Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Pillars Of Detest

Chronique de Pillars Of Detest

Moonreich  - Pillars Of Detest (Album)

Moonreich - Pillars of Detest



Moonreich c’est le projet solo de Weddir. Depuis 2008, il enchaine les Ep et albums et recrute des copains lorsqu’il est temps de monter sur scène ou de s'enfermer en studio. Le précédent album Terribilis Est Locus Iste, paru en 2013, marquait pas mal d’évolution dans la musique et l’ambiance de la formation. Le petit dernier qui nous intéresse ici, Pillars Of Detest s’affiche clairement dans la même veine.

La recette, qui avait commencée à décanter sur l’Ep Curse Them de 2012, rendait déjà de bons résultats sur Terribilis Est Locus Iste. Toujours un black métal très classique mêlant des passages très rapides et sombres d’un Marduk ou d’un Dark Funeral, avec des touches de Heavy ou des passages un peu plus lents et aériens qui me rappelaient furieusement Glorior Belli par moment. Les guitares étaient plus soignées que sur Loi Martiale (2011) et incorporaient des parties dissonantes ou rythmiquement plus subtiles bienvenues. Il faut dire que Moonreich s’est toujours distingué par des parties batterie de qualité et originale, sur Terribilis Est Locus Iste les guitares donnaient bien plus de reliefs à ces subtilités qu’auparavant. Niveau texte imagerie et impression globale, fini le chant en français, les thèmes étaient plus spirituels, l’ambiance générale plus cave glauque que champs de bataille, toujours quelques samples mais un peu moins et plus ciblés en transition entre les chansons. On remarquera le chant Tzigane Ederlezi sur un fond de sirène de ville hurlante pour conclure l’excellent Hidden Mystical World, un peu facile mais amusant et réussi.

Pillars Of Detest suit clairement la même recette. Moonreich est maintenant sur le label Les Acteurs de l’Ombre et non plus Aeternitas Tenebrarum Music Foundation apparu sur Terribilis Est Locus Iste. Le son est très propre et laisse la place à tous les instruments, je dirais qu’à ce niveau, Pillars Of Detest est au dessus de son prédécesseur, moins baveux, des percussions bien plus présente grâce à l'enregistrement d'une véritable batterie plutôt que l'usage d'une boite à rythme. Cinquante minutes sur la galette (dont 4 morceaux de plus de six), l’album se digère tout seul, du premier titre Ad Nauseam à son final Death Wing Majesty on retrouve la formule évoquée plus haut du précédent opus et c’est tout. Oui c’est tout, c’est bien ce qu’on pourra le plus reprocher à cet album, c’est de ne pas se distinguer de son prédécesseur du tout. Ne pas avoir un seul titre qui sortirait au dessus du lot, qui permettrait d’ancrer l’album dans le temps. Aucun morceau n’est mauvais et l’album est très cohérent et soigné, c’est une suite logique. Mais je n’ai pas trouvé de titre très frappant qui ressortirait dès la première écoute comme Chant For A Darkened Gospel ou Hidden Mystical World qui m’avaient tout de suite marquées sur Terribilis Est Locus Iste. A la deuxième écoute, on distingue après le très bon Ad Nauséam d’ouverture, Believe an Behead et Long Time Awaited Funeral qui emballent un peu moins, la faute à quelques longueurs. Sheitan propose quatre minutes de pause avec un instrumental sympa mais un poil rébarbatif, Pillars Of Detest – World Shroud revient à quelque chose de plus violent mais ne brille pas particulièrement non plus. C’est All Born Sick qui vient nous surprendre un peu et qui s’avère vraiment réussi. Freikorps fait le job mais sans trop nous interpeller non plus, Death Wing Majesty vient conclure en beauté, peut-être le meilleur morceau à mon sens, très démonstratifs des différents aspects de la musique de la formation. Assez progressif, sur plus de neuf minutes le titre nous confirme que Moonreich sait faire un très bon Black Metal, ne sortant jamais bien loin des codes du genre mais avec une identité musicale dorénavant mieux définie et toujours riche de pas mal de petites subtilités bienvenues sur le plan rythmique par exemple.

Pour conclure, je dirais que c’est un bon album de Moonreich, c’est un bon album de Black Metal, ce n’est pas une révolution ou une grosse claque non plus, un troisième album tout à fait honorable, moins percutant mais plus envoutant que son remarqué (et remarquable) prédécesseur.

(0) Modifier l'article
par TooDoe, le 13 octobre 2015
Voir toutes les chroniques de TooDoe


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Pillars Of Detest - Infos

Voir la discographie de Moonreich
Infos de Pillars Of Detest

Sortie : 19 septembre 2015
Genre : Black Metal
Label : Les Acteurs de l'Ombre
Playlist :
1. Ad Nauseam 04:39
2. Believe & Behead 05:07
3. Long Time Awaited Funeral 06:16
4. Sheïtan 04:43
5. Pillar of Detest - World Shroud 07:31
6. All Born Sick 04:12
7. Freikorps 07:10
8. Death Winged Majesty 09:47
écouter : Ecouter l'album

Moonreich


Albums chroniqués :
Chronique de Pillars Of Detest
Pillars Of Detest
2015

Chronique de Loi Martiale
Loi Martiale
2011

Moonreich
Moonreich
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Aux Portes de la Mort
Aux Portes de la Mort
2010

Chadenn
Chadenn
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Black Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Musta Kaipuu
Musta Kaipuu
2009

Horna
Horna
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Finlande


Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège