Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Songs Of Silence - Live In Tokyo

Chronique de Songs Of Silence - Live In Tokyo

Sonata Arctica  - Songs Of Silence - Live In Tokyo (Album Live)

 4 
10

Tony, t'as pas pris ton suppo avant de monter sur scène !



Décidément, c'est une mode. Certains groupes finlandais se sentent obligés de faire comme les grands en sortant un album live très tôt dans leur carrière, après le second album. Après le Tokyo Warhearts de Children Of Bodom en 1999, c'est au tour de Sonata Arctica de sortir son disque live. A Tokyo également. Comme les grands, si, si... On pense à Deep Purple, Scorpions, qui à leur époque avaient littéralement explosé le Japon ; le Pays du Soleil Levant est une terre d'accueil formidable pour les combos assimilés hard rock.

Un coup d'oeil sur la pochette suffit pour voir que c'est pas explicite, à part le titre. Parce que je sais pas si vous avez déjà croisé un druide accompagné de loups gris d'Europe mal fagotés au Japon, moi non. Nanoroux certainement non plus, à moins qu'à un cosplay y en ait un qui ait poussé l'extravagance à ce niveau (avant de provoquer la panique quand un loup ayant la dalle se jette sur une gamine qui essayait de lui faire un câlin). Bref, ça sent à plein nez que c'est l'édition européenne et que les Nippons allaient encore être gâtés. Et ça n'a pas manqué, la version japonaise se voyant gratifier de quelques titres en bonus et d'une pochette bien plus en phase avec son contenu.

Parlons-en du contenu.

Si Silence est un album bancal mais globalement correct, ce disque live est bancal mais là, ça la fout mal. Parce que le groupe livre une prestation sans génie, que ça sent l'overdub à plein nez (ceux qui ont vu Sonata Arctica lors de cette tournée, la première d'importance pour eux, peuvent témoigner...) et surtout, de l'aveu même du chanteur Tony Kakko, ce dernier était salement malade ce soir-là. D'où le sous-titre gorgé d'élégance. Et tout s'entend. La prestation vocale manque de mordant, Kakko est rapidement à bout de souffle, que ce soit sur les ballades qui demandent un effort particulier lors des refrains, ou sur les morceaux les plus rapides. Sur un titre comme Wolf & Raven, on réalise pleinement que ce qui fonctionne en studio tient du miracle sur scène. Et là, le Saint Esprit est aux abonnés absents, la lumière divine ne le nimbera pas : son chant sur ce titre sensé être magistral est un plantage en règle. Impossible pour lui de retrouver le débit et la ligne mélodique qui brillent sur l'album Silence.

Mais arrêtons de jeter la bière, euh, la pierre au chanteur, qui n'est pas seul à réaliser une mauvaise prestation. Le reste du groupe ne brille pas particulièrement, en proposant des versions très "standard" des compositions. Pas de petit grain de folie, pas de variation sur un thème, pas de véritable ambiance (déjà que Kakko ne parle pas avec le public...). Mais les Japonais prennent tout de même leur pied et ça s'entend. Les cris et les vivats de la salle ne sont pas sous-mixés. Heureusement. Cela vient donner un peu de vie à l'ensemble qui est trop mécanique. Une machine sans âme. Surtout que le batteur reste toujours aussi peu inspiré (ce qui explique peut-être pourquoi on échappe au traditionnel solo de batterie ?).

Stoppons les jérémiades un instant. Ce disque live nous propose tout de même Respect The Wilderness, à l'origine un titre bonus de... la version japonaise de Silence, un petit speed fort classique mais pas dégueu et relativement bien interprété ici. On pourrait se demander si ce n'est pas un appel du pied pour pousser à la vente, mais on peut également retourner le problème en mettant en avant que le groupe a pris le risque de jouer un bonus track lors d'un concert, ce qui est plutôt rare en général.

Bref, ce Songs Of Silence est une espèce de curiosité, et il n'est vraiment pas indispensable, sauf pour le fan hardcore qui reste nostalgique des premières années de Sonata Arctica. Les fans de heavy, eux, rigoleront bien en se passant cet album live. Et on ne parle pas des disciples de Manowar qui s'en paieront une bonne tranche. Très décevant de la part d'un groupe aussi prometteur. Peut-être conviendrait-il de bouder ce genre de produit à sa sortie, souvent imaginé par des maisons de disques qui aiment nous faire raquer.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Songs Of Silence - Live In Tokyo - Infos

Voir la discographie de Sonata Arctica
Infos de Songs Of Silence - Live In Tokyo
acheter sur Amazon
Sortie : 1 juillet 2002
Genre : Heavy Metal
Album Live

Playlist :
1. Intro (1:11)
2. Weballergy (4:25)
3. Kingdom For A Heart (4:10)
4. Sing In Silence (3:50)
5. False News Travel Fast (5:20)
6. Last Drop Falls (5:15)
7. Respect The Wilderness (4:03)
8. Fullmoon (5:24)
9. The End Of This Chapter (6:01)
10. Replica (5:12)
11. My Land (5:02)
12. Black Sheep (4:08)
13. Wolf & Raven (6:09)écouter
écouter : Ecouter l'album

Sonata Arctica

Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Nemesis
Nemesis
2013

Chronique de Unbreakable
Unbreakable
2013

Chronique de Elysium
Elysium
2011

Chronique de Polaris
Polaris
2009

Stratovarius
Stratovarius
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Power Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Thunderstone
Thunderstone
2002

Thunderstone
Thunderstone
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Deep Purple
Deep Purple
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Manowar
Manowar
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: