Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Descend Into Depravity

Chronique de Descend Into Depravity

Dying Fetus  - Descend Into Depravity (Album)

 8 
10

Hardcore Blowjob By Horse MILF Cum Proshot Party XXL



C’est sous la forme d’un trio que Dying Fetus a présenté son dernier né, « Descend Into Depravity ». Après le départ express de Duane Timlin en 2007, la place revient à Trey Williams. Mais ce n’est pas tout, John Gallagher s’est senti en mesure d’assurer la guitare tout seul après le départ de Mike Kimball. On ne fera pas les éloges concernant le talent du chauve, après tout, c’est lui qui tient les rênes, dans l’ombre, du fœtus mourant.

Mais avec le temps, le nombre de sorties et changements impressionnants au sein DF, rien ne pouvait présager la suite de la carrière des bouchers du Maryland. Même si War Of Attrition avait réussi à faire remonter l’estime de ce groupe, désormais culte sur la scène Death internationale, il n'arrivait pas faire taire les mauvaises langues. La vie du fœtus pouvait paraitre incertain, Descend Into Depravity est arrivé sous un air de « ça passe ou ça casse ». Et ça passe.

Si Sean Beasley, présent depuis 2001, avoue que c’est son album préféré, ce n’est pas non plus un hasard. Le bassiste a contribué, plus que sur les précédentes sorties, au retour des monstres du Maryland. Les esprits sont prêts à recevoir la colère du fœtus en commençant avec Your Treachery Will Die With You, titre que l’on n’a plus besoin de présenter puisqu’il a été diffusé avant sa sortie. Les réactions furent enthousiastes et c’est avec beaucoup de concentration que l’on écoute le reste de l’album. Car Dying Fetus n’a plus le même line-up du mythique Destroy The Opposition, et même si Gallagher a toujours été là, le groupe n’a jamais été un combo solo.

Ce dernier est d’ailleurs toujours rugueux dans ses interventions, sa voix est colossale, terriblement monstrueuse, à l’image d’un Conceived Into Enslavement qui l’est tout autant. La production est signée Steve Wright, dans son antre, le Wright Way Studio. Le producteur a réussi à pousser au maximum la qualité, réalisant un travail soigné où les coups distortionnés de la guitare en ressortent plus terrifiants, comme sur l’intro lente et douloureuse d’Atrocious By Nature.

Dying Fetus est réveillé et ça se sent. John Gallagher a réuni son meilleur line-up depuis Destroy The Opposition, le trio s’en sort très bien et il semblerait que la collaboration opère à merveille. Et même si cela peut vous paraitre pauvre en nombre, la réputation live du fœtus mourant ne cesse de s’accroitre. Et nul ne doute que c’est sur ce terrain là que Descend Into Depravity, le titre éponyme, prendra tout son sens avec une lourdeur pouvant assommer un bœuf.

En plus de faire un travail soigné esthétiquement, avec une pochette rappelant le comics de Frank Miller, Sin City, la bande de Maryland revient avec un album fort, plus qu’intéressant. La magie du fœtus s’opère de manière chirurgicale, le trio sait être à la hauteur et donne l’impression d’être plus solide que par le passé. Évitons seulement que les relations ne s’enveniment et que le groupe mise sur la stabilité.

Descend Into Depravity, un peu plus d’une demi-heure de pêches dans la gueule.

(0) Modifier l'article
par Choko, le 1 janvier 2010
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Descend Into Depravity - Infos

Voir la discographie de Dying Fetus
Infos de Descend Into Depravity
acheter sur Amazon
Sortie : 21 septembre 2009
Genre : Death Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Your Treachery Will Die With Youparoles de Your Treachery Will Die With You
2. Shepherd's Commandmentlistenparoles de Shepherd's Commandment
3. Hopeless Insurrectionparoles de Hopeless Insurrection
4. Conceived Into Enslavementparoles de Conceived Into Enslavement
5. Atrocious By Natureparoles de Atrocious By Nature
6. Descend Into Depravityparoles de Descend Into Depravity
7. At What Expenseparoles de At What Expense
8. Ethos Of Coercionparoles de Ethos Of Coercion
écouter : Ecouter l'album

Dying Fetus

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Death
Death
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Mithridatic
Mithridatic
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts: