Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Stairway to hell

Chronique de Stairway to hell

Ugly Kid Joe  - Stairway to hell (EP (Maxi))

Ugly Kid Joe - Stairway to heaven



Après 13 ans d'absence, Ugly Kid Joe cèdait à son tour aux sirènes de la reformation en 2010. Les Californiens avaient connu leur heure de gloire aux débuts des années 90 avec le tube "Everything about you" et l'album America's least wanted. A une époque dominée par le grunge et le metal alternatif, la météorite Ugly Kid Joe n'aura finalement fait qu'un bref passage. Après deux autres albums au succès déclinant, un très bon Menace to sobriety et un Motel California de triste mémoire, le groupe a splitté en 1997. Cet EP, sorti en 2012, marquait donc un retour intrigant, et on était impatient de voir ce que les sales gosses avaient encore dans le ventre.

On insère le cd dans sa platine (oui..oui...y a encore des gens qui fonctionnent encore comme ça !) avec curiosité. Les premières notes de "Devil's paradise" résonnent dans les enceintes. Grosses guitares, basse et batterie au diapason...ça part bien. Le timbre marqué de Whitfield Crane fait toujours son petit effet et constitue encore aujourd'hui une plus-value intéressante pour le groupe. On se croirait revenu à l'époque de Menace to sobriety. Le line-up est d'ailleurs le même, y compris Shanon Larkin qui a fait pour l'occasion une infidélité à Godsmack. Un premier titre fort plaisant qui laisse augurer le meilleur. La suite sera moins enthousiasmante et le bon alterne avec l'anecdotique. "You make me sick" est poussif à souhait. Le mélancolique "No one survives" et l'énergique "I'm alright" renoue avec toute la verve passée du combo. Les potes de Fishbone sont venus taper le boeuf sur "Love ain't true" mais cela ne sauve pas le morceau. "Another beer" n'est pas beaucoup plus emballant et manque de tranchant. Quelques bonus agrémentent cet EP . Deux versions acoustiques : "Cats in the craddle", hit de l'album America's least wanted, et "Would you kike to be there", un des seuls titres potables de Motel California. On trouve aussi un kit de presse électronique et le clip d' "I'm alright". Des bonus plutôt sympas.

Que retenir de ce retour ? On reste bien loin de la fraîcheur et de la spontanéité du premier maxi du groupe As ugly as they wanna be, mais la nostalgie fonctionne à plein et permet, malgré certaines faiblesses, à Ugy Kid Joe d'emporter le morceau de justesse. Un nouvel album Uglier than they used to be, annoncé pour 2015, viendra bientôt titiller à nouveau notre fibre nostalgique.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 6 
10
Gandalflegris
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Stairway to hell - Infos

Voir la discographie de Ugly Kid Joe
Infos de Stairway to hell
Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired