Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Worship The Grave

Chronique de Worship The Grave

Dawn Of Disease  - Worship The Grave (Album)

 8 
10

On ne l'avait pas vu venir celui-là !



Les Allemands de DAWN OF DISEASE sont du genre tenaces. Après un split en 2007, ils sont revenus à la charge en 2009, avec la ferme intention d'enfin faire parler d'eux. Deux albums plus tard, Legends Of Brutality en 2011 et Crypts Of The Unrotten en 2012 (dur à se procurer celui là !), le groupe s'est taillé une (petite) réputation parmi les amateurs de death old school made in Sweden. La signature chez le puissant label Napalm Records (pourtant pas trop adepte du style habituellement) donne une exposition médiatique inédite à leur troisième méfait Worship The Grave.

La pochette et le titre ne laissaient planer aucun doute, les membres de DAWN OF DISEASE sont de loyaux serviteurs du death metal... vous l'aurez bien compris. Leur frontman et leader Tomasz Wisniewski est également le boss du label Apostasy Records, qui compte dans son roster des formations comme ABLAZE MY SORROW, THE DUSKFALL ou encore THIS ENDING. Ce n'est donc pas une surprise de voir nos barbares piller sans vergogne l'héritage des AT THE GATES, DISMEMBER et autres UNLEASHED, mais au moins, ils ont la décence de le faire avec un talent certain. Le groupe nous envoie quelques bons gros pains dans la tronche à l'instar des furieux "Enwrapped in guts" ou "On trails of death". La voix grogne, les guitares tronçonnent, la basse vrombit et la batterie blaste à tout va.

Sur certains titres comme "Ashes", "Outsatanding the brain" ou "The sky is empty", nos poilus s'acoquinent avec le death mélodique d'AMON AMARTH ou du IN FLAMES des débuts. Mais ces vélléités sont vite rattrappées par un background plus brutal, qui finit toujours par asseoir sa domination. Le mixage effectué par V.Santura, guitariste de DARK FORTRESS et TRIPTYKON, va totalement dans ce sens et fait ressurgir les fantômes sonores du passé. Les assauts répétés finissent par avoir raison de toute forme de résistance. On s'abandonne à un plaisir, certes coupable, mais ô combien jubilatoire.

Quelques idées personnelles auraient été bienvenues, mais on s'en accommode fort bien ici. DAWN OF DISEASE se fout des modes, fait la musique qui lui plait, en respecte les codes et l'esprit avec abnégation et humilité. Et il remplit pleinement son objectif de nous faire passer un bon moment. Rien que pour ça, merci les gars !




Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 8 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Worship The Grave - Infos

Voir la discographie de Dawn Of Disease
Infos de Worship The Grave
Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired