Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Five

Chronique de Five

The Agonist  - Five (Album)

 9 
10

La fortune sourit aux audacieux...



Il y a des groupes qui inscrivent leur nom dans l'histoire métallique pour de raisons dont ils se seraient volontiers passé. FLOTSAM AND JETSAM en est le meilleur exemple. En 1986, leur bassiste Jason Newsted les quitte pour rejoindre Metallica . S'en ai suivi un parcours anonyme et chaotique pourtant émaillé d'excellents disques (Cuatro, Drift, The Cold, ou encore le fabuleux dernier album en date). Mais malheureusement , même trente ans après, on se souvient plus d'eux comme l'ex groupe de Jason Newsted que pour leur discographie. THE AGONIST avait le profil du parfait candidat à l'oubli après le départ de sa vocaliste Alissa White-Gluz pour ARCH ENEMY. L'avenir s'annonçait sombre et incertain mais le combo n'avait pas l'intention de baisser les bras. L'œil de la providence (et YouTube) a placé sur sa route Vicky Psarackis ! La chanteuse qu'il lui fallait pour se relancer. Eye Of Providence, sorti en début d'année dernière, a confirmé tout le bien-fondé de cette collaboration. Dans un registre différent, sans doute moins féroce mais plus versatile, la jeune femme apportait un nouvel élan. Le groupe n'a donc pas perdu de temps pour glisser sur cette bonne dynamique et revient déjà avec son nouvel album Five.

Un opus marqué par quelques changements. En fin de contrat avec Century Media, les Canadiens ont signé avec Napalm Records, label qui monte doucement mais sûrement. Le groupe a décidé de s'éloigner de sa zone de confort en ne travaillant pas avec Chris Donaldson, producteur attitré depuis ses débuts. C'est Mike Plotnikoff qui officie cette fois-ci derrière les manettes. Au niveau du son, la différence ne saute pas aux oreilles. La technique accomplie de chaque musicien est parfaitement valorisée. Les gratteux Danny Marino et Pascal Jobin délivrent des rythmiques aiguisées et des solos perspicaces. La section basse-batterie, Chris Kells – Simon McKay, se montre subtile et vigoureuse. Quant à Vicky Psarakis, elle semble avoir définitivement trouvé sa place et montre toute l'étendue de son talent. Encore plus que sur l'opus précédent, elle aborde différents registres avec une assurance et une aisance déconcertantes. THE AGONIST ne s'est pas trompé en la recrutant.

Au niveau des compositions, on retrouve bien sûr le mélange de melodic death metal et de metalcore qu'affectionne le groupe. "The chain", "The anchor and the sail", "The game" et son refrain lumineux, l'excellent "The hunt" , le superbe "The resurrection", avec son entame quasi black metal et son break terrassant, ou encore "The villain" (oui je sais, ça fait beaucoup de "The" !) exhibent la facette la plus belliqueuse du quintet. On est en terrain connu et on n'est pas déçu car tout cela est préparé avec application, inspiration et savoir-faire. Le groupe aurait pu se contenter d'exploiter ce filon jusqu'à la corde mais il n'en fait rien et, bien au contraire, prend des risques, quitte à désarçonner (du moins au début) ses fans les plus endurcis.

L'album s'ouvre ainsi sur "The moment", qui alterne délicatement passages calmes et échevelés. Une ouverture surprenante qui donne bien le ton de l'album. "The ocean" et "The trial" se la jouent carrément rock metal et rappelle par moments THE PRETTY RECKLESS (surtout le premier cité). Vicky Psarackis n'a rien à envier à Taylor Momsen. "The raven eyes" va en apporter une éclatante confirmation. La jeune femme trouve dans cette ballade acoustique et jazzy un terrain d'expression nouveau et ne rate pas l'occasion de séduire. Un choix surprenant mais payant (à condition d'être un peu ouvert d'esprit !). Et ce n'est pas fini puisqu'on trouvera ensuite un court instrumental au piano, et une chanson très introspective en hommage à David Bowie ("The man who fell to hearth"). Le combo prend une dernière fois le contrepied des conventions en clôturant son œuvre par une reprise du rocker irlandais HOZIER (typiquement la chanson dont on connaît l'air mais pas l'artiste), alors qu'on attendrait plus une reprise d'IRON MAIDEN ou de METALLICA.

THE AGONIST signe avec Five un disque audacieux et ambitieux. Un peu déroutant au début, et pas forcément facile d'accès, il s'installe petit à petit et s'apprécie pleinement au fil des écoutes. Et ça, c'est souvent le signe d'un album qui perdure dans le temps.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 9 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Five - Infos

Voir la discographie de The Agonist
Infos de Five

Sortie : 30 septembre 2016
Genre : Metalcore
Label : Napalm Records
Playlist :
1. The Moment (4:14)
2. The Chain (3:12)
3. The Anchor And The Sail (3:49)
4. The Game (2:50)
5. The Ocean (4:27)
6. The Hunt (3:35)
7. The Raven Eyes (5:34)
8. The Wake (2:44)
9. The Resurrection (5:22)
10. The Villain (5:00)
11. The Pursuit Of Emptiness (4:03)
12. The Man Who Fell To Earth (3:53)
13. The Trial (4:33)
14. Take Me To Church (Reprise d' Hozier) (Edition limitée seulement) (3:46)
15. The Raven Eyes (Edition limitée seulement) (5:34)
écouter : Ecouter l'album

The Agonist

Albums chroniqués :
Chronique de Five
Five
2016

The Agonist
The Agonist
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Canada

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


In This Moment
In This Moment
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Straight Line Stitch
Straight Line Stitch
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Flotsam And Jetsam
Flotsam And Jetsam
2016

Chronique de My God
My God
2001

Chronique de Unnatural Selection
Unnatural Selection
1999

Chronique de High
High
1997

Flotsam And Jetsam
Flotsam And Jetsam
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Anachromie
Anachromie
2012

Kells
Kells
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Neo Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Raven
Raven
Voir la page du groupe
Création : 1974
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: