Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de One Man Army

Chronique de One Man Army

Ensiferum  - One Man Army (Album)

 8 
10

One Man Army - Ensiferum



La renommée d'Ensiferum n'est plus à faire, je ne prendrai donc pas la peine de refaire toute la biographie du groupe. Les Finnois sont de retour avec leur sixième album One Man Army. Inutile de préciser qu'après un Unsung Heroes aux sonorités plus acoustiques, lesquelles n'avaient pas fait l'unanimité auprès des fans, les porteurs d'épée comptent bien revenir à la charge.

Après treize ans de fidélité envers Spinefarm Records, le groupe sort de nouveau sa production via le colosse Metal Blade Records, épaulé par Anssi Kippo (Children of Bodom, Entwine …). L'album a été enregistré aux studios Astia à Lappeenranta en Finlande.

Pour ce qui est de l'artwork, rien de dépaysant à l'horizon. La réalisation de ce dernier a été confiée aux mains expertes de Gyula Havancsák (Annihilator, Tyr, Elvenking, Stratovarius ...). A en voir la pochette, les Finnois semblent s'être décidés à revenir au style épique et guerrier qui avait fait leur succès. Le souci du détail est également de mise, à espérer qu'on puisse le retrouver également dans ces nouvelles compositions.

On entre directement dans le bain avec les chœurs médiévaux dans une introduction instrumentale des plus épiques. Mais dès lors que le second morceau "Axe of Judgment" commence, les fans avérés se verront soulagés. C'est confirmé, Ensiferum retourne au côté agressif qui avait fait ses preuves sur les premiers albums. À l'image du titre, les riffs sont tranchants, le rythme saturé de blast beats est ultra-rapide, le growling de Petri Lindroos redoutable et combatif, exactement ce qu'on aime chez le groupe. Néanmoins, malgré une production qui se révélera de qualité sur l'ensemble de l'album, la batterie empiète ici un peu trop sur la mélodie de la guitare lead. La basse ne fait également pas de la figuration, mais donne une profondeur et une dynamique supplémentaires.

De manière générale, je dirais que les acteurs principaux de One Man Army sont les chœurs. Un rôle tantôt pesant dans le bridge d'"Axe of Judgment", tantôt guerrier dans "Heathen Horde", l'armée qui s'allie à la cause d'Ensiferum semble être la ligne directrice de l'album, pour une atmosphère épique à souhait.

Côté rythme, ma foi, il y a de tout. Bien que les Finnois aient quelque peu perdu la fougue de leur début, One Man Army n'en demeure pas moins un album énergique qui ne manquera pas d'efficacité en live. Chacun des onze titres est une véritable chevauchée fantastique et sauvage, et nous fait à chaque fois un peu plus entrer dans la bataille. Des morceaux mid-tempo comme "Heathen Horde", "Warrior Without a War" et "My Ancestor's Blood", un rythme véloce dans "Two of Spades" … sans oublier les morceaux acoustiques auxquels Ensiferum ne renonce pas, tels que "Neito Pohjolan" et "Burden of the Fallen", débutant sur une mélodie aux claviers et agrémenté de la voix claire de Sami Hinkka.

Cependant, le groupe se lâche et ne recule devant rien. Ils parviendront à greffer aux sonorités héroïques des éléments surprenants, et s'aventureront vers des univers dans lesquels on ne les aurait jamais imaginés. L'exemple le plus significatif est "Two of Spades". Les riffs sont pêchus, le rythme terriblement dansant, le refrain ravageur, tout ce qu'il faut pour faire participer le public en live. A tel point que sans crier gare, les guerriers laissent tomber leurs épées et les troquent contre toute attente contre un costume à paillettes, le temps d'un bridge disco ! Oui vous avez bien lu, on pourrait se demander comment un passage qui aurait davantage convenu aux Village People a pu se retrouver là, mais celui-ci s'intègre étonnamment bien au reste du morceau, et apporte une originalité indéniable. Comme quoi, après vingt ans de carrière, le groupe parvient une fois de plus à se renouveler, sort des sentiers battus, et se risque à aller là où on ne l'attend pas. "Neito Pohjolan" en est aussi la preuve. Seul morceau en finnois et entièrement assuré par la voix féminine d'Emmi, celui-ci nous fera voyager aux quatre coins du monde. On se croirait catapulté en plein milieu d'un western, et lors du deuxième couplet, le rythme à deux temps donne des airs de tango. Ce sont ces quelques passages qui me confortent dans l'idée que le groupe n'a assurément rien perdu de sa créativité et continue à innover dans un style où le danger du « déjà-entendu » plane souvent.

Le seul bémol que je mettrais concernerait les deux morceaux les plus longs de l'album, à savoir "Cry for the Earth Bound" et "Descendants, Defiance, Dom". Avec une telle longueur, je m'attendais à un style progressif, mais les Finnois sont un peu longs à la détente. "Cry for the Earth Bound" débute a cappella, sur la seule voix des chœurs. Puis les instruments finissent par se joindre à eux et le rythme s'accélère enfin. Au milieu de ce morceau chevaleresque s'insère un doux bridge claviers/voix féminine, avant de s'achever sur les chœurs médiévaux. Mis à part cette faille, Ensiferum tient ses promesses et nous livre un album abouti, varié et singulier. Les dates françaises approchent à grand pas, et les fans avérés se tiennent prêts à accueillir les Finnois comme il se doit.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




One Man Army - Infos

Voir la discographie de Ensiferum
Infos de One Man Army

Sortie : 20 février 2015
Genre : Pagan/Folk
Label : Metal Blade Records
Playlist :
1. March of War (1:32)
2. Axe of Judgment (4:33)
3. Heathen Horde (4:12)
4. One Man Army (4:25)
5. Burden of the Fallen (1:49)
6. Warrior Without a War (5:24)
7. Cry for the Earth Bounds (7:31)
8. Two of Spades (3:39)
9. My Ancestors' Blood (4:30)
10. Descendants, Defiance, Domination (11:20)
11. Neito Pohjolan (4:10)
écouter : Ecouter l'album



Ensiferum

Albums chroniqués :
Chronique de One Man Army
One Man Army
2015

Chronique de From Afar
From Afar
2009

Chronique de Victory Songs
Victory Songs
2007

Chronique de Dragonheads
Dragonheads
2006

Ensiferum
Ensiferum
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Norther
Norther
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande


Korpiklaani
Korpiklaani
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Wintersun
Wintersun
2004

Wintersun
Wintersun
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Stand Up and Fight
Stand Up and Fight
2011

Chronique de Battle Metal
Battle Metal
2004

Turisas
Turisas
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Moonsorrow
Moonsorrow
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Defiance
Defiance
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis