Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Bringer of Plagues

Chronique de Bringer of Plagues

Divine Heresy  - Bringer of Plagues (Album)

Divine Factory



Peu avant l’annonce officielle du retour de Dino dans Fear Factory, le guitariste d’origine mexicaine décide que l’heure de la sortie du deuxième disque de Divine Heresy, son projet avec Tim Yeung. Bringer Of Plagues doit clore une période noire chez les californiens, puisqu’après l’agression de Tommy Vext envers Dino Cazares et sa femme, ils devaient changer d’air et de pensées. Tommy a d’ailleurs été viré sur le champ et est parti continuer son chemin avec Snot, reformé dix ans après la mort de Lynn Strait, avec Vext au chant. Rapidement, il se fait à nouveau virer et remarquer.

Dino a tant qu’à lui préféré se concentrer à la recherche d’un nouveau vocaliste, pouvant pousser son chant sous le mur de guitare, 8 cordes pour l’occasion, et de la machine Tim Yeung. Après le bref passage de Jake Veredika lors d’un concert, la place revient au fondateur de The Bereaved Travis Neal. L’ancien bassiste de Nile se prête d’ailleurs au jeu, et c’est ainsi que le nom de Joe Payne s’affiche sur le line up du successeur de Bleed The Fifth

Une chose est claire dès le début de l’album, le chant est loin de faire mouche à tous les coups. Neal parfume son growl banal avec un chant clair … banal, et ce dès les premiers instants. Il faudra attendre « Bringer Of Plagues » et le mélodique « Redefine » pour s’attendre à un résultat à la hauteur de nos attentes. Car oui, la musique a du mal à partir, les riffs de Cazares sont loin d’être inintéressant, mais l’ex-futur membre de l’usine de la peur tente beaucoup de mélodies, comme sur la fin de « Redefine », aérant nettement le titre. Et quand le « gros » bourrine, il arrive à nous lasser, ces coups de poignets sont énormes, à leur habitude, mais on a parfois l’impression qu’il dose mal.

Mais il y a autre chose qui frappe dans l’album ; les influences. Comme sur « Anarchaos », rappelant Fear Factory avec ses sonorités organiques et mécaniques, le morceau semble être un plagiat presque raté ou encore sur le naïf «Monolithic Doomsday Devices » et son intro gerbante. Heureusement que les martelages incessants de Tim ne saturent pas l’auditeur, mais parviennent à les engouffrer dans un chemin plus monotone et parfois lassant.
Et si Divine Heresy semble avoir changé en Dragonforce avec l' intro du respectable Letter To Mother, c’est parce qu’ils ont du mal à partir dans un chemin précis. Leur musique semble se chercher, part dans tous les sens et c’est assez déroutant.

Il y a du bon dans ce nouveau Fear Factory … euh… Divine Heresy, mais le bon ne fait pas toujours le meilleur et c’est là qu’on attendait la bande à Dino. Après un album moyen, Bringer Of Plagues parvient à rehausser le statut du groupe, pas très joli à voir après le départ de Vext, mais n’arrive pas totalement à maitriser son vis-à-vis, ce, malgré de bonnes idées.

Les arrivées ont eu du bon et on encourage vivement la suite du groupe avec ce line-up, sauf si Dino décide d’en finir avec son retour dans Fear Factory. Qui sait ? L’avenir de Divine Heresy est incertain …

(0) Modifier l'article
par Choko, le 27 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de Choko


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Bringer of Plagues - Infos

Voir la discographie de Divine Heresy
Infos de Bringer of Plagues
acheter sur Amazon
Sortie : 28 juillet 2009
Genre : Metalcore
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Facebreakerlistenparoles de Facebreaker
2. The Battle of J. Caseyparoles de The Battle of J. Casey
3. Undivine Propheciesparoles de Undivine Prophecies
4. Bringer of Plaguesparoles de Bringer of Plagues
5. Redefinelistenparoles de Redefine
6. Anarchaoslistenparoles de Anarchaos
7. Monolithic Doomsday Devicesparoles de Monolithic Doomsday Devices
8. Letter to Motherparoles de Letter to Mother
9. Enemy Killparoles de Enemy Kill
10. Darkness Embeddedparoles de Darkness Embedded
11. The End Beginsparoles de The End Begins
12. Forever The Failureparoles de Forever The Failure
écouter : Ecouter l'album



Divine Heresy

Albums chroniqués :
Chronique de Bringer of Plagues
Bringer of Plagues
2009

Chronique de Bleed the fifth
Bleed the fifth
2007

Divine Heresy
Divine Heresy
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Rise Against
Rise Against
2006

Revolting Breed
Revolting Breed
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Thrash Metal
Origine : Grèce


Albums chroniqués :
Chronique de Hatebreed
Hatebreed
2009

Chronique de Supremacy
Supremacy
2006

Chronique de The Rise Of Brutality
The Rise Of Brutality
2003

Chronique de Perseverance
Perseverance
2002

Hatebreed
Hatebreed
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de In the line of fire
In the line of fire
2015

Chronique de Inhuman Rampage
Inhuman Rampage
2006

DragonForce
DragonForce
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: