Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Serenity Of Suffering

Chronique de Serenity Of Suffering

Korn  - Serenity Of Suffering (Album)

 7 
10

KORN is not dead !



Que celui qui n'a jamais écouté un morceau de KORN lève la main ? Ah ben voilà…personne….KORN fait, depuis 23 ans maintenant partie de la culture et du paysage métallique, qu'on aime ou qu'on n'aime pas d'ailleurs…Le groupe a connu son heure de gloire dans les années 90, en lançant le genre Nu Metal avec des albums cultes et emblématiques comme l'éponyme KoRn, Life Is Peachy, Follow The Leader ou Issues…La suite sera moins brillante et les années 2000 marqueront un véritable déclin artistique et commercial, avec des albums pas inintéressants mais trop souvent en demi-teinte. Après un The Path Of Totality à l'orientation dubstep très décriée, les Américains étaient revenu à plus de classicisme avec un The Paradigm Shift plutôt bien emballé. The Serenity Of Suffering, le cru 2016 allait-il poursuivre dans la voie du retour aux sources ou retomber dans les travers passés ?

La cover nous donne une première indication puisqu'elle reprend des figures bien connue de l'imagerie kornienne : une enfant (Follow The Leader, Untouchables) et une peluche (Issues). Bon…il faut bien avouer qu'elle n'a plus l'air bien fringante cette peluche…mais cela ne veut pas dire pour autant que le groupe n'a plus rien dans le ventre ! Cet opus démarre en effet sous les meilleurs auspices avec "Insane" et "Rotting In Vain". C'est bien simple on se croirait revenu vingt ans en arrière. Le son a bien sûr évolué avec une production plus clean et un petit côté électro, aux samples et scratches discrets (on n'est pas dans le délire de The Path Of Totality, rassurez-vous !). Mais les gros riffs et les refrains entêtants sont toujours de la partie, comme aux plus belles heures ! Jonathan Davis est l'eternel vecteur d'une détresse torturée et d'une rage tantôt contenue, tantôt éclatante. Ces comparses sont au diapason et ne laissent que peu de répit à un auditeur de nouveau comblé ! Le retour en 2013 d'un Brian "Head" Welch, revigoré par son aventure LOVE & DEATH, a également fait le plus grand bien à la petite troupe. "Black is the soul" calme un peu le jeu et se montre plus sinueux et sournois dans l'installation de son ambiance malsaine. On se dit que si les petits gars de Bakersfield arrivent à tenir la distance, on aura là un sacré putain de disque !

Malheureusement, la suite sera un peu moins fertile en émotion. "The hating" et "A different world", malgré la participation vocale de Corey Taylor (SLIPKNOT, STONE SOUR), sont deux titres sans saveur et cassent un peu la bonne dynamique du début. KORN va ensuite souffler le chaud et le froid. "Take me" et "When you're not there", qui fait la part belle à la basse de Fieldy, demeurent de très honnêtes singles estampillés KORN. "Die yet another day" nous refait le coup de "Spike in my veins" sur l'album précédent, avec son riff lancinant et vicieux en guise de colonne vertébrale. C'est un peu moins réussi mais tout de même diablement efficace. Dans un registre plus mélodique, "Everything falls apart", "When you're not there"et "Next in line " s'avèrent nettement plus dispensables et poussifs. Pas totalement moisis, mais pas transcendants non plus. "Please come for me" referme ce nouveau chapitre sur une note plus lourde et sombre. Plus convaincante aussi ! Les deux titres bonus de l'édition limitée "Baby" et "Calling me to soon" ne resteront pas dans les annales et n'apportent pas une évidente plus-value !

Encore une fois, le bilan est donc mitigé. KORN est toujours capable de fulgurances magnifiques mais a aussi toujours du mal à être constant sur la durée. En revenant à ses fondamentaux, de façon encore plus évidente que sur The Paradigm Shift, le groupe a néanmoins retrouvé des couleurs (et sans doute des fans) et signe un album très honorable.




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 7 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Serenity Of Suffering - Infos

Voir la discographie de Korn
Infos de Serenity Of Suffering

Sortie : 21 octobre 2016
Genre : Neo Metal
Label : Roadrunner Records
Playlist :
1. Insane (3:50)à écouter en premier
2. Rotting in Vain (3:33)à écouter en premier
3. Black Is the Soul (4:01)
4. The Hating (4:22)
5. A Different World (avec Corey Taylor) (3:20)
6. Take Me (3:00)à écouter en premier
7. Everything Falls Apart (4:17)
8. Die Yet Another Night (4:28)à écouter en premier
9. When You're Not There (3:24)
10. Next in Line (3:28)
11. Please Come for Me (3:53)
12. Baby (Bonus édition limitée) (4:55)
13. Calling me to soon (Bonus édition limitée) (3:23)
écouter : Ecouter l'album

Korn

Korn
Korn
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Koi No Yokan
Koi No Yokan
2012

Chronique de Diamond Eyes
Diamond Eyes
2010

Chronique de Saturday Night Wrist
Saturday Night Wrist
2006

Chronique de White Pony
White Pony
2000

Deftones
Deftones
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Faith No More
Faith No More
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Avant-garde metal
Origine : États-Unis


Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hypnotize
Hypnotize
2005

Chronique de Mezmerize
Mezmerize
2005

Chronique de Steal This Album!
Steal This Album!
2002

Chronique de Toxicity
Toxicity
2001

System of a Down
System of a Down
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Lofofora
Lofofora
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Neo Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Linkin Park
Linkin Park
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: