des plus sceptiques. Mais, patience, UTA continue de grimper les échelons, mine de rien, et son public grandit d'année en année, touchant maintenant l'Europe et l'Asie.

Time Stands Still est l'exemple parfait de l'album qui n'a pas encore la place qu'il mérite dans le cœur des adeptes du Power Metal car il est encore trop méconnu. Pourtant, de la première à la dernière note, c'est un déluge de metal survitaminé qui s'abat sur vos oreilles. La galette s'écoute d'une traite sans effort et on se surprend à lever le poing et à reprendre en chœur les refrains. Frisson garanti ! Rien que du Power Metal épique pur jus avec ce petit plus héroïque et mélodique qui donne toute leur dimension aux compositions, taillées pour faire mouche en concert. J'ai bien sûr mes titres préférés, ceux qui me paraissent plus aboutis et qui émergent du lot : Frozen Steel et son refrain guerrier haut perché, Hail of the Tide et sa trame épique flamboyante, Tonight We Ride où Brit envoie carrément toute la purée d'un seul coup ! L'étendue de sa plage vocale se révèle ici ( on se demande d'ailleurs où elle va s'arrêter dans les aigus ), Time Stands still et son tempo martelé, furieusement jouissif, servi par un batteur impérial, et enfin, l'énorme Dreamcrusher, hymne superbe qui vous hérisse le poil partout.

Seule petite ombre au tableau, la (sur)production un peu sèche qui confère à l'album un parfum trop prononcé de 3 Inches of Blood. Ce qui, selon mon avis, réduit légèrement le côté épique et fantastique de l'ensemble. J'aurais mis la note de 8,5 mais j'enlève un point pour ça.
A part cela, l'album a déjà rejoint mes préférés du genre au côté des productions de Dragonforce, Firewind, Powerwolf, Rhapsody of Fire, .... Le chant de Brittney Slayes y contribue largement, c'est vrai. Les autres musiciens ne déméritent pas non plus, au contraire. La ligne basse-batterie, notamment, est l'autre grand atout du groupe.

Un très bon album qui, par ses compositions très travaillées, propulse le groupe dans la cour des pros.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Time Stands Still - Infos

Voir la discographie de Unleash The Archers
Infos de Time Stands Still

Sortie : 26 juin 2015
Genre : Power Metal
Label : Napalm Records
Playlist :
1. Northern Passage (Intro) (01:42)
2. Frozen Steel (05:39)
3. Hail of the Tide (05:31)
4. Tonight We Ride (06:25)listen
5. Test Your Metal (03:13)
6. Crypt (05:21)
7. No More Heroes (06:53)
8. Dreamcrusher (09:16)
9. Going Down Fighting (05:28)
10. Time Stands Still (06:00)listen
11. Tonight We Ride (Video edit) (05:23)
écouter : Ecouter l'album

Unleash The Archers

Albums chroniqués :
Chronique de Apex
Apex
2017

Chronique de Apex
Apex
2017

Chronique de Time Stands Still
Time Stands Still
2015

Unleash The Archers
Unleash The Archers
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Power Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Here Waits Thy Doom
Here Waits Thy Doom
2009

3 Inches Of Blood
3 Inches Of Blood
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Power Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de In the line of fire
In the line of fire
2015

Chronique de Inhuman Rampage
Inhuman Rampage
2006

DragonForce
DragonForce
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Firewind
Firewind
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Power Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Powerwolf
Powerwolf
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Power Metal
Origine : Allemagne

Concerts:

Rhapsody Of Fire
Rhapsody Of Fire
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Power Metal
Origine : Italie