Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Holographic Principle

Chronique de The Holographic Principle

Epica  - The Holographic Principle (Album)

The Holographic Principle



Nuclear Bleast a promu le dernier album d’EPICA d’une manière formidable ! Des images du groupe en studio sur Youtube, une lyric video, deux music videos, 3 des 12 titres de The Holographic Principle dévoilés... Le label a su vous tenir en haleine jusqu’au 30 septembre! Comme toujours, EPICA fait tout son possible pour se renouveler, créant une œuvre différente avec les éléments auxquels ils vous ont accoutumés (ce que tout artiste devrait faire pour ne pas tomber dans une ennuyeuse répétition des mêmes schémas). Chaque nouvel album diffère de son prédécesseur, et c’est pour cette raison que vous les aimez toujours au bout de plus de dix ans, et pour de nombreuses années encore.

1/ Une musique plus agressive :

The Quantum Enigma a marqué un tournant dans la carrière du groupe et l’orientation de ses choix esthétiques: EPICA passe d’une musique symphonique rehaussée d’éléments de métal, à du métal soutenu d’éléments d’orchestre symphonique. La mélodie de la guitare, non plus celle de l’orgue, constitue dorénavant la ligne directive des compositions. La musique est plus agressive, heavier: les guitares sont mises en avant au mixage et l’album ne compte plus qu’une seule ballade (la majestueuse Once Upon A Nightmare).

Si les éléments symphoniques sont mis en arrière plan, ils n’ont jamais été d’une telle qualité : EPICA a fait appel à orchestre réel ; les chœurs, les cordes mais aussi les percussions et les instruments à vent! Le son produit est tout à fait différend de celui d’un synthé. Vous entendriez presque le musicien reprendre son souffle ou déplacer ses doigts sur l’instrument.

Epica vous propose ainsi un son nouveau tout en gardant les mêmes éléments depuis son tout premier album: guitares et batterie heavy, orchestrations, chant beauty and the beast, chœurs et mélodies orientalistes (l’hypnotique Dancing In A Hurricane qui rappelle le classique Phantom Agony). Les compositions sont détaillées, la production d’une grande qualité et le mastering tout à fait superbe.

2/ une réalité virtuelle :

EPICA continue sur la voie de The Quantum Enigma en prenant les lois de la physique quantique comme source d’inspiration. L’artwork mêlant des éléments naturels à des éléments du monde numérique dépeint les paroles de l’album au thème de la réalité virtuelle ; un visage humain contrastant avec des lignes de code et des étoiles.

L’Homme moderne vit d’avantage dans le virtuel que dans la réel! Vous aurez certainement à l’esprit l’image des fans qui s’embarrassent d’une caméra pendant tout un concert pour le poster sur les réseaux sociaux, et passent ainsi à côté des émotions du moment. En abordant des thèmes sérieux au lieu d’écrire des fictions de dragons et de guerriers, EPICA se démarque des autres formations de métal symphonique, et s’impose comme le meilleur groupe du genre !



(2) Modifier l'article
par Waifai, le 21 octobre 2016
Voir toutes les chroniques de Waifai


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
Waifai  



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Et bah la je suis d'accord pour la note! J'attendais cet album depuis longtemps et mon dieu je n'ai pas été déçue. C'est sûrement un de mes plus gros coup de cœur depuis des années! Avec toute la promotion qu'il y a eu, j'étais complètement impatiente de l'écouter... Sérieusement, je n'ai rien à dire appart que cet album est un pur chef-d'oeuvre du début jusqu'à la fin :3 J'ai beaucoup aimé aussi les chansons acoustiques à la fin... En té ca, très bon album!
ven. 21 oct. 16- 21:23  


The Holographic Principle - Infos

Voir la discographie de Epica
Infos de The Holographic Principle

Sortie : 30 septembre 2016
Genre : Metal Symphonique
Label : Nuclear Blast
Playlist :
1. Eidola (02:39)
2. Edge of the Blade (04:34)
3. A Phantasmic Parade (04:36)
4. Universal Death Squad (06:38)
5. Divide and Conquer (07:48)
6. Beyond the Matrix (06:26)
7. Once upon a Nightmare (07:08)
8. The Cosmic Algorithm (04:54)
9. Ascension - Dream State Armageddon (05:16)
10. Dancing in a Hurricane (05:26)
11. Tear Down Your Walls (05:03)
12. The Holographic Principle - A Profound Understanding of Reality (11:35)
écouter : Ecouter l'album



Epica

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Exordium
Exordium
2003

Chronique de Decipher
Decipher
2001

Chronique de Prison of Desire
Prison of Desire
2000

After Forever
After Forever
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas


Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Nightmare
Nightmare
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts: