Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Anhédonie

Chronique de Anhédonie

Ataraxie  - Anhédonie (Album)

Témoignage de puissance



On avait quitté Ataraxie en 2005 avec la sortie du magistral Slow Transcending Agony, véritable testament de funeral doom death metal. Massif, étouffant (dans le bon sens du terme) et à la fois terriblement poétique, cet album se devait d’avoir un petit frère, et c’est chose faite en 2008. En effet, les Rouennais reviennent avec une nouvelle production nommée Anhédonie et une recette qui ne change pas : de la lenteur, de la lourdeur et de l’émotion.

La sensation de lourdeur et de suffocation se fait sentir dès l’entame de cet opus : le caractère atmosphérique d’ « Origin » est bientôt remplacé par la martialité et les murmures de Marquis (chant-basse) sur la violente et progressive « Silence of Death ». Car de progressif il est question dans cet Anhédonie. Le groupe parvient avec brio à alterner entre passages violents et malsains (« Avide de Sens »), blasts rapides (« Silence of Death ») et passages calmes et murmurés extrêmement inquiétants (« Walking through the Land of Falsity »). La voix de Marquis insiste davantage sur les variantes, ce qui manquait parfois dans Slow Transcending Agony : cela se traduit par des murmures en français malsains de toute beauté. Basse et guitares impriment la dynamique et le contexte tandis que la batterie apporte par sa lenteur ce côté désespéré jouissif.

Avec ces cinq titres, ce nouvel album d’Ataraxie nous fait plaisir. Plus direct et plus malsain que son prédécesseur, Anhédonie reflète un état d’esprit. Cependant, cet essai possède des mauvais côtés : sa longueur (cinq titres pour plus de 65 minutes d’écoute), son côté étouffant trop prononcé qui fatigue à la longue et une certaine redondance. Cela dit, Ataraxie nous fait plaisir avec un album très bien produit et par la mise en avant du français dans les compositions. Un effort qui leur permet de se faire une place de choix dans la scène metal hexagonale.

Anhédonie est bon. Plus étouffant que Slow Transcending Agony, il nous conduit dans des espaces encore inexploités de notre esprit. Si Slow Transcending Agony était doom, Anhédonie est un testament de funeral doom. Ataraxie propose là un second album d’une grande qualité et on espère pour le combo (et pour nous) un troisième album aussi impressionnant. C’est bien parti pour eux en tout cas.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Anhédonie - Infos

Voir la discographie de Ataraxie
Infos de Anhédonie

Sortie : 17 mai 2008
Genre : Funeral Doom Death Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Origin (00:33)paroles de Origin
2. Silence of Death (17:10)paroles de Silence of Death
3. Walking Through the Land of Falsity (13:48)paroles de Walking Through the Land of Falsity
4. Anhédonie (18:33)paroles de Anhédonie
5. Avide de Sens (24:00)paroles de Avide de Sens
écouter : Ecouter l'album

Ataraxie


Ataraxie
Ataraxie
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Doom Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Funeralium
Funeralium
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Doom Metal
Origine : France


Esoteric
Esoteric
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Silencing The Moments
Silencing The Moments
2008

Remembrance
Remembrance
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Doom Metal
Origine : France


Testament
Testament
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Suffocation
Suffocation
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Omnipresent
Omnipresent
2014

Chronique de Entity
Entity
2011

Chronique de Antithesis
Antithesis
2008

Origin
Origin
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: