Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Soundtrack To Your Escape

Chronique de Soundtrack To Your Escape

In Flames  - Soundtrack To Your Escape (Album)

 8 
10

On va se doucher ?



Reroute to Remain a permis à la machine suédoise de faire la première partie de Metallica, ce qui les a considérablement boosté pour continuer sur cette voie, avec la sortie en 2004, du retournant Soundtrack To Your Escape. La venue de ce petit nouveau a été confectionnée dans des circonstances plus ou moins intrigantes, puisqu’In Flames l’a enregistré et a vécu dans une maison close danoise. Trip ou seulement meilleur acoustique ?

En tout cas, In Flames s’est embarqué dans un voyage musical également. Ils décident de marquer un nouveau cap dans l’existence du groupe, et formatant leur musique. Attention à ne pas confondre formater et corrompre. Il provoque seulement la cassure entre l’In Flames de Reroute to Remain et Come Clarity.

On perçoit encore une musique lorgnant avec un death mélodique dont IF seul connait le secret. Les premières notes de F(r)iend sont agressives, dotées d’un groove et d’une efficacité assez sympathique. Le chant d’Anders est de plus en plus soigné et mis en avant, même si le chanteur dispose depuis toujours de capacité qu’il n’arrivait pas à exploiter convenablement et désormais, avec l’orientation mélodique d’In Flames, on constate avec plaisir son épanouissement.

La paire Gelotte/Strömblad n’en démord pas de qualité non plus. Leurs riffs sont nébuleux, on a l’impression d’atterrir au beau milieu d’une explosion d’étoile. Qui a dit « My Sweet Shadow » ? Et quand ils n’oublient pas de savoir poser le riff accrocheur du fabuleux « The Quiet Place », ils n’en oublient pas pour autant d’imposer sincèrement leur évolution avec un « Evil In A Closet » merveilleux. Après des sorties d’albums consécutivement assez similaires, la retouche qui s’effectue aux rangs des suédois est plus soignée, plus colorée à l’oreille et malheureusement, en contradiction direct avec les vieux fans du groupe, qui n’apprécieront pas ce virage.

Tout aussi envoutant que sa pochette, Soundtrack to Your Escape mélange les premières influences d’In Flames avec une amélioration qui marquera la carrière des suédois. Reroute To Remain avait surpris, Soundtrack To Your Escape enfonce le clou et donne un coup de frais énorme à la musique des pionniers de la scène Scandinave. Parce que oui, il ne faut pas oublier qu’avec Dark Tranquillity, c’est eux les bosses dans le pays où on se gèle les miches.

Seulement, avec l’arrivée de la nouvelle vague en Suède, avec notamment Soilwork, In Flames se doit de redorer son blason et de montrer de quoi ils sont capables. Come Clarity arrivera un peu après et sera accueilli chaleureusement par les nouveaux fans que la bande d’Anders s’est faite sur les routes. Cela désespérant de plus en plus, faisant parler les mauvaises langues, leur donnant un peu le rôle de « tête de turc », assez injustifié en fin de compte …

(0) Modifier l'article
par Choko, le 31 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Un bon album, dans la lignée de Reroute to Remain mais pas aussi génial.Après, avec Come Clarity, et surtout A Sense Of Purpose, Strömblad va manquer d'idées, s'enfoncer dans l'alcool et In Flames tourner en rond.
jeu. 31 déc. 09- 11:58  


Soundtrack To Your Escape - Infos

Voir la discographie de In Flames
Infos de Soundtrack To Your Escape
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired