Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Isolation Songs

Chronique de Isolation Songs

Ghost Brigade  - Isolation Songs (Album)

 8 
10

Mieux que Guided By Fire? Ils l'ont fait!



Après avoir pondu en 2007 un Guided By Fire surprenant et de ce fait intéressant, les Finlandais de Ghost Brigade reviennent en cet été 2009 avec leur second opus, le bien nommé Isolation Songs. Alors, comme tout second album, la formation scandinave se doit d'enfoncer le clou, de transformer l'essai, bref, de prouver à tous ceux qui les attendent au virage que la réussite de Guided By Fire n'est pas seulement due à un quelconque effet de surprise. Car du coup, surprise il n'y a plus, d'où le challenge pour Ghost Brigade...


Isolation Songs met dans le bain d'entrée de jeu: un patronyme aidant à pénétrer dans l'ambiance mélancolique distillée par la formation finlandaise. L'artwork est du même acabit: sombre, mais surtout classieux. Ceux qui ont pu écouter leur premier opus sauront de quoi je veux parler, cette alternance sombre/classieux qui a fait le succès de "Minus Side" ou encore "Based On You"...
Ces premiers éléments permettent donc d'affirmer qu'il s'agit bien ici de Ghost Brigade. Mais penchons-nous plutôt sur la musique du groupe, voyons voir ce qu'ils proposent...
 
Les premières notes tombent, paisibles et tristes. "Suffocated" lance un Isolation Songs de la plus belle des manières, un peu à la façon de "Rails At The Rivers" sur le précédent opus. Finies les notes douces et cristallines, place à l'artillerie lourde et au chant écorché de Manne. Les riffs aux structures diverses reprennent donc leur droit, jusqu'au refrain ultime. Bref, la même sauce que sur Guided By Fire. La même oui, mais en mieux! Car on ressent aisément que la formation a évolué dans son songwriting.

La suite de l'opus se veut être la suite logique et parfaite de Guided By Fire: évoluant au gré de morceaux énervés ("My Heart Is A Tomb", "Lost In A Loop", "Architect Of A New Beginnings"...) et d'autres plus calmes ("Into The Black Light", "22:22 - Nihil", "Birth" ou encore "Secrets Of The Earth"), Isolation Songs éclate surtout par la variété et la profondeur de chacune de ses compositions. Car si l'auditeur s'y prête, il pourra y trouver une tonne de détails aussi fins qu'imparables, faits de leads et autres parties de clavier tout simplement majestueuses. Le chant est également très réussi, puisque l'alternance des vocaux hurlés et clairs laissent transpirer une sincérité, une sensibilité prononcés, qui habite chacun des vers prononcés par le frontman.

Toujours dans un style proche de Katatonia (la mélancolie), Cult Of Luna (les ambiances) et Neurosis (le chant), Ghost Brigade parvient à affiner sa patte en poussant encore plus loin ce qui a été fait deux années auparavant. Tantôt atmosphériques, tantôt plus directs, les dix morceaux sont de véritables hits de Dark Metal, sombres et classieux (ces deux derniers qualificatifs résumant à eux seuls la musique de Ghost Brigade finalement!). Les riffs sont recherchés et témoignent d'une envie certaine de transmettre des émotions (l'excellent "Concealed Revulsions"...), que les refrains facilement mémorisables viennent réhausser le tout.
La production limpide et pourtant lourde (quand il le faut) permet une approche vraiment intéressante... Les instruments sont parfaitement audibles (la basse est par ailleurs vraiment très bien foutue...), tout comme les multiples détails. Rien à dire de ce côté-là. 

Isolation Songs, même s'il brille par l'étincelant sens de la composition qui l'habite, peut se voir toutefois critiqué. Car, comparé au Guided By Fire, il est difficile de noter une réelle évolution entre ces deux. Pas de prise de risque, pas de gros changements en vue, seulement la continuité de ce qui a été fait deux ans plus tôt. Mais ils le font tellement bien qu'on peut leur pardonner!
 
 
Deux ans après Guided By Fire, on peut dire que Ghost Brigade confirme tout le bien que l'on pensait d'eux avec cet Isolation Songs. Si l'on peut déjà leur prédire un brillant avenir dans le joli monde du Dark Metal, il ne faut pas oublier cependant que sortir le même album à chaque fois peut s'avérer lassant... Mais la pilule passe très bien ici, puisque la formation varie les ambiances et les tempos. Mieux que Guided By Fire, Ghost Brigade s'en tire plutôt bien, grâce à ses véritables hits pour le style. Les amateurs sauront y trouver leur compte.

Un bien bel album donc!

Une tempête à l'intérieur



D’emblée, définir la musique pratiquée par Ghost Brigade n’est pas chose facile. Non pas qu’il s’agisse d’un groupe très conceptuel, ni encore moins particulièrement abscons, mais les Finlandais ont réussi, en seulement deux albums studio dont ce dernier opus, « Isolation Songs », à faire de l’hybridation de différents genres musicaux une vraie marque de fabrique. A l’écoute de cette nouvelle œuvre des natifs de Jyväskylä, on pourra ainsi entendre du doom, du rock dépressif ou encore du post-core, mais aussi de l’electro, du rock planant tendant vers le prog et de l’ambiant, tout en alternant des passages assez « pop » avec d’autres beaucoup plus lourds, voire "sludge". Cela peut faire penser à Katatonia, Swallow the Sun ou peut-être Isis, mais il serait vain d’essayer d’associer la musique de Ghost Brigade dans son ensemble à un genre ou à un groupe précis. Ici, on a surtout droit à une musique sincère, émotive (et non pleurnicharde), simple (et non simpliste) mais variée, sombre et franchement accrocheuse.

Pour en venir plus précisément à ce « Isolation Songs », on peut remarquer de prime abord qu’il est dans la continuité du précédent album sorti en 2007, « Guided By Fire », Plus net et précis au niveau de la production -sur laquelle on ressent un gros travail-, mais aussi plus mélancolique, moins brut, le nouvel opus des Finlandais n'offre cependant ni rupture, ni révolution par rapport à leur premier album. Au risque de se répéter? Peut-être. D'être ennuyeux? Probablement pas. Avec un son global parfaitement adapté à la musique de Ghost Brigade, la voix est toujours aussi en avant, les guitares se font tour à tour aériennes ou très lourdes, la batterie jouant à la fois son rôle rythmique, accompagnée d’une basse très présente, tout en participant à une ambiance également développée grâce à la présence des claviers . « Isolation Songs » est ainsi une collection de chansons mélancoliques, où se succèdent moments aériens et planants avec d’autres beaucoup plus lourds et/ou dynamiques, tant en termes de vocaux que d’instruments. Le vocaliste Manne Ikonen prouve, si c’était encore nécessaire, sa parfaite maîtrise du chant clair tout comme celle du chant hurlé et rauque, qu’on pourra qualifier de « core » pour imager le tout.

En onze chansons et une heure (si on prend en compte le titre caché de cet album, « Liar « ), Ghost Brigade livre donc une musique très prenante, tout en donnant l’image d’un groupe qui joue avant tout ce qu’il a envie de jouer, sans s’embarrasser de ressembler à un tel ou un tel. L’atmosphère générale de l'album, froide et obscure, est exploitée de manière variée, que ce soit avec le début ambiant de la superbe « Birth » (peut-être le « chef d’œuvre de ce disque), la tristesse des violoncelles de la très « doom » « Lost in a Loop » ou la simplicité presque pop de chansons moins originales mais néanmoins réussies, comme le sont «Into the Black Light » ou « Secrets of the Earth ». Les claviers, présents par exemple dans « A Storm Inside », où ils apparaissent de manière discrète et dépouillée, viennent renforcer l’ambiance introspective de ce « Isolation Songs » qui semble bien porter son nom. Il s’en dégage en effet une impression de sérénité un peu déprimante, un trop grand calme peut-être, et une solitude qui conduit à la méditation. S’il fallait retenir un titre portant bien la « marque Ghost Brigade », ce pourrait être « Concealed Revulsions » ou bien « Suffocated » qui incarnent bien tous deux cette forme de lunatisme musical et émotionnel développé et exprimé par le groupe, entre hargne, désespoir et évasion, riffs lourds et accrocheurs et nappes de claviers et guitares psychédéliques. Pour terminer, l’artwork de l’album et du livret, en noir et blanc, tout comme ses paroles désabusées et mélancoliques, supportent et développent de façon sobre et cohérente l’imagerie du groupe.

Un bon album donc, où Ghost Brigade parvient encore à captiver l’auditeur dans son univers particulier, ce qui permet de ne pas s’ennuyer comme s’il ne s’agissait que d’une simple superposition aléatoire et redondante de morceaux clairs/obscurs, calmes/violents, etc. Ghost Brigade, sans prendre de risques immenses en matière d'innovation ou d'expérimentation, rappelle cependant qu'il est un groupe de qualité qui gagnerait sûrement à être plus (re)connu à l’avenir.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
NanoRoux  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Tout à fait d'accord avec ta chro' Maczym!
"Concealed Revulsions" reste pour moi le meilleur titre écrit par la brigade fantôme!

sam. 17 oct. 09- 23:18  


Isolation Songs - Infos

Voir la discographie de Ghost Brigade
Infos de Isolation Songs
acheter sur Amazon
Sortie : 3 août 2009
Genre : Post Dark Metal
Label : Season of Mist
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Suffocatedparoles de Suffocated
2. My Heart is a Tomblistenparoles de My Heart is a Tomb
3. Into the Black Lightlistenparoles de Into the Black Light
4. Lost in a Looplistenparoles de Lost in a Loop
5. 22.22 Nihillistenparoles de 22.22 Nihil
6. Architect of New Beginningslistenparoles de Architect of New Beginnings
7. Birthparoles de Birth
8. Concealed Revulsionslistenparoles de Concealed Revulsions
9. Secrets of the Earthparoles de Secrets of the Earth
10. A Storm Insidelistenparoles de A Storm Inside
écouter : Ecouter l'album

Ghost Brigade

Ghost Brigade
Ghost Brigade
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Doom Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Sons of Aeon
Sons of Aeon
2013

Chronique de Promo 2011
Promo 2011
2011

Sons of Aeon
Sons of Aeon
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande


Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Swallow the Sun
Swallow the Sun
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Doom Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Vertikal II
Vertikal II
2013

Chronique de Vertikal
Vertikal
2013

Chronique de Fire was born
Fire was born
2009

Chronique de Eternal Kingdom
Eternal Kingdom
2008

Cult of Luna
Cult of Luna
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Hardcore
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Neurosis
Neurosis
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

God Is An Astronaut
God Is An Astronaut
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Irlande