Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Titan

Chronique de Titan

Septicflesh  - Titan (Album)

 7 
10



SepticFlesh. Un nom désormais connu de tous les amateurs de Metal extrême. Loin de moi l’idée de vouloir rappeler les faits d’armes des grecs, mais il me semble cependant important d’insister sur le fait que Septic Flesh, mort en 2003, régénéré en 2007 sous le nom de SepticFlesh, aura soulevé de nombreuses controverses, ayant pris le parti de changer de style musical.
Aussi, si tu es un fanatique inconditionnel des premières sorties du groupe, que tu es allergique au côté symphonique présent depuis « Communion », je te conseille vivement d’arrêter là la lecture de cette chronique. « Titan » ne risque pas de te réconcilier avec le quatuor grec. Il est en effet dans la droite lignée de « Communion » et de « The Great Mass ». Si au contraire, les deux dernières réalisations du groupe ont su te ravir, tu pourrais trouver un certain plaisir à l’écoute de ce neuvième opus. Le conditionnel est ici de mise, car même les admirateurs des hellènes risquent d’être déçus.

« Titan » s’avère très proche des albums post-reformation. Une fois encore, le groupe s’est adjoint les services d’un orchestre philharmonique, celui de Prague. Christos Antoniou fait montre de ses qualités de compositeur en donnant vie à des arrangements classiques souvent du meilleur effet.
Ces parties orchestrales tiennent une place de plus en plus importante dans la musique de SepticFlesh, au point de voir parfois s’effacer les éléments que l’on trouve traditionnellement dans un disque de Metal. Point de soli ici, juste des guitares qui soutiennent des parties mélodiques jouées par moult cordes et instruments à vent. A peine « Burn » laisse entrevoir une mélopée à la guitare qui rappelle les premières heures de la formation, rapidement reprise par l’orchestre.

Cette prépondérance des orchestrations pourra irriter certains fans, tant elle donne un aspect grandiloquent tout en estompant le côté Metal de l’ensemble. Force est de constater néanmoins que certaines parties font mouche, à l’instar du passage de « Order of Dracul » avec ses percussions cinglantes, ou encore les envolées du titre éponyme. Les nombreux chœurs qui parsèment cette œuvre sont pour leurs parts parfois déroutants. «Prototype » et ses voix enfantines ainsi que les vocaux de « Dogma » semblent finalement un peu trop théâtraux, voire pompeux et convenus, pour ne pas heurter l’oreille de l’auditeur.

Le quatuor a donc sur ces bases classiques et mélodiques construit quelques riffs Metal. La mixture prend finalement assez bien. La prestation de Seth est conforme à ce que l’on est en droit d’attendre. Il excelle dans un chant caverneux, martelant ses sentences avec brio. Le jeu de batterie de Sotis est solide. Il est aussi à l’aise dans les parties lourdes, comme sur « Prometheus », que dans les passages plus alertes, en témoigne le début de « Ground Zero ».
Quant à Sotiris, outre le travail de guitare dont j’ai déjà parlé, il pose comme d’habitude ci et là son chant clair. Le problème réside dans le fait que ces fragments sont bien moins inspirés que dans les précédentes livraisons. Que ce soit sur « Ground Zero » ou sur « Dogma », il ne parvient pas à transmettre des émotions comparables à « Anubis » ou « Rising ».

« Titan » est un album de plutôt bonne facture. Il risque cependant d’être responsable de clivage entre ceux qui vont adhérer à ces compositions et ceux qui pointeront du doigt le manque d’audace ainsi que les riffs en retrait laissant une part trop importante aux orchestrations.
SepticFlesh ne surprendra en tous les cas personne, tant cet opus est conforme aux attentes des uns ou aux craintes des autres. Une chose est certaine, les grecs semblent arrivés au bout de leur démarche. Des changements seront donc nécessaires dans le futur, s’ils souhaitent maintenir l’attention et le respect de leurs aficionados.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Titan - Infos

Voir la discographie de Septicflesh
Infos de Titan

Sortie : 20 juillet 2014
Genre : Death Metal
Label : Season of Mist
Playlist :
1.  War in Heaven
2.  Burn
3.  Order of Dracul
4.  Prototype
5.  Dogma
6.  Prometheus
7.  Titan
8.  Confessions of a Serial Killer
9.  Ground Zero
10.  The First Immortal
écouter : Ecouter l'album



Septicflesh

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Chaostar
Chaostar
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Grèce


Albums chroniqués :
Chronique de Popeye le Road
Popeye le Road
1988

Chronique de Titan
Titan
1986

Titan
Titan
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Heavy Metal
Origine : France


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: